Accueil Chronique de concert Mélissa Laveaux
Mardi 11 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mélissa Laveaux

Mélissa Laveaux en concert

La Meson - Marseille 28 janvier 2009

Critique écrite le par


Après les concert de Sporto Kantes au Poste à Galène samedi (20 min de queue) et de Fantazio ici même dimanche soir (15 min d'attente) c'est au tour de Mélissa Laveaux d'afficher complet en ce mercredi soir (qui a dit que les gens n'allaient plus en concert ?). Il faut dire que même si je ne connaissais pas son nom il y a une semaine encore il y avait un gros buzz autour d'elle. Il faut dire qu'après avoir écouté les 3 titres Needle in the hay, Ulysses et Koudlo de son myspace je n'ai eu aucun de mal à comprendre pourquoi la plupart de ses concerts affichaient complets partout en France (souvent en première partie de Amadou & Mariam). Imaginer une sorte de Tracy Chapman avec une voix encore plus profonde et surtout qui ne joue pas encore plus que dans des Dômes ...


Entré parmi les premiers je peux m'asseoir pile devant la "scène" et commande un hot dog pour ne pas être d'humeur exécrable (encore désolé Emilie pour l'odeur). Une fois que tout le monde est entré et installé (beaucoup de gens assis par terre) une présentatrice (dont j'ai oublié le nom) de radio Grenouille (coorganisateur du concert) vient nous présenter avec beaucoup de passion cette jeune chanteuse canadienne d'origine haïtienne qui fait donc son entrée sous de chaleureux applaudissements.


La première chose qui m'a frappé en la voyant arriver c'est son sourire. Autant sur l'affiche elle a l'air assez sérieux en posant, autant sur scène elle est beaucoup plus vivante et ne cesse d'agiter les mains quand elle parle pour nous introduire ses morceaux ou nous raconter son interview sur la chaine de télé marseillaise avec beaucoup d'humour. Elle a donc quitté le Canada à l'âge de 23 ans pour tenter sa chance en France où l'accueil semble meilleur. Ce soir elle est donc là seule avec sa guitare rue Consolat dans une Meson bondée où il se passe décidemment de bien jolies rencontres tout au long de l'année ...


Chansons en anglais surtout mais aussi en français ou en créole, portées par une voix superbe qui au jeu des ressemblances est finalement plus proche de celle de Skye la première chanteuse de Morcheeba que de Tracy Chapman. Grave, râpeuse, profonde ... souvent triste mais aussi souvent groovy ... elle frappe sa guitare autant qu'elle pince les cordes de celles-ci pour un résultat tantôt minimaliste tantôt dansant. Cette musique clairement issu d'un mélange des cultures a toutes les chances de séduire ... et surement encore plus de ce côté ci de l'atlantique où elle est doublement exotique.


Avec un sourire scotché sur le visage tout le long et cette façon de s'adresser au public en faisant l'andouille ("goofy") elle me fera oublier les quelques longueurs que je sentirai sur quelques morceaux un peu moins accrocheurs que d'autres comme My boat, Ulysses, Needle in the hay, ... Elle jouera quasiment tout son album Camphor & Copper plus quelques reprises et nouveaux morceaux qui annoncent un deuxième album dans pas trop trop longtemps.


Ce soir elle jouera un peu plus d'une heure après quoi elle reviendra (évidemment elle ne va pas restée cloitrée dans ma mezzanine tout seule) pour discuter avec ses nouveau fans et vendre à ceux qui ne l'avaient pas encore Camphor & Copper pour la raisonnable somme de 12 euros ...


Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :




Melissa Laveaux : les dernières chroniques concerts

Melissa Laveaux en concert

Melissa Laveaux par Sami
Théâtre du Merlan, Marseille, le 08/02/2020
Encore une belle soirée au Théâtre Du Merlan, désormais nommé le ZEF, après l'impressionnant concert de BCUC au printemps dernier et avant d'autres belles dates (Brigitte... La suite

Interview de Mélissa Laveaux en concert

Interview de Mélissa Laveaux par lartsenic
Cité Du Livre, Aix à Provence , le 28/09/2018
Je n'aurai pas obtenu toutes les réponses à mes questions lors de cet entretien. Elles seront arrivées pendant le concert (donné au Théâtre de la Verrière, Cité du Livre, à... La suite

Mélissa Laveaux + Isaya en concert

Mélissa Laveaux + Isaya par Sami
Cité Du Livre, Aix à Provence, le 28/09/2018
Une fois n'est pas coutume il y avait trois soirées simultanées qui pouvaient donner envie de quitter Marseille pour sa voisine Aixoise, avec un plan electro et pop avec Cassius et... La suite

Imany + Cheick Tidiane Seck + Mélissa Laveaux (Festival Chorus des Hauts de Seine 2013) en concert

Imany + Cheick Tidiane Seck + Mélissa Laveaux (Festival Chorus des Hauts de Seine 2013) par marieperriere
Magic Mirror, La Défense, le 10/04/2013
Pour ce 5ème jour de concerts, le Festival Chorus nous a plongé dans une ambiance à mi-chemin entre folk et soul pour une soirée aux rythmes métissés. Au programme : Mélissa... La suite

La Meson - Marseille : les dernières chroniques concerts

Anais en concert

Anais par Pirlouiiiit
Meson, Marseille, le 31/01/2020
Dans le documentaire Marseillais Yeah Yeah Yeah de Alexandra Musso la chanteuse batteuse de La Chasse faisait justement remarquer qu'il n'y a pas tant de groupe de filles que ça... La suite

La Nose en concert

La Nose par Pirlouiiiit
La Meson, Marseille, le 17/01/2020
C'est donc après le très chouette showcase (qui comptait quand même 2 fois plus de morceaux que leur dernier album) de Bird in Shell au Lollipop Music Store) et après avoir... La suite

Du Bartas, Duo Bertolino / Le Gac en concert

Du Bartas, Duo Bertolino / Le Gac par Agent Massy
La Mesón, Marseille, le 18/01/2020
Duo Bertolino / Le Gac Essentiellement de la vielle à roue (Bertolino) avec de la flûte (Le Gac), et aussi des programmations électroniques répétitives et minimales (des... La suite

Fantazio & Manu Theron (Carte Blanche à Fantazio) en concert

Fantazio & Manu Theron (Carte Blanche à Fantazio) par Pirlouiiiit
Meson, Marseille, le 14/12/2019
Dernière étape d'une soirée bien remplie côté musique puisqu'elle a commencé au Roll'Studio avec le duo Henri Florens & Christophe Leloil, puis à l Espace Julien où je me suis... La suite