Accueil Chronique de concert Tarwater
Mercredi 25 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Tarwater

la Cartonnerie - Reims 4 juin 2005

Critique écrite le par

Soirée de clôture du festival Elektricity. Belle affiche (électro+hip hop) sur le papier. En arrivant à la Cartonnerie, je découvre avec surprise que Tarwater est programmé en tout début de soirée (22h45) dans la grande salle. Je patiente quelques minutes en sirotant une bière au bar qui sert de fumoir et je comprends que le concert commence à l'heure, voire en avance, en entendant à travers les portes de la salle les premières notes d'un titre du dernier album. Je m'engouffre dans la salle pour découvrir cette fois avec horreur que les deux Allemands ont commencé devant à peu près 3 personnes. Stupeur et consternation. La salle ne se remplira jamais ; quelques dizaines de spectateurs au maximum. En fait ils viendront beaucoup plus tard pour le hip hop et les dj.

C'est très injuste car le nouvel album du groupe est un vrai petit bijou d'électro, fine et ciselée. Le groupe enchaîne les titres sans paraître troublé mais l'ambiance et le coeur n'y sont pas. Ils jouent le meilleur de The needle was travelling, ainsi que le morceau phare de l'album précédent (quelques cris de contentement...) et deux autres titres que je ne connais pas. 45 mn de plaisir pour moi mais aussi de gêne et de honte vis à vis du groupe. Les deux membres sortent de scène en remerciant poliment mais je pense qu'ils ne sont pas prêts de revenir, ni pour un rappel, ni à Reims.

 Critique écrite le 10 juin 2005 par BenoîT


Tarwater : les dernières chroniques concerts

Tarwater + Zend Avesta par Mystic Keupon Pinguin
Poste à Galène - Marseille, le 19/10/2000
Tarwater Electronique/voix + basse/electronique. Carrement envoutant. Des morceaux lancinants, une basse hypnotique, une voix détachée. Bref l'blocage. Par contre bofbof pour Zend Avesta. Tout cela sonnait très varietoche, gratte genre Eye of the tiger, basse funky variet', chant pareil avec la chanteuse qui s'la petait un peu trop. La... La suite

Tarwater, Anticon, Mocky, Les Georges Leningrad, Ark, Carl Craig, Fuckaloop (Festival Elektricity) par Bertrand Lasseguette
Cartonnerie, Reims, le 04/06/2005
C'était la soirée de clôture d'une espèce de festival de musique électronique étalé sur une semaine. Ce soir, j'étais surtout venu pour Anticon, le label de hip hop californien. Plus tôt dans la semaine, à Tourcoing je m'étais déjà frotté les mains en pensant à eux au moment de pénétrer dans la salle du Grand Mix. Un échauffement de courte durée... La suite

experience, tarwater, zend avista par une toulousaine
latino palace toulouse, le 18/10/2000
experience : au niveau des textes c'est plutôt pessimiste et l'ancien chanteur de Diabologum reste toujours égal à lui même. la musique est spéciale et très envoutante. Parfaittarwater : le groupe envoutant de cette soirée. ExtraZend avista : catastrophique. Rien à voir. La suite

la Cartonnerie - Reims : les dernières chroniques concerts

Suicidal Tendencies + 22 Below en concert

Suicidal Tendencies + 22 Below par Fabrice Lmb
La Cartonnerie à Reims (51), le 16/04/2017
Un peu de douceur nous était proposée en ce dimanche de Pâques :) . Les légendaires Suicidal Tendencies faisaient escale à La Cartonnerie pour clôturer leur tournée française et... La suite

Ghost + Dead Soul en concert

Ghost + Dead Soul par Fanrem
Cartonnerie à Reims, 106 à Rouen, le 03/02/2016
Finalement, j'ai fait ces deux dates de concert du groupe Ghost qui personnellement succèdent a la Cigale en décembre dernier, et que j'avais adoré (chronique à lire ici). Les... La suite

Stuck In The Sound + Adam Kesher + The Elderberries en concert

Stuck In The Sound + Adam Kesher + The Elderberries par Pascal Power Mondaz
La Cartonnerie, Reims, le 28/03/2009
L'histoire de ce compte rendu du plateau FAIR (The Elderberries, Adam Kesher, Stuck In The Sound) à la Cartonnerie de Reims commence le jour du concert vers 19h30 quand un certain... La suite

Julien Doré par elo
Cartonnerie Reims, le 10/04/2009
Acheté les places sur un coup de tête, un peu stressée de me retrouver avec les jeunes groupies de cet artiste en herbe, mais vraiment pas déçue de ce concert de Julien Doré : tout le personnage était bien présent. L'humour décalé, les reprises, l'auto dérision face au peu d'enthousiasme de la salle et une sacrée présence sur scène quand... La suite