Accueil Chronique de concert La Kamba
Mercredi 2 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

La Kamba

La Kamba en concert

Au Bal Perdu - Marseille 15 janvier 2016

Critique écrite le par

Au Bal Perdu by Pirlouiiiit 15012016

Pas tous les jours facile pour les salles à Marseille (et ailleurs). Il suffit parfois d'un nouveau voisin (qui ne s'est pas renseigné sur le quartier) pour que la survie d'un lieu de vie se retrouve compromise (Data sait de quoi je parle), quand ce n'est pas simplement le fait que ce n'est souvent pas rentable pour les personnes qui gèrent ses lieux qui les font mettre la clé sous la porte. Et malgré les fermetures administratives et autres obstacles il semble qu'il y a toujours plus de lieux qui apparaissent. Pas loin de 500 lieux déjà référencés sur Concertandco pour Marseille seule, et malgré cela il y en a encore des nouveaux. Le dernier en date pour moi est le Bal Perdu, ou plutôt le Au Bal Perdu qui vient de voir le jour en plein Cours Julien, sur la droite en descendant (en face de la Baguetterie).

La Kambá by Pirlouiiiit 15012016

J'ai donc décidé de m'y rendre ce soir, d'autant que c'est La Kamba qui joue ce soir. Entrée 5 euros, a priori blindé je décide, bénéficiant d'un indic à l'intérieur, de ne venir que pour le deuxième set, espérant que certains épuisés auront déserté le lieu. C'est donc après un tour à l'Intermédiaire où je n'ai malheureusement vu qu'un (petit) bout de Dan Imposter que j'entre dans ce fameux Bal Perdu. Je me frais difficilement un passage dans la foule danse pour arriver sous l'escalier d'une mezzanine au pied du groupe au fin fond de la salle qui paraît d'autant plus petite qu'en raison de la dite mezzanine le plafond est bas. Je rappelle pour ceux qui ne les connaissent pas que La Kamba est composée de pas moins de 11 musiciens.

La Kambá by Pirlouiiiit 15012016

Ce soir il en manquait un me semble t il ce qui ne les a pas empêché de mettre le feu avec leur " cumbia alternativa " marseillaise. Il faut dire que la Kamba a su en quelques mois féderer un public qui semble grandissant. Pourtant avec déjà les excellentissimes Cumbia Chicharra qui cartonnent à Marseille et ailleurs (déjà 2 albums) ce n'était pas franchement évident qu'un deuxième groupe de cumbia arrive à s'imposer lui aussi aussi vite. Un espece de Ukulélé, 2 saxos, 2 trompettes, 3 percus, une basse, une guitare ... pour un joyeux non pas bazar mais tourbillon musical auquel on ne peut pas résister. En les écoutant et en voyant tout le monde danser je repense amusé (un et pu incrédule) à l'époque pas lointaine (ça se compte quand même en années) où ce genre de musique me filait le cafard.

La Kambá by Pirlouiiiit 15012016

Pas de cafard ce soir, que de la sueur et des sourires ; et de la bière aussi (qu'il ne faut pas poser sur l'ampli du guitariste s'il vous plait!). Si je commence le concert sous l'escalier je le finirai sur le côté droit de la scène juste derrière le fameux ampli d'où sortait des sons de guitare parfois pleins d'effets. Je réaliserai du coup ce soir que c'est pour cela que la tête du guitariste m'avait paru familière lors du concert du Funiculaire Orchestra au Funiculaire (all star band donc dans lequel je vous le rappelle on trouve aussi des musiciens de Samenakoa, de la Cumbia Chicharra, du Big Butt Foundation etc ...). Des morceaux qui s'enchainent sans temps morts, dans la même veine bien sûr mais qui ne se ressemblent pas tant que ça (comprendre : on n'a pas l'impression d'entendre toujours le même morceau).

La Kambá by Pirlouiiiit 15012016

Chant en espagnol de rigueur, sur scène mais aussi dans le public où un grand nombre de personne semble déjà connaître les textes de la plupart des morceaux (il faut dire aussi qu'en me frayant un chemin vers la sortie j'ai pu constaté que pas mal de gens étaient hispanophones ce soir). Après une grosse dizaine de morceaux (set peut être un poil écourté en raison des craintes du gérant du lieu par rapport au voisinage et au volume sonore) en une bonne heure de concert je repartirai en direction de l'Intermédiaire où le concert était fini. C'est donc avec les mélodies et des bouts de paroles de de Corralito ou de la Bouillabaisse que je me coucherai après une belle soirée pleine de musique.


Plus de photos (ratées) par Pirlouiiiit par ici

Bonus video :
La Kambá by Pirlouiiiit 15012016

La Kambà : les dernières chroniques concerts

La Kamba en concert

La Kamba par pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 06/10/2017
Dernière chronique d'une longue soirée qui a donc eu lieu il y a maintenant 3 semaines. Longue soirée qui avait commencé avec le concert de Stoo Odom's Odomiseurs à la Casa... La suite

Massilia Cumbia Session : La Kamba + La Cumbia Chicharra + La Dame Blanche en concert

Massilia Cumbia Session : La Kamba + La Cumbia Chicharra + La Dame Blanche par Pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 08/04/2017
Après une après-midi passée à Magic City (une première pour moi) et un dîner sur le pouce me voici à l'espace julien pour la Massilia Cumbia Extravangaza ! Après la cumbia... La suite

La Kambà en concert

La Kambà par Pirlouiiiit
Poste à Galène, Marseille, le 27/01/2017
Ce soir je suis seul avec les enfants jusqu'à 20h au moins ... après avoir failli renoncer à venir découvrir les Picnic Republic je finis par prendre mon courage -ou plutôt mas... La suite

La Kamba en concert

La Kamba par pirlouiiiit
Molotov - Marseille, le 25/04/2015
Après un très sympathique début de soirée au Poste à Galène et un petit tour à l'Intermédiaire me voici un poil fatigué au Molotov. A vrai dire je serais bien volontiers rentré... La suite

Au Bal Perdu - Marseille : les dernières chroniques concerts

Rodeo Spaghetti en concert

Rodeo Spaghetti par Pirlouiiiit
Au Bal Perdu, Marseille, le 06/02/2016
Après un début de soirée complètement différent de ce que j'avais imaginer (voir ici) me voici donc de retour au Bal Perdu. La dernière fois que j'étais venu c'était pour La... La suite