Accueil Chronique de concert Mark Lanegan + Duke Garwood
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mark Lanegan + Duke Garwood

Mark Lanegan + Duke Garwood en concert

Alhambra, Paris 7 mars 2015

Critique écrite le par




Samedi 7 mars, l'Alhambra. Un an et demi après son dernier concert à Paris dans cette salle, rendez-vous avec Mark Lanegan. Sur le stand merchandising, il est écrit discrètement que Lanegan sera là après le concert pour rencontrer le public. Un mec cool, quoi. C'est d'ailleurs son ami Duke Garwood qui assure la première partie. C'était avec lui que Lanegan avait tourné après leur collaboration de 2013, Black Pudding. Aussi sobre et au premier abord peu engageant que Lanegan, Garwood enchaîne des morceaux bluesy inspirés et la salle est conquise.

Quand Lanegan arrive sur scène, il semble boiter un peu, son expression est toujours aussi renfrognée, et comme à chaque fois on se dit que " ça ne va pas le faire ". Mais comme à chaque fois (et c'est la quatrième ce soir-là), il nous prouve le contraire, et en cette occasion Lanegan est particulièrement en forme. Après 2 morceaux guitare-voix (dont le mythique " When your number isn't up "), le reste du Mark Lanegan Band prend place sur scène et offre à la salle un set puissant mais toujours intimiste qui va au Dark Crooner aussi bien que l'acoustique.

Le set électrique commence avec la fausse douceur de " Morning Glory Wine ". Le groupe enchaîne ensuite avec des morceaux en majeure partie tirés du dernier album, Phantom Radio, et du précédent album solo de Lanegan, Blues Funeral, comme " Gravedigger's Song ", dont le grondement installe le son lourd de tout le concert. Après avoir goûté à la version " heavy " de Lanegan à Rock en Seine en 2012 (!), nos vœux sont exaucés.

Une autre collaboration de Lanegan est mentionnée avec " Deepest Shade " de Twilight Singers, projet de Greg Dulli auquel Lanegan a participé. Le morceau, repris dans " Imitations ", marque une pause dans ce set puissant. Le groupe fait quelques incursions dans la discographie plus ancienne de Lanegan avec les excellents " One Way Street " et " Hit the City " (on a le fantôme de la voix de PJ Harvey qui résonne dans la tête). Le reste du concert est marqué par deux points (très) forts, l'hypnotique " Harborview Hospital ", dont la structure complexe, sophistiquée, le son froid et électro vous retourne les tripes, et " Death Trip to Tulsa ", machine sonique faussement désinvolte au refrain électro fatal qui clôt le set.

Le rappel ne se fait pas attendre. Le groupe comme le public semblent prendre autant de plaisir l'un que l'autre. Un autre morceau mythique, " Methamphetamine Blues" ouvre ce rappel et avec son rythme obsédant prolonge l'énergie sombre qui montait en puissance durant tout le set. Puis c'est le choc, le phénomène " I am the Wolf ", tube de Phantom Radio. Nouvelle montée en puissance dans ce morceau magistral pour lequel Duke Garwood vient porter main forte au groupe à la guitare. Nous avons droit à une version " électrisée " de " I am the Wolf ", avec des riffs de guitare sidérants en apothéose. Le très électro " The Killing Season " vient achever d'hypnotiser la salle et fait retomber une tension sonique addictive.

Encore une fois, Mark Lanegan and co ont assuré un concert d'une classe impeccable, se renouvelant toujours, cherchant la difficulté, prenant ce qui est sombre et fait mal, pour mieux le transcender.


Set List :

1. When your number isn't up
2. Low
3. Morning Glory Wine
4. No Bells on Sunday
5. The Gravedigger's song
6. Harvest Home
7. Quiver Syndrome
8. One Way Street
9. Grey goes balck
10. Deepest Shade (Twilight Singers)
11. Hit the City
12. Ode to Sad Disco
13. Riot in my House
14. Harborview Hospital
15. Floor of the Ocean
16. Torn red heart
17. Sleep with me
18. Death Trip to Tulsa

19. Methamphetamine Blues
20. I am the Wolf
21. The Killing Season

Duke Garwood : les dernières chroniques concerts

Mark Lanegan + Duke Garwood en concert

Mark Lanegan + Duke Garwood par Pierre Andrieu
L'Alhambra, Paris, le 15/11/2013
Juste après le passage en forme de tourbillon sonique des Queens Of The Stone Age au Zénith de Paris les 13 et 14 novembre 2013, un membre - actif, il a participé au dernier... La suite

Mark Lanegan : les dernières chroniques concerts

Mark Lanegan Band en concert

Mark Lanegan Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 25/11/2017
Deux légendes vivantes qui ont définitivement marqué les grandes décennies noisy et (post) grunge ont foulé les planches du Café de la Danse en moins d'une semaine. Thurston... La suite

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON en concert

Main Square Festival 2017 - jour 3 : RADIOHEAD, SAVAGES, LEMON TWIGS, MARK LANEGAN, LA FEMME, SEASICK STEVE, SPOON par Xavier Averlant
La Citadelle d'Arras, le 02/07/2017
Le troisième et dernier jour du Main Square festival est placé sous le signe des groupes "à guitares"... MARK LANEGAN On commence l'après midi avec l'ex Screaming... La suite

Mark Lanegan en concert

Mark Lanegan par Charliii
La Péniche, Lille, le 04/05/2016
Pour la troisième fois en moins d'un an, on retrouve l'infatigable Mark Lanegan. En août, il avait rempli le Grand Mix à Tourcoing, une salle dont la taille lui convenait très... La suite

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective)  en concert

John Cale présente l'album The Velvet Underground and Nico (+ invités : Carl Barat et Pete Doherty des Libertines, Mark Lanegan, Etienne Daho, Lou Doillon, Saul Williams, Animal Collective) par lol
Philharmonie de Paris , le 03/04/2016
Comme pour beaucoup de monde, le Velvet Underground est à mes yeux un groupe majeur, qui a bousculé et changé la face du rock en y transfigurant son côté obscur, arty et... La suite

Alhambra, Paris : les dernières chroniques concerts

Kaiser Chiefs en concert

Kaiser Chiefs par Samuel C
L'Alhambra - Paris, le 03/02/2020
"Nous sommz (sic) Kaiser Chiefs" : Ricky Wilson présente chaque membre du groupe en français et rappelle que le nouvel album se nomme "Canard". Un chien de chasse illustre... La suite

Radio Birdman + Nashville Pussy en concert

Radio Birdman + Nashville Pussy par Samuel C
Alhambra - Paris, le 17/10/2018
Double affiche à l'Alhambra avec Radio Birdman et Nashville Pussy : deux versants du rock. Les premiers, Australiens, ont dépassé la soixantaine et réalisé quelques singles et... La suite

The Melvins - Shitkid en concert

The Melvins - Shitkid par Samuel C
Alhambra - Paris, le 02/10/2018
3 longues années après leur dernier passage parisien au Bataclan, les Melvins effectuaient leur grand retour dans la capitale au sein d'une Alhambra archi-complète et bouillonnante... La suite

Mercury Rev en concert

Mercury Rev par Samuel C
Alhambra - Paris, le 25/09/2018
"Deserter's songs" est un des plus grands disques parus en 1998. 20 ans plus tard, Grasshopper et Jonathan Donahue, respectivement guitariste et chanteur de Mercury Rev, ont décidé... La suite