Accueil Chronique de concert Requin Chagrin + La Main
Jeudi 26 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Requin Chagrin + La Main

Requin Chagrin + La Main en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 15 octobre 2021

Critique écrite le par



Soirée "French New Wave" de qualité supérieure à La Coopé le 15 octobre avec Requin Chagrin en tête d'affiche et La Main en ouverture. Pas assez de monde malheureusement, pourtant le concert a lieu un vendredi soir et n'est pas trop cher (9 euros pour les jeunes, 13 pour les adhérents, 17 euros en prévente, seul le tarif soir à 20 euros est une énorme connerie : il décourage ceux qui décideraient éventuellement de venir au dernier moment), c'est à s'en arracher les cheveux...


La Main

Remonté et en forme, le duo clermontois La Main (le chanteur de Kunamaka et Vin Rouge au micro et aux synthés en compagnie d'un batteur/bassiste) balance son truc en faisant mine de se foutre du peu d'ambiance qui règne dans la salle, mais ça doit être chiant de jouer devant trois pelés, mous du genou pour couronner le tout. Bref, on essaie de faire pareil que le groupe et de s'en cogner, ce qui permet d'apprécier des morceaux bien envoyés dans un style froid qui donne chaud, et avec des paroles bien torturées en français. C'est de la New Wave synthétique et robotique boostée par un voix grave de stentor suicidaire. Petit plus : comme le vocaliste en rajoute dans le côté jusqu'au boutiste et sombre, ça devient gothique à souhait. A l'image du tubesque dernier titre d'obédience "synth pop très noire" ("Sol gelé"), la musique de La Main est conseillée pour agrémenter les nuits de pleine lune.


Requin Chagrin

En tournée pour présenter son très bon dernier album en date "Bye Bye Baby" (paru en avril 2021 chez KMS Disques / Sony Music), Requin Chagrin, le projet de la chanteuse, guitariste et songwriteuse Marion Brunetto, dévoile un live truffé de chansons tubesques empreintes de New Wave, de chanson, de surf, de shoegaze et de pop. La voix grave de la minuscule chanteuse blonde évoque souvent celle de l'une de ses influences, Nicola Sirkis (le leader des très FM Indochine, qui publie les disques de Requin Chagrin sur son label, beau geste !), mais nul n'est besoin d'être fan des auteurs de "L'aventurier" et "Trois nuits par semaine" pour apprécier cette musique originale, racée et touchante. Cela dit, il y a dans le trop maigre public réuni ce soir dans le club de La Coopé pas mal d'"Indo fans" qui mettent un peu d'ambiance, ce qui est assez appréciable. Il faut dire que Requin Chagrin a tourné en première partie de Sirkis & Co et y a sans doute gagné des fans, mais aussi, c'est un peu dommage, quelques petits tics de stadium rock comme faire taper les gens dans leurs mains, entre autres.



Mais ce que l'on retient surtout de ce très beau concert, c'est une set list impeccable en forme de best of fantasmé pour les amateurs de pop sensible sertie de synthés élégiaques qui donnent des frissons. Avec beaucoup de nouveaux titres hyper bien foutus ("Déjà vu", "Bye Bye Baby", "Première vague", "Fou", "Volage", "Perséides"... ), sans oublier les tubes enregistrés depuis les débuts du groupe, "Adelaïde" et "Sémaphore", pas encore connus par les ménagères de moins de 50 ans, mais ça ne devrait pas tarder. Ces morceaux émouvants pour ceux qui se souviennent encore de leur crise d'adolescence et de leurs questionnements sur les choses de la vie et du sexe sont interprétés par une Marion Brunetto impériale au chant et à la guitare (pas mal de passages en solo façon "guitare héroïne" surf) et un groupe (batterie, basse, guitare/synthés) qui place parfaitement sur orbite sa chanteuse/leader. Qui gagnerait parfois à plus de modestie quand elle présente une "bonne chanson" qu'elle a écrite (c'est vrai, mais ce n'est pas à elle de le dire) ou parle de "son" disque, alors que c'est sensé être un groupe (même si elle fait quasiment tout toute seule).



Ce ne sont que de petits détails, car la nouvelle formation scénique de Requin Chagrin est percutante et très soudée (même si la première mouture du combo, vue en 2017 à TINALS lors de son dernier show, était très bonne à notre humble avis), ce qui lui permet de rendre justice aux compositions de Marion B. en live. Et, s'il y a clairement une hiérarchie dans le quartet, on sent que ces gens sont contents d'être ensemble sur scène : ça se voit pendant tout le concert et particulièrement à la fin sur le morceau où Brunetto, tout sourire, passe derrière les fûts et où le batteur la remplace à la guitare. Fort de cela et d'un répertoire en béton armé (mais d'une mystérieuse légèreté), Requin Chagrin a tous les atouts pour connaitre un succès conséquent et durable. Rendez-vous au prochain épisode, avec pas mal de dates en 2022, si Jean Castex le veut bien...

Photos live : Judenne (Requin Chagrin) et P.A. (La Main) / Portrait : Andréa Montano





Liens : www.facebook.com/ecoutelamain, lamain.bandcamp.com, www.facebook.com/chagrin.requin, twitter.com/Requin_Chagrin, www.instagram.com/requin_chagrin, www.lacoope.org






Requin Chagrin : les dernières chroniques concerts

Requin Chagrin en concert

Requin Chagrin par Lb Photographie
Le 6mic / Aix-en-Provence, le 12/02/2022
Autant l'avouer tout de suite, en ce début d'année chaotique pour la musique live, on est un peu perdu. Alors oui, les concerts redémarrent. Mais s'agit-il d'une reprise, d'une... La suite

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) par Pierre Andrieu
Bourges, le 20/04/2019
43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il... La suite

Pépite + Requin Chagrin (Festival Avec Le Temps) en concert

Pépite + Requin Chagrin (Festival Avec Le Temps) par Sami
Meson, Marseille, le 11/03/2017
Carton plein pour ce samedi avec deux belles affiches pour les amateurs de pop encore une fois à guichets fermés. Avant les rafraîchissants Cléa Vincent et The Pirouettes au Poste... La suite

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Disiz en concert

Disiz par Gaspar DR
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/05/2022
Pour ce qui doit être la tournée la plus importante de sa carrière, Disiz se retrouve sur la scène de La Coopérative de Mai avec une jauge qui a doublé depuis son dernier... La suite

John Butler & Elena Stone en concert

John Butler & Elena Stone par Jérôme Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 10/05/2022
Après 2 ans d'attente et 38 heures d'avion, l'Australien John Butler est enfin en tournée française en solo, avec tout plein de guitares et de talent. Ce mardi soir c'est dans le... La suite

The Skatalites & Jahzz en concert

The Skatalites & Jahzz par Jérôme Justine
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 06/05/2022
Vendredi 5 mai 2022. J'y vais ou j'y vais pas ? Hésitations multiples... Ce soir, un concert me pose question. Un groupe mythique, inventif, légendaire même, mais dont tous les... La suite

Tagada Jones + Crisix + As A New Revolt (Hellfest Warm-Up 2022) en concert

Tagada Jones + Crisix + As A New Revolt (Hellfest Warm-Up 2022) par Jérôme Justine
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 02/05/2022
Le Hellfest est incontestablement un des événements majeurs dans le monde du spectacle, que ce soit en France, en Europe et dans le Monde. Avec une affiche encyclopédique et une... La suite