Accueil Chronique de concert Peter Murphy (Bauhaus)
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Peter Murphy (Bauhaus)

Peter Murphy (Bauhaus) en concert

J&R store - New York 7 juin 2011

Critique écrite le par

J&R by Pirlouiiiit 07062011

Depuis le début de la semaine, sidéré par mon immobilisme diurne, j'en suis arrivé à la conclusion que je ne me promenais dans les rues que des villes que je découvre. Ayant habité à New York quelques temps il y a quelques années je ne ressens pas le besoin d'aller à tout prix visiter... Et n'ayant pas réussi à trouver un thème photographique amusant qui m'aurait amené dehors, je reste à l'intérieur au frais (bon, il faut dire aussi encore une fois qu'avec la vue que j'ai là) à me remettre du décalage horaire, bosser, envoyer des demandes de pass photo, écrire des chroniques ... et re-re-re éplucher Time-out. Et c'est justement en faisant cela que j'ai fini par tomber sur le quelques lignes qui annonçaient le passage de Peter Murphy (ex leader de Bauhaus) en ces termes " Be afraid - the godfather of Goth is coming to town ! ". Et comme il s'agit d'un showcase dans un magasin de disque je n'ai pas grand chose à perdre à aller y jeter une oreille.

Peter Murphy by Pirlouiiiit 07062011

Me voilà donc d'un coup de métro du côté de City Hall / Brooklyn Bridge, je passe vite devant les acrobates de rue (vous savez ces mecs super musclés qui font des saltos et autres pirouettes sur les trottoirs sans avoir l'air de forcer) et monte au premier étage de J&R en courant (puisque apparemment ça a déjà commencé - 15 minutes avant l'heure annoncée, c'est étrange !). J'ai la surprise de voir que la lieu ne se prête pas vraiment à l'exercice, le public étant obligé de se parquer dans une des trois rangées de disques perpendiculaire à la scène.

Peter Murphy by Pirlouiiiit 07062011

J'ai très peur en les voyant sur scène et je suis finalement un peu rassuré quand je me rends compte que c'est la fin des balances. Pendant l'attente on nous explique comment se déroulera la séance de dédicaces qui suivra le showcase. Il faudra faire la queue dans la rangée centrale (dont je m'extirpe pour rejoindre une des latérales qui du coup se vide un peu), Peter Murphy ne signera que son nouvel album Ninth acheté dans ce magasin (il faudra montrer le ticket - bon d'un autre côté, comme c'est le jour de la sortie ...); il ne signera qu'un autre truc en plus de l'album (donc pour faire signer une affiche ou un vieux disque il faut quand même acheter le nouveau) par contre il signera autant de copies du nouveau que les gens en achèteront. Ces mises au points (très " américaines ") faites, on nous laissera patienter dans les rayons (pas de bol pour moi je suis tombé dans le rayon country mais trop loin des disques de Johnny Cash).

Peter Murphy by Pirlouiiiit 07062011

J'en profite pour regarder autour de moi. Pas mal de gens semblent le suivre depuis longtemps... Et il y a moins de tatouages et vamp / goth que ce que j'aurais imaginé. Un poil après 18h, Peter Muphy et ses 3 acolytes reviennent sous les acclamations du public. Il commence par nous présenter ses musiciens : au clavier le producteur de ce disque, et deux guitaristes du coin dont un (l'" italien ") qui joue aussi du violon.

Peter Murphy by Pirlouiiiit 07062011

J'avoue que je ne connaissais Bauhaus que de nom mais je ne m'attendais pas du tout à ce que j'ai découvert comme musique. Pour faire vite, je qualifierai cela de pop rock épique irlandaise (pour le côté chanson à boire) à mille lieux de ce à quoi je m'attendais. Pas sombre du tout donc, avec un Peter Murphy en pleine forme, très bavard et plutôt taquin. Son jeu de scène est très théâtral, il lève les mains vers les néons du faux plafond quand il est question de ciel ou d'oiseaux, tend souvent ses mains vers le public.

Peter Murphy by Pirlouiiiit 07062011

Entre les morceaux, il partira dans de longues explications poétiques sur la naissance ou le sens de tel ou tel morceau pour en général finir une chute plus pragmatique du genre : "in the end it's just a fucking pop song ". Il nous racontera aussi que depuis qu'il a 54 ans il a l'impression que des seins lui ont poussés, et de soulever son t-shirt pour les prendre à pleine main voire les faire toucher par un mec du public et faire des blagues plutôt sous la ceinture.

Peter Murphy by Pirlouiiiit 07062011

Bref, il est décontracté, proche du public avec des propos qui contrastent un peu avec son physique Bowiesque. Il jouera ainsi 3-4 morceaux de son nouvel album (dont les 2 premiers) plus des morceaux plus vieux, mais je ne resterai pas jusqu'au bout en raison de la chaleur et des conditions (de son et de scène) qui ne mettaient pas vraiment en valeur la musique de ce Peter Muphy plutôt attachant.

Peter Murphy by Pirlouiiiit 07062011

A la place je filerai retrouver Sasha and co du côté du Lower East Side, avec qui n'ayant pas eu de réponse claire pour le concert James Vincent Mc Morrow (pas plus que pour celui des Melvins) je ferai finalement le tour des quelques bars / restau jusqu'à très tard, en attendant demain de re retourner voir Eric Burdon ...

Plus de photos par  Pirlouiiiit en cliquant ici
 
Bonus vidéo :