Accueil Chronique de concert Le Tigre
Dimanche 26 mai 2024 : 5835 concerts, 27094 chroniques de concert, 5413 critiques d'album.

Chronique de Concert

Le Tigre

Le Tigre en concert

Le Trianon, Paris 11 juin 2023

Critique écrite le par

Hier, on est rentré à 3h30 du matin, aujourd'hui, il fait chaud, moite et on est dimanche. Dit comme ça, la volonté de sortir de chez soi se trouvera grâce à un pied de biche. Mais bon. Il s'agit de Le Tigre, quand même, alors on s'arme de courage, on se pare de rose et de léopard et hop, direction le Trianon. Comme d'habitude, toutes nos excuses à Big Joanie, chargées d'ouvrir le bal, mais que l'on a sacrifiées au profit d'une (deux ? Allez, ptêtre même trois...) pinte d'échauffement en bonne compagnie.



Une fois au Trianon, on le découvre rempli de mines joyeuses et détendues et on sent différentes générations de militant-es divers-es sacrément jouasses de retrouver Kathleen Hanna et sa bande en 2023. Armé-es d'une quatrième bière, on s'avance dans la fosse et à 20h45, les hostilités commencent. Le Tigre arrive sur scène et lance la bagarre la plus bienveillante de l'année sur "The The Empty", puis "Let's Run". Le ton est donné, le parquet se soulève sur plusieurs centimètres. " All that glitters is not gold ; ouh ouh ! " Arrive "TKO" et on part plus avant, à quelques rangs de la scène, dans l'étuve qu'est devenue la salle. À partir de là, on se laisse pleinement emporter par l'ambiance bon enfant, le pit jamais violent, les couleurs flash à souhait des costumes de scène du trio et l'écran diffusant animations et paroles des chansons, ce qui donne l'impression d'un karaoké / cours de fitness géant en plein concert de punk. La setlist fait la part très belle au premier album, sans temps mort, même lors de "Get Off The Internet", en bande son, le temps d'un costume change digne des plus grands groupes de stade. Toutes vêtues de noir et blanc, le groupe repart de plus belle, panachant toujours dans sa discographie. Si dans certains concerts, on peut regretter des versions live trop fidèles aux albums, là, c'est refait-es qu'on donne tout sur "On The Verge", "Viz" ou "Hot Topic". "Viz" qui par ailleurs sera un (encore plus) joli moment de chants en choeur et de complicité générale. " They call it way too rowdy, we call it finally free! "


Au bout d'une heure, c'est officiel, on en est au rappel, lancé avec "Phanta". Les ami-es ayant eu la (fausse) bonne idée d'aller chercher des bières reviennent, la chanson s'achève et là, on sent l'erreur. Vite, demandons aux inconnu-es autour de nous de nous aider à les descendre car la suite s'annonce grandiosement humide... Et en effet, c'est la douche au houblon en une seconde dès le début de "Deceptacon", grandiose final du concert de l'année. Rincé-es de sueur et de bière, c'est niaisement qu'on sort de la salle et qu'on se dit qu'on a trouvé le remède au blues du dimanche soir !


Le Tigre : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes de Belfort 2005, 3/3 : Nosfell, The Killers, Le Tigre, Mass Hysteria, Isis, The Bravery, Sonic Youth, Kraftwerk, Louise Attaque, Amon Tobin, Röyksopp en concert

(mes) Eurockéennes de Belfort 2005, 3/3 : Nosfell, The Killers, Le Tigre, Mass Hysteria, Isis, The Bravery, Sonic Youth, Kraftwerk, Louise Attaque, Amon Tobin, Röyksopp par Philippe
Presqu'ile du Malsaucy, Evette-Salbert, le 03/07/2005
Photo www.eurockeennes.fr Pour le deuxième jour du festival c'était par là ! Dimanche 3 juillet : Valeurs sûres, électro futuriste et ancestrale Toujours sous le charme de... La suite

Sonic Youth + Kraftwerk + Andrew Bird + Le Tigre + Röyksopp + The Bravery + The Killers + Louise Attaque (Eurockéennes de Belfort 2005)  en concert

Sonic Youth + Kraftwerk + Andrew Bird + Le Tigre + Röyksopp + The Bravery + The Killers + Louise Attaque (Eurockéennes de Belfort 2005) par Pierre Andrieu
Presqu'île de Malsaucy, Belfort, le 03/07/2005
Après les journées plutôt bien remplies de vendredi et samedi, les présences à l'affiche du troisième (et dernier) jour des Eurockéennes 2005 des mythiques Sonic Youth et... La suite

Modey Lemon + Rinocérose + Riton + LCD soundsystem + Le Tigre + Louise Attaque + Amadou et Mariam + Soulwax + Kasabian + Wriggles + Didier Super (Festival Furia) par christophe
base de loisirs Cergy Pontoise, le 26/06/2005
J'y suis allé avec pour motivation première de voir (une fois dans la vie avant son auto destruction) Didier Super et quelques trucs sympas. Toute la programmation chanson néo réaliste française et métal/punk me faisait plutot peur mais en fait il y avait moyen d'y échapper facilement. Au final,j'ai trouvé le week end formidable, le site de la... La suite

Le Tigre par Wendy
Elysee Montmartre, Paris, le 25/03/2005
--19h, les portes de l'Elysée Montmartre s'ouvrent... J'entre dans une salle moyenne, sombre. Une dizaine de personne se précipite vers l'avant, on suit le mouvement. Sans trop comprendre, je me retrouve face à la scène, juste derrière la barrière. Je lève la tête et j'aperçois un plafond magnifiquement sculpté noyé dans un rouge... La suite

Le Trianon, Paris : les dernières chroniques concerts

Metric en concert

Metric par lol
Le Trianon, Paris, le 04/02/2023
Je le confesse, je n'avais jamais entendu parler de Metric avant ce concert du Trianon. Ce ne sont pourtant pas des perdreaux de l'année puisque le groupe est en activité depuis 25... La suite

Saxon en concert

Saxon par Electric Eye
Le Trianon, Paris, le 09/12/2022
Dans le Heavy Metal anglais, il y a l'aristocratie, représentée par Judas Priest et Iron Maiden, et puis il y a le prolétariat, défendu par des groupes comme Diamond Head et... La suite

Blue Öyster Cult en concert

Blue Öyster Cult par Electric Eye
Le Trianon, Paris, le 20/10/2022
Treize ans que la Secte de l'Huître Bleue (aka Blue Öyster Cult) n'avait pas mis les pieds à Paris. Presque une génération. Depuis une soirée mémorable sponsorisée par... La suite

Osees en concert

Osees par Coline Magaud
Le Trianon, Paris, le 29/06/2022
Le mercredi 29 juin avait lieu un énième concert parisien du groupe de John Dwyer, Osees, avec une énième nouvelle orthographe au passage. Comme on ne refuse pas une soirée... La suite