Accueil Chronique de concert Sarah Blackwood + The Dirty Farmers
Mercredi 27 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Sarah Blackwood + The Dirty Farmers

Sarah Blackwood + The Dirty Farmers en concert

The Pussy Twisters - Marseille 1er décembre 2009

Critique écrite le par

the Pussy Twisters by Pirlouiiiit 01122009

Qu'on se le dise, le quartier de la Plaine dispose d'un nouveau lieu de qualité. Des concerts qui auraient voilà six mois encore intéressé les programmeurs de l'Intermédiaire (RIP) trouvent refuge à deux pâtés de maisons de là, rue Crudère. La salle, originalement décorée d'objets insolites, se nomme The Pussy Twisters que je n'ose traduire. Encore plus gore que l'explosion de foufoune chère à Bruno Carette. Ce n'est pas le premier concert qu'ils organisent, loin de là, mais leur com' s'améliore et leur programmation avec.

The Dirty Farmers By McYavell - 091201a

Et en plus, ils commencent à l'heure ! J'ai à peine un quart d'heure de retard et The Dirty Farmers proposent déjà une musique qui sent bon la ferme mais n'a rien de crasseuse. Yeeeh Ooh ! Avec son chant à la O'Brother, on imagine bien Vince sur un cheval, un lasso à la main. Point de lasso dans le saloon, seulement des cordes. Les six de Vince et les six d'Alex sonnent country, les quatre de Marianne plutôt rockabilly.

The Dirty Farmers By McYavell - 091201b

On visite les ranchs du Kentucky et les plaines du far west à peu de frais (5 € l'entrée) une étoile de shérif tamponnée sur la main. Yeeeh Ah ! Dirty Old Town des Pogues au rythme revisité rodéo au milieu de compositions dynamiques comme Burn That Barn et Beaver Song. Brûle cette grange, la chanson du castor... Mon verre de punch n'était pas très adapté à la situation. J'aurais dû commander un whisky... et sans faux col ! Yeeeh Ooh !

Sarah Blackwood by Pirlouiiiit 01122009

Je suis venu pour Sarah Blackwood, une Canadienne dont j'ignorais pourtant tout deux jours avant ce mardi soir. Deux minutes sur son espace et c'était décidé : jolie guitare, musique colorée tout comme ses nombreux tatouages.
Son Way Back Home European Tour 2009 est riche d'une trentaine de dates dans une demi-douzaine de pays différents.

Sarah Blackwood by Pirlouiiiit 01122009

Moins country que le groupe précédent, plus folk que Mark Berube, un autre Canadien découvert la semaine dernière au Lounge, elle accompagne de sa guitare (moins belle que celle du site) son chant tantôt Tanya Donellyesque, tantôt écorché.

Sarah Blackwood by Pirlouiiiit 01122009

A ses côtés, Daniel Flamm, guitariste mais pas que, drummer du pied droit, tambourineur du gauche, harmoniciste quand il ne fait pas les chœurs et le plus francophone du duo : "J'ai un soir fantastic" et "bouillabaisse" font en tout cas partie de son lexique. Tiny Sarah, elle, explique dans la langue de Shakespeare qu'elle aurait dû apprendre le français quand elle était petite à l'école au Canada, mais que bon...

Sarah Blackwood by Pirlouiiiit 01122009

Pas grave, on se console avec les chansons, Lonely Parade en tête. Sur le final, elle nous fait chanter en boucle "And I-I-I-I know, the Devil drags me down". Un refrain qui me poursuit encore 48 heures plus tard.

Sarah Blackwood by Pirlouiiiit 01122009

Setlist : Dealing Aces / I'll Keep On Waiting / Turning / Trainwreck / Bad Job Jesus / Monday Morning / These Are The Days / Lonely Parade / Dyin' Day / Long Road / Wasting Time / Sweet Thing / Way Back Home / I'm Sorry / Devil Drags Me Down / Coming Home.

Sarah Blackwood By McYavell - 091201d

C'est Massilia's Burning (ndP : et Chavana) qui organisait cette soirée. Ils fêteront leurs cinq ans (ndP : et 4 ans) samedi à la Machine à Coudre avec pas moins de huit groupes locaux au programme (ndP : donc 5+4 = 9 groupes).

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici et par McYavell en cliquant

Bonus vidéo (sombre) :


et une petite des Dirty Farmers :

> Réponse le 22 décembre 2009, par Philippe

Ah ben oui bien sûr, vous êtes venu pour sa "jolie guitare", Mr Yavell !(faux-c... va ! ;-)  Réagir


The Dirty Farmers : les dernières chroniques concerts

Dirty Farmers + Goddamn Gallows en concert

Dirty Farmers + Goddamn Gallows par odliz
Le Molotov, Marseille, le 06/07/2016
Soirée à contre courant mercredi soir où les sirènes du foot s'ancrent tout autour d'un Molotov peu rempli malgré l'affiche prometteuse : du hobocore venu tout droit de la rust... La suite

The Pussy Twisters - Marseille : les dernières chroniques concerts

Redmo en concert

Redmo par pirlouiiiit
the Pussy Twisters, Marseille, le 24/05/2014
Pour finir une semaine bien chargée (peut être parce que je savais que la semaine prochaine je n'allais pas être là) j'avais décidé ce soir de mettre le paquet c'est à dire de... La suite

Gumbo Combo par Soileau Leo
Cosmic'Up - Marseille, le 18/10/2005
Un duo batterie-piano, dans un lieu magique : sorte de temple des années soixante à la déco d'époque. (Statues Tiki, films de SF en boucle...). Voix parfois country, toujours blues, piano qui roule, et un batteur qui s'exprime : tantôt rumba, tantôt carnaval, qui se superpose avec bonheur au piano boogie. La suite