Accueil Chronique de concert The Hundred In The Hands + Adam Kesher
Dimanche 17 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Hundred In The Hands + Adam Kesher

The Hundred In The Hands + Adam Kesher en concert

Le Poste à Galène - Marseille 10 Novembre 2010

Critique écrite le par

N'ayant pas réussi à motiver mes amis, camarades pour m'accompagner malgré le faible prix des places et la veille de jour férié, je me dirige donc seul au Poste à Galène. Une de mes salles préférées, à taille humaine, pour y voir The Hundred In The Hands, mon coup de cœur musical de la rentrée.
A mon arrivée, même pas une vingtaine de personne présente, un quart d'heure avant le début annoncé.... Quelques bières, je parle à la serveuse, traîne un peu, rencontre quelques personnes. 21h15, The Hundred In The Hands arrive sur scène. La salle devait contenir une cinquantaine de personnes environ à ce moment, c'est à dire bien peu.

Ce duo New Yorkais, dont je parle assez souvent. Révélé l'an dernier avec "Dressed in Dresden", un petit tube electropop aux accents post-punk et disco. Grand bruit qui suit avec leur signature chez Warp, grand label electro/IDM qui tente ses derniers temps de s'ouvrir aux groupes rock et pop indé de différents horizons. Suit ensuite un EP qui était bon mais m'avait un peu laissé sur ma faim et surtout moins dansant. Et enfin en Septembre sort leur premier album, où là se fut l'amour fou, autant dire que je suis venu avec grande impatience pour eux.



Ouverture sur un morceau inconnu, assez entraînant, la setlist la nomme "agro", agro, un terme anglais pour attirer l'attention, donc celle du public puis enchaînement sans transition sur "Dressed in Dresden". La guitare rugit déjà, le son est saturé (un peu trop, peut-être), Eléonore, la chanteuse, utilise 2 micros pour faire des échos, bel effet. On nous envoie du son mais c'est un peu bordélique et le public reste timide.

Enchaînement encore sans transition sur "Last City", la guitare plus saccadé dans les couplets laisse plus place à la jolie voix d'Eléonore.

Un petit salut, remerciement et présentation rapide timide. Je dois avouer que ça participe au charme de la jolie Eléonore. Commence "Sleepwalkers" extraite de leur EP. Chanson plus douce, Eléonore se met sur son synthé et révèle plus amplement sa très belle voix, puissante, sensuelle et même froide, un peu "gothique" façon Siouxie, l'éternelle. Par contre la saturation de la guitare cache un peu le son du synthé, c'est un peu dommage à mon avis.
Viens, "Pigeons", là c'est plus planant, fond synthétique variant peu. Malheureusement, je reviens sur la saturation qui ici gâche carrément le synthé et en plus, il manquait la petite note de synthé qui fait tout dans la version album.



Au fur et à mesure du concert, le public a l'air de mieux rentrer dedans, probablement conquis, pour une partie, et Eléonore a l'air de gagner en confiance, la glace se brise progressivement. Le guitariste, Jason, lui a une grande élégance et délivre avec classe et maîtrise de bons riffs acérés tout en marquant des pas de danses. THITH nous joue ensuite une chanson plutôt rock puis 2 bonnes petites chansons calmes extraite de leur EP "This Desert" où la voix est clairement mise à profit. Le charme opère.



Tout s'enchaîne sans temps mort, et arrive la fin de leur set, mais quelle fin! Alors que le public, quoiqu'un peu timoré s'était décoincé et que la chanteuse prend un peu plus confiance en elle, on arrive à l'apogée avec "Young aren't young" et "Commotion". Après un début énergique et saturé, puis un milieu de set calme où la voix est mise en avant ; Avec ces gros tubes, on assemble les 2 cas et leurs chansons prennent une autre dimension.
On finit donc en beauté mais sans rappel, tant pis. J'en profite pour piquer la setlist et quand La chanteuse revient récupéré son matériel, j'en ai profité pour lui demander de me faire un autographe sur la setlist. Ça l'a fait rigoler et elle me la signa avec attention, en rajoutant 12 petits points bien repartis en carré. Je la remercie et lui adresse des encouragements pour la suite, elle répond timidement avec un sourire gênée.
Le groupe se retrouvera au stand de merchandising, très accessible, le temps que la scène se prépare à accueillir la suite, tout le monde a le temps de parler avec eux.



Je suis maintenant complètement fan d'eux. Plaisants sur disque, bons sur scène, ils ne sont pas parfait encore (manque d'assurance, concert assez court, samples prédominantes, ce qui laisse peu de marge de manœuvre) mais je crois en eux, et j'espère bien qu'ils s'amélioreront avec le temps.

Au final, on a donc eu 10 chansons : 1) La chanson de départ, "Agro" 2) "Dressed in Dresden" 3) "Last city" 4) "Sleepwalkers" 5) "Pigeons" 6) Lovesick (Once Again) 7) "Ghosts" 8) "Building in L.O.V.E. 9) "Young Aren't Young" 10) "Commotion"

https://www.youtube.com/watch?v=aC9p_qjqtgE (une vidéo filmé par mes soins)

Vient Adam Kesher, que je ne connaissais pas il y a 2 semaines.
Des Bordelais, 2 albums à leur actif dont le dernier, "Challenging Nature", que j'avais trouvé fort sympathique, dont ont été tirés la plupart des morceaux joués ce soir-là.
Leur musique peut faire penser à un genre de Klaxons français selon les chansons, de l'electro-rock efficace. Le public y était réceptif, sûrement venu pour eux vu l'accueil pour THITH mais aussi parce qu'ils sont clairement plus dansant, j'ai passé un agréable moment mais en dehors de 2-3 chansons, rien de vraiment marquant, set assez inégal et l'accent frenchy sur des paroles en anglais, ça gâche un peu. Le groupe transpirait pas la joie visiblement, mais bon vu le peu de monde dans la salle, ça peut se comprendre.



Voilà, pour résumer, une bonne soirée, encore une fois je me retrouve dans un poste à Galène peu rempli mais, c'est méchant pour les finances de la salle, ça rendait le concert plus intime, comme la musique de The Hundred In The Hands.

Adam Kesher : les dernières chroniques concerts

69 + Adam Kesher + Cocosuma + Jaqee en concert

69 + Adam Kesher + Cocosuma + Jaqee par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 12/11/2010
Cocosuma, Jaqee, 69 et Adam Kesher se sont succédés le 12 novembre 2010 sur la grande scène de la Coopérative de mai (Clermont-Ferrand) à l'occasion d'une soirée gratuite... La suite

The Hundred In The Hands + Adam Kesher en concert

The Hundred In The Hands + Adam Kesher par sami
Poste à Galène - Marseille, le 10/11/2010
Pour motiver des amis peu enclins à sortir en semaine, un pote dj mettait en avant de manière aussi amusante que vaine le fait que sa soirée tombait une veille de jour férié. Ce... La suite

Stuck In The Sound + Adam Kesher + The Elderberries en concert

Stuck In The Sound + Adam Kesher + The Elderberries par Pascal Power Mondaz
La Cartonnerie, Reims, le 28/03/2009
L'histoire de ce compte rendu du plateau FAIR (The Elderberries, Adam Kesher, Stuck In The Sound) à la Cartonnerie de Reims commence le jour du concert vers 19h30 quand un certain... La suite

Zoo Electro : Toyz Noize + Jonh Merrick Experiment + Danger + Don Romini + Adam Kesher + Mystic Motorcycles + David Carretta en concert

Zoo Electro : Toyz Noize + Jonh Merrick Experiment + Danger + Don Romini + Adam Kesher + Mystic Motorcycles + David Carretta par Adeline F
Zénith et Oméga Live - Toulon, le 08/11/2008
8 novembre. Ca y est l'hiver est là, rien de tel qu'une sortie au Zoo Electro pour réchauffer les corps peu vêtus de nos jeunes toulonnais. La nuit co-organisée par Tandem et Rodeo... La suite

The Hundred In The Hands : les dernières chroniques concerts

The Hundred In The Hands + Adam Kesher en concert

The Hundred In The Hands + Adam Kesher par sami
Poste à Galène - Marseille, le 10/11/2010
Pour motiver des amis peu enclins à sortir en semaine, un pote dj mettait en avant de manière aussi amusante que vaine le fait que sa soirée tombait une veille de jour férié. Ce... La suite

Massive Attack + Foals + Martina Topley  Bird + The Hundred In The Hands (La Route du Rock 2010)  en concert

Massive Attack + Foals + Martina Topley Bird + The Hundred In The Hands (La Route du Rock 2010) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, Saint-Malo, le 14/08/2010
Samedi 14 août 2010, deuxième jour de la Route du Rock 2010 : après avoir apprécié au plus haut point la prestation de la divine Hope Sandoval au Palais du Grand Large à... La suite

(ma) Route du Rock 2010 : The Hundred in the Hands, Foals, Massive Attack, Two Door Cinema Club, We Have Band en concert

(ma) Route du Rock 2010 : The Hundred in the Hands, Foals, Massive Attack, Two Door Cinema Club, We Have Band par Philippe
Le Fort, Saint-Père, le 14/08/2010
Fréquenter toujours le ou les mêmes festival(s) donne un sentiment de confort, mais aussi le risque de se blaser et de passer à côté de sensations particulières et dépaysantes... La suite

Le Poste à Galène - Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite