Accueil Chronique de concert Nojazz
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Nojazz

Nojazz en concert

Le Paradox - Marseille 23 octobre 2009

Critique écrite le par

It ain't no jazz
It ain't no jazz at all
No saxophone
No trumpet
Our DJ's on control


Joli condensé dans ces paroles de ce qu'est Nojazz : tout le contraire de ce qu'ils annoncent.



Je ne connaissais rien de ce groupe voilà une semaine. Leur nom m'intrigue. Un tour sur leur espace pour voir si je me déplace ce vendredi au Paradox. Ca a bien failli être non : trop de sonorités latinos à mon goût et la présence de HKB Finn qui fait parfois glisser leur musique vers le hip hop. Sur l'autre plateau de la balance, un saxophone et une trompette à mi-chemin entre jazz classique et funk, un beat d'enfer et une pochette de disque attractive. Et puis zut ! demain, je vais bien voir Johnny, alors c'est décidé, mon weekend expérimental commence ce soir.



Deux dates au Paradox (ce soir et demain) sont l'occasion pour eux de présenter leur nouvel album Zooland en avant-première. Des plombs qui sautent et une salle qui tarde à se remplir causent quelques retards.

Leur tenue de scène est d'un mauvais goût savamment travaillé (combinaison de cycliste moulante pour Philippe ‘Balatman' Balatier (claviers), couleur orange flashy pour les cuivres : chemise et casquette pour Sylvain Gontard (trompette) et maillot de foot (d'une équipe pas reconnue) pour Philippe ‘Slam' Sellam (saxophone), tenue de hockeyeur pour Pascal ‘Bilbo' Reva (batterie).



Mes craintes ne se dissipent pas tout de suite, certaines plages sonnant samba. Mais l'énorme présence du saxo et de la trompette me fait oublier l'enrobage.

La pièce Higher State est un bel échantillon de la musique qui nous est proposée : une intro on ne peut plus jazz à la contrebasse (balancée par Balatman depuis son ordi), un superbe thème joué conjointement par le saxo alto et la trompette, la batterie qui s'emballe, les cuivres qui se libèrent et soudain HKB Finn surgit tel un diable de sa boîte et tire la couverture vers le hip hop avant que le saxo ne reprenne la situation en main.



D'autres fois, on se croit succinctement à Bahia ou à Yaoundé. L'électro-jazz reprend toujours le dessus grâce à l'omniprésence des deux oranges et du cycliste.

Tout cela est servi avec une bonne humeur et une énergie communicatives et le Paradox se transforme progressivement en dance floor. Un pré-ado certainement de la famille d'un musicien avait montré la voie en exerçant ses talents de danseur au pied de la scène.



Mon moment préféré a été un titre de leur album précédent, hommage à Charles Mingus, seule occasion pour le saxo soprano qui végétait au fond de la scène de quitter son support.

Entre le retard, deux parties d'une bonne heure chacune et la pause, le Paradox était encore animé à 1 heure 1/4. Rebelote samedi. Pas pour moi, j'expérimente Johnny...

Bonus vidéo :

noJazz : les dernières chroniques concerts

No Jazz par Philippe
Ligne13 Saint Denis, le 19/02/2005
Super ambiance, excellents musiciens, une pêche d'enfer sur scène, la soirée réussie par excellence. La suite

NO JAZZ par béa
La Cigale, Paris, le 16/05/2004
Les NO JAZZ ont donné hier soir un show qui n'a laissé aucun des 1000 personnes insensibles. ça a dancé, ça a applaudi, ça a cartonné. De l'excellente musique inclassable, le sens du spectacle, l'envie d'offrir au public un moment de délire. c'était bon, c'était drôle, c'était dingue à tel point que ça donnait envie parfois envie de pleurer : y'a... La suite

No Jazz par MANOU
Bourges, le 10/04/2003
Une énergie ENORME, des cuivres étincelants, de la folie sur scène, le tout enrobé d'électro-bidouillage bien senti, un dj bien cintré aux platines qui passe aussi à la batterie quand elle n'est pas squattée par le guitariste si celui-ci veut bien lacher son instrument... à poils (c'est à voir !). Bref malgré une salle qui ne s'est pas... La suite

No Jazz par fred
Le Cinéma, Cagnes sur Mer, le 24/10/2002
S'il y a bien une surprise c'est bien NO JAZZ un groupe incroyable dans la maniere de fusionner les styles ( funk groove drum n bass jazz). Nojazz c'est du jazz mais à la sauce puissance 2 mais avec le mélange savant du DJ et du clavier, des deux cuivres incroyables qui me font revivre les sonorités à la Miles Davis les arrangements à la Brookleen... La suite

Le Paradox - Marseille : les dernières chroniques concerts

Pierpoljak + Taya en concert

Pierpoljak + Taya par Pirlouiiiit
Paradox, Marseille, le 26/10/2012
Fin de la longue soirée que je dois au refus de(s agents de) Tryo d'avoir des retours de leur concert au Dôme de la part de quelqu'un d'autre que la PQR (presse quotidienne... La suite

Tante Hortense en concert

Tante Hortense par Pirlouiiiit
Paradox, Marseille , le 27/09/2012
Grosse semaine au boulot et en plus beaucoup de bons concerts (notamment rock et chansons) ces soirs ... Ce soir, comme je sais que le Pinguin a prévu de couvrir le concert de... La suite

Fabien Sacco en concert

Fabien Sacco par Pirlouiiiit
Paradox, Marseille, le 26/09/2012
4 chroniques en retard ... dont celle-ci d'un concert qui a eu lieu il y a plus d'une semaine ! Bon il faut dire c'est un peu la soirée à Marsatac de samedi dernier qui m'a mis... La suite

Méandres en concert

Méandres par Mcyavell
Le Paradox - Marseille, le 07/06/2012
Concert de sortie d'album du groupe Méandres au Paradox. Inratable pour ce qui me concerne tant ce qu'exprime ce groupe est beau, original et habité. C'est le sousaphone de Simon... La suite