Accueil Chronique de concert Kool & the Gang
Mercredi 16 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Kool & the Gang

Le Dôme - Marseille 23 octobre 2007

Critique écrite le par


Un concert de Kool and the gang au Dôme en 2007 à priori ça peut paraitre improbable mais ce soir la salle en configuration réduite est bien pleine.
Avant de découvrir leur répertoire le plus fréquentable, c'est tout jeune je me souviens surtout de les avoir apprécié dans les anniversaires et mariages, où je ne dansais pas vraiment sur Gang Of Four loin s'en faut.


Je m'attendais à me retrouver un peu seul entouré de qadras voire quinqua mais le public est plutôt familial, avec plein de gamins sans doute trainé par leurs parents nostalgiques.
S'il n'est désormais présent dans les bacs que sur des compilations et autres best-of, le groupe tient à peu près la route sur scène.
Peu habitué à voir des concerts commencer à l'heure je rate le début et arrive au milieu de "Fresh" qui fait se guincher toute la fosse.


Vêtus tout de blanc pailleté ils sont une bonne dizaine de musiciens et chanteurs dont la plupart de la formation initiale, on reconnaît James "JT" Taylor au chant, Robert "Kool" Bell à la basse, Ronald Bell et Dennis "DT" Thomas au saxophone, Georges Brown à la batterie, Robert "Spike" Mickens à la trompette, et Claydes Smith à la guitare.

Musicalement, il y a principalement deux genres de morceaux, les tubes funky que les "mia" adorent et les slows qui font surtout se pâmer la gente féminine.


Ces derniers sont personnellement le maillon faible de leur discographie, et en concert c'est pire, que ce soit le dégoulinant "Take my heart" où une spectactrice est invitée sur scène, ou le fameux "Cherish" propice à une levée de briquets, on est pas loin de faire une crise de diabète.

Par contre on est toujours partant pour se déhancher sur les "Get down on it", "Too hot", et autres "Ladies night" qui ont fait leur succès dans les années 80.


Et très contents qu'un quart d'heure durant ce soient leurs titres des années 70 qui n'ont pas été oubliés : les très cuivrés "Funky stuff", "Hollywood swinging", "Jungle boogie" (bien connu des fans de la B.O. de "Pulp fiction") sans oublier le sychédélico-jazzy
"Summer madness" qui en laisse plus d'un perplexe.

Un curieux moment du concert, à la fois climax pour les mélomanes etpetit bide pour la plupart, plus sensibles à leur démonstration clinquante sur un rythme Caribéen par la suite.

Ils finissent évidement avec leur bien nommé "Celebration" au rappel, toujours très efficace même après l'avoir entendu un bon milliard de fois.

Au final tout le monde semble avoir passé un bon moment, en attendant pourquoi pas un passage de Earth Wind and fire (avec qui je les confondais tout petit).

Photos Pirlouiiiit litteralement horrifie par ce qu'il a vu (et entendu) ce soir (sur les 3 premiers morceaux) ...

Bonus vidéo :

 Critique écrite le 24 octobre 2007 par Sami

> Réponse le 24 octobre 2007, par Gandalf too hot

[Le Dôme - Marseille - 23 octobre 2007] Une des légendes du funk passe ce soir à Marseille, dans le cadre de la tournée reportée de cet été (tant mieux, Lyon m'était passé sous le nez devant les grilles même de la salle...), près de 40 ans après sa formation initiale ! Immanquable pour ma pomme, symbole de bien des souvenirs festifs de ma loooongue jeunesse ! Même si le Dôme est en configuration réduite (mais pas minimale), l'ambiance est bien fun, avec des gens de tous âges, des filles aux diverses perruques colorées derrière nous, des croutons qui ne lèveront pas une seule fois leur cul du siège, des mias dansants, bref ca va guincher ce soir ! Avec Hervé, Pascale et Nathalie on se pointe peu après 20h30, pensant que le guest annoncé sur le billet (non Thalie, ce n'est pas le nom d'un groupe...:p) serait en train de...  La suite | Réagir

> Réponse le 24 octobre 2007, par Pirlouiiiit

Horrible, atroce, au secours, "n'y allez pas !" ... voila ce que je pensais dans ma tete en courant vers mon velo pour m'eloigner de ce Dome dans lequel je me suis retrouve a regarder 3 morceaux par des clones de Milly Vanilly .... Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu / entendu quelque chose d'aussi insoutenable  Réagir

> Réponse le 26 octobre 2007, par TOGUET

C GEANT EN CONCERT VOIR LE GANG INOXYDABLE !!! LE GRAND JAMES JT TAYLOR ABSENT UN GRAND HOMMAGE ET UN GRAND DOMMAGE !!!! VIVE LES KOOL & THE GANG FOREVER&EVER  Réagir

> Réponse le 09 décembre 2007, par kool jt

je voudrais dire que se n'est pas le chanteur Jt Taylor qui a chanté auprès du groupe et que Charle Smith est décédé en été 2007 mais cela fait plaisir de revoir certains anciens du groupe en espérant retrouver Jt Taylor ex chanteur qui a fait sortir le groupe de l'ombre avec (Ladies night, celebration, fresh, ...) le dernier concert avec Jt Taylor date de 1997 je sais car j'y étais et en plus j'étais a 5 mètres du chanteur au 1er rang  Réagir

> Réponse le 17 mars 2008, par groovadelic

Bonjour, Pour répondre à la critique de Sami: il me semble que vous confondez toujours autant Kool and the Gang et Earth , Wind and Fire. Kool and the Gang est manifestement un groupe que vous connaissez très mal (je ne comprends d'ailleurs pas comment on a pu publier un tel article, sans vérifier les informations!). Des précisions majeurs s'imposent: Kool and the Gang sont des légendes du funk qui ont influencé des générations de musiciens, depuis 1964. Bien plus qu'un simple groupe disco lambda, la formation tire sont origine et son inspiration dans le jazz et le rythm and blues. Ils sont, depuis 1969, parmi les grand créateurs du Funk (James BROWN parlait en des termes élogieux à leur sujet). Toujours en tournée,ils n'ont cessé de sillonner et sillonnent la planète depuis...  La suite | Réagir


Kool & The Gang : les dernières chroniques concerts

Kool and the Gang/Earth wind and fire/Sister Sledge en concert

Kool and the Gang/Earth wind and fire/Sister Sledge par Gandalf
Le Dome -Marseille, le 14/03/2013
Et de 3 pour les Kool and the Gang à Marseille ! Decidemment, le groupe doit aimer notre bonne cité, puisque qu'à chacune de leur tournée depuis 2007 ils investissent le... La suite

Kool & The Gang + Sister Sledge en concert

Kool & The Gang + Sister Sledge par Fredc
Zenith Arena - Lille, le 19/10/2010
La tournée Discofunk Tour, première du nom, avait initialement prévu de réunir Kool & The Gang et Chic, deux des groupes mythiques du disco-funk, dans quelques unes des plus... La suite

Kool and the Gang + Sister Sledge en concert

Kool and the Gang + Sister Sledge par Gandalf
Le Dome - Marseille, le 08/10/2010
J'y peux rien, la funky music me scotche un grand sourire, me fout la patate, et me fait remuer les gambettes. C'est synonyme de fun et de fiestas. Et plus encore maintenant, de... La suite

Le Dôme - Marseille : les dernières chroniques concerts

James Blunt + Lea Paci en concert

James Blunt + Lea Paci par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 01/03/2020
Que diable allait-il faire dans cette galère ? A peine revenu de vacances et le lendemain d'avoir passé la soirée aux Fils Qui s'Touchent en compagnie de La Noria, me voilà qui me... La suite

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

Damien Saez en concert

Damien Saez par Kris Tian
Le Dôme, Marseille, le 20/11/2019
En voulant écrire cette chronique je réalise que je n'aurais jamais le phrasé aussi beau que celui de Damien Saez. Je n'ai pas la plume aussi fine, la rime aussi belle qui font de... La suite

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) en concert

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 16/11/2019
Contexte : Je suis assez fan de Aldebert et ce depuis que je suis tombé sur son premier album (il y a une dizaine d'année semble t il) : Je l'ai déjà vu en concert au Silo en... La suite