Accueil Chronique de concert Roger Waters : The Wall Live 2011
Lundi 18 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Roger Waters : The Wall Live 2011

Paris Bercy 31 mai 2011

Critique écrite le par

Je ne sais pas si nous sommes allés voir le même concert : moi aussi j'ai été très marqué par The Wall qui est sorti lorsque j'avais 15 ans. Depuis lors, Pink Floyd est toujours resté mon groupe préféré et j'ai également suivi la carrière de Roger Waters en solo, qui a sortir de très bons albums.

Je me réjouissais donc de voir ce spectacle. Et je dois dire, et cela me coûte, que j'ai été très déçu. Pourquoi cela ? Comme rédigé dans la critique à laquelle je réponds : tout est chirurgical. Pas une note de musique en trop. Ecoutez le cd : c'est pareil. Les images : bon, ok, des effets assez spectaculaires. Mais beaucoup de réchauffé depuis 30 ans : les images sont toujours les mêmes. Un petit coup de laser histoire de tout remettre au goût du jour, et hop. Le tour est joué. Le côté noir ? Où ça ? Où ça ? Personnellement, je n'ai vu que des images qui puaient la démagogie, du style : "à bas la société de consommation", "je suis contre la guerre". Facile. On n'y croit pas. On fait du commercial en voulant faire de l'anticommercial.

Le son ? Là aussi, décevant... Je devais (je jure que c'est vrai) tendre l'oreille. Il est vrai que j'étais tout en hauteur. Et avec une belle affiche de pub RTL2 qui me gâchait la vue en prime.

Quant au morceau Run Like Hell dont j'ai entendu de multiples interprétations toutes plus inventives les unes que les autres, je l'ai trouvé bâclé. Un pied de nez à Gilmour ?

Bon, passons. Mais le pire, cela a été la fin. Quand je disais pas une note de plus, c'est pas une note de plus. Pas un rappel. Que dalle. Nib. Salut, merci encore, et au revoir. On rallume les lumière, c'est fini, le mur est cassé, circulez y a plus rien à voir ni à entendre.

Un peu léger. A peine 2h de concert. J'ai bien entendu des sifflets quand les lumières se sont rallumées (et pas d'admiration). Ce n'est pas très respectueux du public. Pas très généreux.

Roger, tu m'as déçu. J'attendais autre chose. En gros, je suis allé voir The Wall, avec oger Waters, mais sans les Pink Floyd.

Is there anybody out there who feels the way I feel ?

> Réponse le 01 juin 2011, par Sylphide

[Paris Bercy - 31 Mai 2011] Roger Waters, qui nous avait bien surpris lors de la sortie de The Wall il y a 30 ans, nous promettait qu'on allait voir ce qu'on allait voir avec les nouvelles technologies. Pour tout dire, j'ai été très déçu du show et la technologie n'est pas en cause mais le bonhomme 20 mètres devant les musiciens... que l'on devine déjà derrière un mur qui se monte dès le début du spectacle qui commence pile à l'heure. Déçu donc - par la construction de ce mur immense qui boude tout le plaisir de voir les musiciens "en live" - par la pauvreté du volume sonore du son (il fallait tendre l'oreille dans Bercy... incroyable !) - par l'incorporation bien trop systématique de la bande son pour combler "les vides" - pour la pause de 20 minutes au milieu de concert (ils sont rouillés où quoi ?) -...  La suite | Réagir

> Réponse le 22 juillet 2011

[Paris Bercy - 30/06/2011] Pour ma part, j'ai adoré The Wall ! c'est The Wall, fallait pas s'attendre à d'autres titres ! c'est un concert réglé au millimètre : le son est impeccable, mais j'étais bien placé. Moi je dis merci et oubliez pas qu'il a 70 ans... J'adore Pink Floyd mais c'était mon 1er concert j'aurai bien voulu voir la tournée Pulse ! Encore merci Roger !  Réagir