Accueil Toulon Oméga Live - Toulon
Mardi 7 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Oméga Live - Toulon

19 rue Paul Lendrin
83000 Toulon

Plus d'info :

Omega Live : Dernières news

Hatik en concert à l'Olympia et en tournée en 2021 [Le 25/06/2020] En plus de ses dates prévues en 2020 pour le Chaise Pliante Tour, Hatik sera en concert à l'Olympia de Paris le 20 avril 2021 et en tournée française partout au cours de l'année 2021 pour présenter en live les titres de son disque "Chaise Pliante" Edition Deluxe (avec 10 titres...
En concert le 21/02/2021
Hatik en concert à La Cigale fin 2020 et en tournée [Le 10/05/2020] Son concert prévu le 24 septembre 2020 à la Machine du Moulin Rouge (Paris) affichant complet, le rappeur Hatik (qui cartonne en tant qu'acteur avec la série "Validé") annonce qu'il sera en concert à La Cigale (Paris) les 3 et 4 novembre 2020 et en tournée française en 2020 puis...
En concert le 21/02/2021

Oméga Live - Toulon : l'historique des concerts

Ve.

12

Juin

2020

Oboy en concert
QuÉfa ? Oboy+makala+nelick (Annulé ou reporté) Oboy

Sa.

02

Mai

2020

Biga Ranx (Annulé)

Ve.

27

Mars

2020

Oboy + Makala + Nelick (Annulé ou reporté)

Ve.

20

Mars

2020

The Wackids - Z10 Festival De Zik (Annulé)

Sa.

14

Mars

2020

Mnnqns + The Psychotic Monks + Guest (Annulé)

Ve.

13

Mars

2020

Ultra Vomit + Insanity Alert (Annulé)

Ve.

07

Fév.

2020

Anthony Joubert

Ve.

31

Janv.

2020

Le Guinguette Hot Club

Ve.

13

Déc.

2019

Jinjer + Premiere Partie

Ve.

08

Nov.

2019

Jean-baptiste

Ve.

25

Oct.

2019

Yarol + Premiere Partie

Sa.

12

Oct.

2019

Tshegue + Fleche Love + Yaguara

Omega Live : les dernières chroniques concerts 54 avis

Yarol Poupaud + Pilule Fantôme

Critique écrite le 31 octobre 2019, par Janfi

Zénith Omega, Toulon 25 octobre 2019

Yarol Poupaud + Pilule Fantôme en concert

C'est au Zénith Omega de Toulon qu'il fallait être ce vendredi 25 octobre pour voir sur scène le talentueux musicien Yarol Poupaud. La première partie de la soirée était assurée par le groupe Pilule Fantôme... L'affluence du public devant l'entrée du zénith laisse à penser qu'il n'y aura pas foule ce soir car pour retirer les places et passer les contrôles et les portes de la salle, on ne subit aucun ralentissement. La salle annexe, baptisée Omega Live, qui accueille nos artistes du soir et qui peut accueillir 700 personnes est quasiment vide au moment où j'y entre. Pour patienter un peu en attendant les retardataires, avec Kristian, le photographe de cette chronique, on décide de se rapprocher du bar situé en fond de salle et de nous délecter d'un breuvage houblonné. Petit à petit le public se fait plus dense sans pour autant se gêner car il y a vraiment de la place partout. Pilule Fantôme Enfin, la première partie de la soirée démarre avec l'arrivée sur scène du groupe Pilule Fantôme. Ce groupe de Rock local que je découvre ce soir démarre son set avec une intro accrocheuse et plaisante, démontrant la maîtrise du sujet pour le jeu musical. L'approche que je qualifierai d'amicale voire familiale, du chanteur compositeur... Lire la suite

MXDX 2014 : Au Revoir Simone + Thumpers + Erol Alkan + Abstraxion + L'Amateur

Critique écrite le 24 février 2014, par Sami

Omega Live, Toulon 22 Février 2014

MXDX 2014 : Au Revoir Simone + Thumpers + Erol Alkan + Abstraxion + L'Amateur en concert

Depuis l'an dernier, l'édition hiver du Midi Festival s'appelle MXDX mais son programme est dans la lignée des précédentes, à savoir un weekend d'indie et d'electro, avec quelques valeurs sûres et un gout jamais démenti pour le défrichage. Si l'on a pas pu revoir hier soir le toujours perché Connan Mockasin et découvrir des pour l'instant méconnus Only Real ou Boreal Wood, on est bien content de pouvoir se déplacer pour cette seconde soirée. On peste comme chaque année qu'il faille aller à Toulon pour y assister, mais vu la qualité du line up on ne pas trop la jouer chafouin. Cette fois-ci ce n'est plus une nuit à l'Opera (qui aurait été classieux pour écouter assis Au Revoir Simone mais moins pratique pour danser sur Erol Alkan), mais à l'Omega Live, salle où les organisateurs avaient déjà reçu The XX en 2010. Lorsqu'on tente en vain de se garer pas loin on est étonné de l'affluence et de la moyenne d'âge des gens sur place. On comprendra rapidement qu'il y a deux salles, la petite pour le festival qui nous intéresse, et une beaucoup plus grande où va se jouer... Le Lac Des Cygnes. Peu de chances d'entendre du Tchaïkovski en rentrant dans la salle mais le mix de DJ L'amateur (qui reviendra entre chaque groupe) est des plus... Lire la suite

Wishbone Ash

Critique écrite le 15 avril 2013, par jorma

Omega Live - Toulon 12 avril 2013

Wishbone Ash en concert

Comme l'annonçait Ventilo, "Wishbone Ash avec The Argus Show en première partie ce soir à l'Omega live de Toulon"! Allez, soyons indulgent, Wishbone ne tenant plus vraiment le haut du pavé dans l'actualité musicale de ces dernières années (euh...ni les années d'avant d'ailleurs...), sourions magnanimement de cette coquille. Car The Argus Show fera effectivement office de première partie, le groupe interprétant l'intégralité d'Argus -donc- leur album mythique sorti en 1972, pour fêter dignement ses 40 ans. P'taing, 40 ans! Mais les années ne semble pas avoir de prise sur la qualité musicale de cette oeuvre, et non seulement je prends toujours autant de plaisir à l'écouter sur vinyle mais entendre les titres en live est toujours autant jouissif. OUI. J'ose le mot. Jouissif. Car c'est ce que je ressens à chaque fois que j'assiste à un concert de Wishbone Ash...Y'a un truc qui se passe dans mon ventre, qui me retourne les entrailles quand j'entends ces mélodies de guitares, de basse, ces notes qui s'entrecroisent, qui filent une toile, qui m'enveloppe...eh, m'sieurs, dames, ça me met un sourire grand comme ça!!! Qui propose encore ça aujourd'hui? Des mélodies cristallines, des titres parfois presque pop et des guitares rock and... Lire la suite

Crucified Barbara + Headcharger

Critique écrite le 06 avril 2012, par jorma

Zenith Omega Toulon 1er avril 2012

Crucified Barbara + Headcharger en concert

Mateur et voyeur passez votre chemin. Non je ne vous décrirais pas les tenues affriolantes des Barbies Crucifiées. Non, je ne vous parlerais pas de leur minis shorts moulants. Pas plus que de leur soutien-gorges apparents comprimant leur 85b. Et encore moins de leur musique. Oh, non, vous ne m'aurez pas! En fait, je crois que je vais plutôt vous parler des Headcharger, si ça vous embêtes pas. Si, ça vous embêtes ? Tant pis, je vais quand même vous en parler ! De toute façon, si vous aimez les Crucified Barbara, je suis pas sur que ma chronique vous enchantes... Parce que les Headcharger, voyez, z'ont un peu sauvé ma soirée si vous voulez tout savoir... Sont pas bien beaux, mais qu'est ce qu'ils envoient la purée les mecs du nord ! Nantes, ou Caen, je sais plus bien d'où y sont, c'est au dessus d'Avignon. Donc, on est d'accord, c'est le nord. Le grand. Le vrai. Bref, leur dernière prestation en première partie des Nashville Pussy en février ne m'avait pas forcément complétement convaincue mais mon état d'ébriété avancé y avait peut être été pour quelques chose. Et je dois dire que leur show de ce soir m'a plutôt bien branché. Certes, leur chanteur en fait un peu des tonnes et ça manque un peu de naturel par moment,... Lire la suite

Danko Jones + P.Troll + The Bitters

Critique écrite le 19 décembre 2011, par Jorma

Omega live - Toulon 13 décembre 2011

Danko Jones + P.Troll + The Bitters en concert

L'annonce disait : soirée sous le signe de la poésie et du Rock n'roll à l'OmegaLive en compagnie de Danko Jones et de son orchestre. Et sous le signe des valses de Vienne. Des valses ???? Ah, non, merde, on s'est trompé de salle, ça c'est dans le Zénith... ça explique la moyenne d'âge et les looks décalés... Vooooooilà. On y est. L'OmegaLive, chouette petite salle dans l'enceinte du Zénith ou passe ce soir, outre Danko Jones, The Bitters et les locaux de P.Troll. C'est à ces derniers que reviens l'honneur d'ouvrir cette affiche et, moi qui ne les connaissait ni des lèvres ni des dents, je fus assez surpris de retrouver sur scène des vétérans du hard et non pas des petits jeunes comme c'est généralement le cas en pareille situation. Pour les p'tits jeunes -qui a dit bébés?- faudra attendre le groupe suivant, The Biters. Bon, revenons à nos brebis galeuses... Alors, euh, que dire...et surtout comment le dire...tout d'abord j'ai trouvé le chanteur...hem...fascinant. C'est ça fascinant. Et pour plusieurs raisons. Bon, la première c'est qu'en ces temps de culte voué à l'image, ben on peut pas dire que ça ait l'air de le préoccuper beaucoup, le look. Et ça c'est pas mal, un peu d'authenticité. T'es sur scène, t'es à la ville,... Lire la suite

We Used To Have A Band + Florent Marchet

Critique écrite le 24 février 2011, par mylo

Omega Live - Toulon 05 février 2011

We Used To Have A Band + Florent Marchet en concert

"We Used To Have A Band" assurent la première partie ce soir. Duo originaire de Marseille, ils ont choisi l'anglais pour chanter leur blues, sur un mode mi-passionnel mi-humoristique, un mélange habile et plaisant. Je prendrai pour exemple le deuxième titre joué 'Well Oh Well" sur la séparation et la difficulté de dire la douleur. Il débouche sur un passage au kazoo pour une histoire qui finit mal, ce n'est pas banal, on a envie de sourire; et puis, non, le coeur n'y est pas. François Richez, à la guitare, accompagne d'une voix discrète, délicieusement virile. C'est sensible, simple. Marion Rampal possède une belle voix, beaucoup de clarté, d'amplitude aussi. Le registre Folk choisi sonne très mélancolique. J'aime vraiment beaucoup ce timbre de voix, riche d'évocation, profond. Bon, personnellement j'aurais bien aimé une section rythmique en sus, mais je suppose que c'est un choix artistique alors je prends les notes comme elles viennent... Ce qui ne m'empêche pas d'être emportée par cette musique. C'est complètement subjectif, n'est-ce pas? Je reconnais cependant que la guitare interprète une voix complémentaire, on s'évade souvent grâce à elle, en particulier sur "The Puppet's Dream" dont la composition me semble des plus... Lire la suite

Accès