Accueil Chronique de concert Oasis + Free Peace
Lundi 18 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Oasis + Free Peace

Le Dôme - Marseille 18 février 2009

Critique écrite le par

Mon sentiment à moi est entre celui de Zhou et celui de Jo.
J'y suis allé pas tant en passionné qu'en curieux, pour voir le plus gros coup marketing des années 90 (la guéguerre Oasis / Blur pour savoir qui est "le plus grand groupe du monde"). Un peu plus de dix ans après, ça me fait doucement rigoler.

Un mot tout d'abord sur Free Peace qui est à Led Zep ce qu'Oasis est aux Beatles, c'est dire. Le chanteur bassiste se prend pour Robert Plant et je suis prêt à parier que leur morceau préféré est Whole Lotta Love. Tous leurs titres ou presque en sont de pales copies (sans le riff de basse quand même, z'ont pas osé). J'ai juste aimé leur compo plus soft (qui, elle, ne ressemblait ni à Stairway To Heaven, ni à Since I've Been Loving You, comme quoi ces garçons peuvent être créatifs). Ca m'étonnerait qu'ils arrivent à remplir le Dôme dans 10 ans, même avec un très bon agent...

La guéguerre de ce soir, c'est pas Beatles ou Rolling Stones ?, ni Oasis ou Blur ?
C'est Noel ou Liam ?

Ils sont là tous les deux, c'est déjà ça de gagné. Noël n'est pas parti avec la recette et Liam tient debout même s'il penche toujours du côté où, selon mes sources, il n'est pas encore tombé.

Moi, j'ai toujours préféré Noel. J'aimais bien l'époque où il disait que si on voulait rester dans son groupe, il fallait accepter que le seul compositeur d'Oasis, c'était lui. Aujourd'hui, tout le monde compose. Ca me mine le moral. Je dois concéder que I'm Outta Time composé par Liam est une réussite. Depuis trois jours, je chante ce morceau à tue-tête en essayant de beugler comme Liam et je suis pas mécontent de moi. Mais je n'arrive pas à chanter aussi faux que lui. Je vais poursuivre l'entraînement.

Sur ce titre justement, Noel tourne le dos au public. Faut-il y voir un message ?
Liam, lui, va faire un tour quand c'est pas lui qui chante. Ce sont mes moments préférés, parmi lesquels les deux titres pour lesquels je suis content d'être venu : Don't Look Back In Anger et The Importance Of Being Idle. Noel est tout seul sur la scène (je parle pas des trois fonctionnaires derrière dont le pathétique organiste "My future ex-wife" dixit Noel) et je suis aussi enthousiaste que Zhou. Mais à la fin, Liam revient toujours et je suis aussi déçu que Jo.

Sinon, le son était effectivement pourri mais il ne faut pas mettre ça sur le dos du Dôme dont l'acoustique est certes très loin d'être parfaite mais d'où il m'est arrivé de ressortir sans acouphènes. Pour le show (écrans et lumières), c'est en rapport avec le standing du groupe.

Setlist Oasis :
Intro (Fuckin' In The Bushes) / Rock'N'Roll Star / Lyla / The Shock Of The Lightning / Cigarettes And Alcohol / The Meaning Of Soul / To Be Where There's Life / Waiting For The Rapture / The Masterplan / Songbird / Slide Away / (What's The Story) Morning Glory / Ain't Got Nothing / The Importance Of Being Idle / I'm Outta Time / Wonderwall / Supersonic
Rappels :
Don't Look Back In Anger / Falling Down / Champagne Supernova / I Am the Walrus