Accueil Chronique de concert Sinclair + Martin Rappeneau
Samedi 28 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Sinclair + Martin Rappeneau

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 7 mars 2002

Critique écrite le par

Saluons l'effort de Sinclair qui a pensé à prendre dans ses valises une première partie. Louable attention qui peut éventuellement permettre à des jeunes de percer : on ne devient pas une "vedette" sans un petit coup de pouce. Quoique : Star Academy, Pop stars... Le jeune Martin Rappeneau arrive avec son piano sous le bras, il est accompagné par un bassiste et un batteur. Hélas, trois fois hélas, il est bien sympathique mais sa musique est un croisement entre Pascal Obispo pour la voix, Michel Berger pour les morceaux au piano et Philippe Lafontaine quand il se saisit d'une guitare sèche. Bien évidemment, il fait un triomphe, les gens l'acclament à chaque fin de morceau. Il a réussi à me faire sortir de la salle, ça fait longtemps que ça ne m'était pas arrivé ! Devant tant de mièvrerie et un tel déballage de clichés dans les chansons, une seule solution : prendre ses jambes à son coup. J'entends au loin qu'il reprend "Video killed the radio star" des Buggles, le public est ravi et tape dans ses mains. Bon courage dans le show bizness !

Je voulais vérifier de visu si Sinclair était aussi énervant en vrai que sur ses affiches, dans ses clips et dans ses puantes déclarations. Pour oser laisser sortir des affiches de concerts aussi narcissiques, il faut quand même avoir un sacré culot ! Il apparaît tantôt, torse nu et mouillé, tantôt, montrant ses muscles et ses dessous de bras (beurk !), mais toujours avec une belle guitare et les cheveux dressés sur le tête avec un gel "effet mouillé". S'il vend un peu plus de disques, L'Oréal ne manquera pas de lui proposer un contrat pour vanter ses produits capillaires.



En clair, il fait tout pour séduire les minettes de quinze ans et pour énerver le reste du monde avec son attitude et ses chansons. C'est calculé ! Qui achète les disques, les posters, les places de concerts ? Les adolescent(es) hystériques ! Musicalement parlant, c'est un peu mieux sur scène que sur disque. Le contraire eut été quand même difficile si on considère les sommets atteints sur "Supernova superstar" : un improbable mélange franchouillard de funk, R & B et soul (c'est surtout de la soupe à mon avis !). Le groupe usine un funk français qui peut faire bouger les hanches, mais il faut avoir envie. En fait, le problème c'est le monsieur qui chante, gesticule, bavasse, danse, fait des solos de guitare et harangue perpétuellement la foule. Comme tout le laissait à penser, il est particulièrement imbuvable : il ne manque pas une occasion de faire le malin, de jouer à la star et il n'oublie jamais de se recoiffer entre deux morceaux. Ses discours atteignent des sommets dans la démagogie, la facilité et l'égocentrisme. Il flatte sans cesse "Clermont", commence toutes les phrases par "Moi", appelle ses musiciens "Messieurs" pour bien montrer qui est le patron et "oubliera" même de présenter les cuivres et le clavier. Etre à ce point imbu de sa personne ne doit pas arriver tous les jours ! Ah mais voilà, j'ai compris, comme il aimerait écrire des chansons funk aussi bonnes que Sly Stone et qu'il n'y arrive vraiment pas, il adopte le comportement exécrable du compositeur d'"I want to take you higher." This is not a method. Lors d'un medley où il nous présente ses influences, il imite parfaitement la manière de chanter des blacks puis prends une voix à la Prince très ressemblante, ça tourne un peu au karaoké. Il devrait plutôt reprendre la chanson de Nino Ferrer "Je voudrais être noir", ça serait plus clair.
Oh Funk, combien de crimes contre nos oreilles commis en ton nom ! Il faudra un jour que tout cela s'arrête. Personne ne mérite d'endurer une pareille purge !


Martin Rappeneau : les dernières chroniques concerts

Martin Rappeneau en concert

Martin Rappeneau par Elle Disait
La Rotonde-Bruxelles, le 28/03/2009
Les seules affiches du concert de Martin Rappeneau sont celles trouvées dans le hall du Botanique à Bruxelles. Martin Rappeneau est venu en Thalys avec sa guitare et son... La suite

Sinclair : les dernières chroniques concerts

Sinclair en concert

Sinclair par Lumak
L'Usine - Istres, le 20/05/2016
Sinclair en concert, qu'est ce que ça donne ? Avec un dernier album datant de 2011, on ne savait pas forcément à quoi s'attendre ce vendredi soir à L'usine d'Istres, puisque c'est... La suite

Festival D32 on the road / Private Dj / Inuit / Sinclair en concert

Festival D32 on the road / Private Dj / Inuit / Sinclair par Berclic
Saint Hilaire de Riez, le 09/07/2017
Nouvelle formule pour le retour du Festival D32 cette année. En effet, c'est en collaboration avec la mairie de Saint Hilaire de Riez que le festival pose ses valises sur le... La suite

sinclair par zelda
Mas des Escaravatiers, le 26/07/2007
Lieu exceptionnel, son parfait, et un Sinclair dans une forme éblouissante. Décidément, après le théâtre de verdure de Gémenos, les spectacles en plein air lui réussissent plutôt bien ! Que du bonheur, comme dirait l'autre... La suite

Sinclair par barbara
nikaia Nice, le 10/04/2007
Je ne connaissais pas Sinclair à part quelques titres comme ça mais sur scéne quelle magie ! Du vrai bonheur, un son époustouflant, de la basse comme rarement entendue, de la vraie musique, malgré un public niçois sur la réserve... du bonheur à l'état pur pour les oreilles et les yeux merci à lui et à ses musiciens ! La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) en concert

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/03/2020
Dans le cadre des festivités pour le 20ème anniversaire de La Coopé (dont le "point d'orgue" était la venue des dramatiques Indochine quatre jours plus tard, il est bon de... La suite

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) en concert

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/03/2020
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la Coopérative de Mai, vingt ans ça se fête et la salle clermontoise sait le faire avec plein de concerts à l'affiche (IAM, Mustang, Iggy Pop,... La suite

Pomme (Les Failles Tour) en concert

Pomme (Les Failles Tour) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2020
Grande Coopé quasi complète pour la pétillante et mélancolique Pomme, venue présenter de manière touchante, drôle et assurée son très beau deuxième album d'obédience chanson folk,... La suite

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) en concert

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2020
Animée chaque année par les efforts de moult cadors rock 'n roll blues, la caravane du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator passe une nouvelle fois par La Coopé en ce... La suite