Accueil Chronique de concert Redmo
Vendredi 22 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Redmo

Redmo en concert

the Pussy Twisters, Marseille 24 mai 2014

Critique écrite le par

the Pussy Twisters by Pirlouiiiit 24052014

Pour finir une semaine bien chargée (peut être parce que je savais que la semaine prochaine je n'allais pas être là) j'avais décidé ce soir de mettre le paquet c'est à dire de (re)faire la connaissance de plusieurs groupe, ce qui est possible à Marseille étant donné le nombre de salles qui se trouvent à proximité les unes des autres et les horaires très variables de ces salles. Donc après avoir vu the Coup au Café Julien mardi, Detroit et Forabandit au Moulin mercredi, the H.O.S.T. et Johnny Winter à Istres jeudi, ce soir j'avais décidé dans l'ordre de retourner au Poste (concert annoncé pour 21h) voir Nosfell dont le set promettait d'être radicalement de ce que nous connaissions jusque là (et pour lequel j'avais quelques réserves), puis Redmo au Pussy Twisters (concert annoncé pour 21h30 donc 22h?) et/ou Misa and the Fanga à l'Arthemuse (annoncé à 21h mais officieusement 21h30 donc sûrement dans les mêmes eaux que le précédent). Pour compliquer le tout est venu s'ajouter à cela un aller-retour à la gare pour aller chercher mes parents un peu plus chargés que prévu.

Redmo by Pirlouiiiit 24052014

Bref après une bonne heure de Nosfell qui m'a laissé de marbre (au point que je me demandais si je ne préférais pas avant), un aller retour à la St Charles (heureusement sans bouchon) me voilà qui arrive au pas de course au Pussy Twisters dans lequel je ne suis pas rentré depuis le concert de Sarah Blackwood en 2009 ! Je rentre en coup de vent dans la petite salle déjà bien pleine sans faire gaffe au panneau sur la porte rappelant que c'est un lieu associatif et qu'il faut donc penser à prendre sa carte. La scène légèrement surélevée est située sur la droite en rentrant, le bar lui au fond (le tout faisant une trentaine de mètres carrés?), au plafond une collection de soutient-gorges ...

Redmo by Pirlouiiiit 24052014

En venant la seule chose que je savais de Redmo était son étiquette " rock progressif " (sur Concertandco) et le fait qu'un François de mes contacts fb les aimait beaucoup (au début je pensais même qu'il jouait dedans). En tout cas le fait qu'il s'agisse d'un groupe du coin que je n'avais pas encore vu justifiait à lui seul mon passage. Même si pour être honnête le mot " progressif " me faisait un peu peur. Ayant reçu un texto me prévenant qu'ils attaquaient un peu avant 22h, ma première question au François en question sera de savoir si j'arrive sur la fin ... " pas du tout ce n'est que le 3 ou 4 ème morceau " et d'ajouter " ce sont de longs morceaux ". l

Redmo by Pirlouiiiit 24052014

Sur scène les 4 musiciens : batteur, bassiste, clavier et guitariste-chanteur ne sont pas en nage ... en effet même si ils sont bien dedans leur musique est en effet plutôt calme. Le chanteur a une belle voix qui en anglais a des accents de Jeff Buckley (en moins gémissant) sans pour autant que le morceau fasse pompé sur ce dernier. C'est en tout cas ce que je me dis à l'écoute du premier morceau auquel j'assiste. Si les musiciens sont plutôt discrets / concentrés, en dehors du batteur qui s'amuse de temps en temps a faire des grimaces, ils n'en sont pas moins expressifs par leur musique ; surtout dans les parties instrumentales bien rock !

Redmo by Pirlouiiiit 24052014

Profitant d'une légère interruption dans un morceau qui partait bien, le gérant du lieu en profitera pour rappeler que aux nouveaux venu (comme moi) qu'il faut prendre son adhésion au bar (car il n'a pas trop envie de se prendre une fermeture administrative à cause d'1 euro). Je tenterai d'accéder au bar avec mon euro dans la main, mais n'y arrivant pas je prendrai ça comme une excuse pour aller jeter un œil du côté de l'Arthemuse pour voir si Misa avait fini depuis longtemps ou commencé très très en retard.

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici



Bonus video :

the Pussy Twisters, Marseille : les dernières chroniques concerts

Sarah Blackwood + The Dirty Farmers en concert

Sarah Blackwood + The Dirty Farmers par Mcyavell
The Pussy Twisters - Marseille, le 01/12/2009
Qu'on se le dise, le quartier de la Plaine dispose d'un nouveau lieu de qualité. Des concerts qui auraient voilà six mois encore intéressé les programmeurs de l'Intermédiaire... La suite

Gumbo Combo par Soileau Leo
Cosmic'Up - Marseille, le 18/10/2005
Un duo batterie-piano, dans un lieu magique : sorte de temple des années soixante à la déco d'époque. (Statues Tiki, films de SF en boucle...). Voix parfois country, toujours blues, piano qui roule, et un batteur qui s'exprime : tantôt rumba, tantôt carnaval, qui se superpose avec bonheur au piano boogie. La suite