Accueil Chronique de concert Supergrass
Jeudi 28 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Supergrass

Supergrass en concert

La Cigale, Paris 11 juin 2010

Critique écrite le par



Public électrique et ambiance de feu pour le concert d'adieu de Supergrass à la Cigale, à Paris, le 11 juin... C'est devant une salle comble et hystérique, rapidement transformée en sauna géant à cause d'un problème de climatisation, que le groupe de Gaz Coombes a mis un point final à l'aventure Supergrass. Snif, snif !! Triste nouvelle pour un groupe de Brit Pop ayant accompagné les peines et les joies de nombreux fans grâce à une discographie sans failles.

The Farewell Tour

En ce jour un peu particulier, pour la dernière date du Farewell Tour, Supergrass et son leader ont décidé de ne rien changer à leurs bonnes habitudes scéniques, ou presque... C'est donc humblement, sans discours gênants, sans effusions de larmes, sans en faire trop, mais en jouant ses morceaux avec envie, classe et passion, que le combo d'Oxford a tiré sa révérence, en beauté ! Dès le début du show, l'on se rend compte que le choix de l'ordre chronologique inversé avec diffusion de mini clips présentant chaque album est une idée vraiment géniale, permettant de faire doucement monter la pression pendant les deux heures du spectacle. De Diamond Hoo Ha, paru en 2008, à I Should Coco, le premier disque ayant atterri dans les bacs en 1995, en passant par The Road To Rouen (2005), Life On Other Planets (2002), The X-Ray Album (1999) ou In It For The Money (1997), l'assistance à l'immense honneur de voir défiler dans ses oreilles - ébahies et gâtées ! - toute une série de tubes imparablement bien foutus et magistralement écrits.



Chapeau bas Messieurs !

Dès le premier morceau, Diamond Hoo Ha Man, la fosse de la Cigale entre en totale ébullition : le parquet flottant de ce très bel endroit vibre sous les coups de boutoirs du public, positivement surexcité... Après, c'est l'enchainement infernal qui amène directement sur la voie royale du paradis avec, entre autres, l'hystérique Bad Blood, le très inspiré par Bowie Rebel In You, un passage folk plus calme avec Tales Of Endurance et St Petersburg, puis les hits platinés Grace, Moving, Mary, Pumping On Your Stereo, Richard III, Late In The Day, Sun Hits The Sky, She's So Loose, Lenny et Mansize Rooster, et ses fameux chœurs haut perchés. Dans La Cigale transformée en piscine à cause de la chaleur suffocante, on nage véritablement en plein bonheur en compagnie de Gaz Coombes, chant so British et guitare électrique survoltée, Mick Quinn, basse et choeurs, Danny Goffey, batterie, Rob Coombes, claviers, et Charly Coombes, guitare et percussions. Le trio des débuts est donc renforcé par les deux frères du leader de Supergrass, pour le meilleur et pas pour le pire ! Car le groupe sonne vraiment à la perfection, évoquant un croustillant mélange 100% original entre Bowie, les Kinks, les Stooges, Neil Young, les Sex Pistols, Nirvana et T. Rex... Si le sujet n'est abordé au micro qu'à un seul moment, on se dit que c'est quand même bête d'arrêter maintenant. Et puis la troupe sort de scène une première et dernière fois, revient sous les vivas des aficionados pour jouer l'immense Alright (la chanson qui rend heureux par excellence) et le très punk 'n pop Caught By The Fuzz. Et voilà, c'est fini, Supergrass a conclu son histoire en jouant sur scène la première chanson composée par le très pop trio. Charly asperge le public de champagne, le groupe salue longuement et regagne les loges. Définitivement. Ce combo hyper important a préféré dire Bye Bye avant que la routine, la lassitude et l'ennuie ne s'installent. A des années lumière des futilités du show biz, ces artistes aussi discrets, simples et que drôles, ont toujours su se concentrer sur une seule chose : leur musique, qui illuminera encore le coeur des fans pour de très nombreuses années. Chapeau bas Messieurs !

Liens : www.myspace.com/supergrass, www.supergrass.com.

> Réponse le 15 juin 2010, par Maldoror

Mince ! J'aurais aimé être là mais je suis un pauvre provincial... Toutefois, j'ai pu assister à leur concert au Bikini de Toulouse l'année dernière et j'avais été emballé par l'énergie déployée par ce groupe. C'est bien rare de voir un groupe arrêter son activité parce qu'il ne rencontre plus le succès d'antan. Il ne reste plus qu'à attendre qu'une forme de reconnaissance, hélas ! posthume, leur donne la place qu'ils méritent au sein de la vague Brit Pop du début des années quatre vingt dix, non pas en dessous d'Oasis, Blur, Pulp ou Suede mais à leurs côtés tout simplement.  Réagir


Gaz Coombes : les dernières chroniques concerts

Gaz Coombes en concert

Gaz Coombes par Chandleur
La Maroquinerie, Paris, le 18/02/2015
Je pourrais vous dire que ce Gaz là, gueule de Nadal à rouflaquettes, a aussi sa puissance de feu et sa voix au timbre si doux. Mais on n'a pas envie de rigoler, au sujet d'un... La suite

Supergrass en concert

Supergrass par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/11/2005
En état de grâce... Les Anglais de Supergrass ont donné un concert réjouissant à la Coopérative de Mai, devant un public enthousiaste... mais clairsemé. Le groupe de... La suite

Supergrass : les dernières chroniques concerts

Supergrass + Pony Taylor en concert

Supergrass + Pony Taylor par Maldoror
Toulouse - Le Bikini, le 11/07/2009
Chaude ambiance au Bikini ce 11 juillet 2009 pour la seule venue en France du groupe Supergrass (à quoi cela tient-il donc ? mystère...). La première partie (le groupe Pony... La suite

Supergrass en concert

Supergrass par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 17/11/2005
En état de grâce... Les Anglais de Supergrass ont donné un concert réjouissant à la Coopérative de Mai, devant un public enthousiaste... mais clairsemé. Le groupe de... La suite

Supergrass (Benicàssim 2002) par Pierre Andrieu
Escenario Verde, Benicàssim (Espagne), le 02/08/2002
Depuis son premier album I should coco, sorti en 1995, Supergrass a fait paraître In it for the money en 1997 et Supergrass en 1999, deux albums assez différents mais gardant un côté rafraîchissant fort sympathique... Alors qu'un nouvel album est à la veille de voir le jour, l'apparition de Supergrass à Benicàssim a permis au groupe de dévoiler les... La suite

La Cigale, Paris : les dernières chroniques concerts

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par Samuel C
La Cigale - Paris, le 14/12/2019
Croisé près de La Cigale, Anton Newcombe confie avant le concert de L'Épée qu'il n'arborera pas son célèbre t-shirt "Eat shit". Il l'a en effet porté la veille à l'occasion... La suite

Philippe Katerine (featuring Lomepal) en concert

Philippe Katerine (featuring Lomepal) par lol
La Cigale, Paris, le 16/12/2019
On ne savait pas vraiment à quoi s'attendre en allant voir Philippe Katerine en concert à la Cigale en ce 16 décembre 2019. En quittant la salle après 1h30 de spectacle, on n'était... La suite

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) en concert

L'Épée (Emmanuelle Seigner + The Liminanas + Anton Newcombe) par lol
La Cigale, Paris, le 14/12/2019
L'Épée, super groupe regroupant les Liminanas, la chanteuse et actrice Emmanuelle Seigner et Anton Newcombe, la tête pensante de The Brian Johnstown Massacre, défendait sur la... La suite

Ty Segall And The Freedom Band en concert

Ty Segall And The Freedom Band par Samuel C
La Cigale - Paris, le 10/10/2019
Ty Segall a investi La Cigale les 9 et 10 octobre. Il arrive sur scène à 20h30 avec sa tenue habituelle, soit un croisement entre le bleu de travail et la combinaison réalisée... La suite