Accueil Chronique de concert Tim Dup
Jeudi 22 février 2024 : 6849 concerts, 27049 chroniques de concert, 5404 critiques d'album.

Chronique de Concert

Tim Dup

Tim Dup en concert

Artplexe Canebière, Marseille 11 janvier 2024

Critique écrite le par

Artplexe by Pirlouiiiit 11012024
Si l'année 2023 s'est soldée par un bilan tout à fait honorable avec 235 groupes / sets photographiés et chroniqués dans l'année (cf par ici ..) il est fort probable que je sois un peu obligé de lever le pied en 2024 (rien de grave, du boulot). C'est pourquoi à la veille de l'AG de mon labo je n'ai pas résisté à l'invitation de Lionel qui programmait une nouvelle fois cet artiste que je ne connaissais toujours pas. En plus je l'avoue le cadre confortable de l'Artplexe m'attirait ce soir, étant un peu fatigué.

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024
Lorsque j'arrive le concert vient tout juste de commencer. Timothée Duperray plus connu sous le nom de Tim Dup donc est debout dans le noir, en train d'envoyer des sons un peu électro (c'est l'intro). Il s'installera ensuite derrière un piano à queue qu'il ne quittera qu'à quelques rares reprises pendant le concert.

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024
Concert piano solo voix donc, contrairement à ses précédents passages à Marseille plus électriques pour lesquels il était accompagné d'un groupe. Si musicalement j'ai d'abord pensé à Yann Tiersen ou à Ignatus pour ces petites mélodies au piano terriblement efficaces, comme souvent quand je ne connais pas l'artiste je suis rentré dans le concert par l'image qu'il renvoie. De là où je suis, accroupis derrière l'enceinte de droite je le regarde chanter et ai tendance à trouver qu'il en fait un peu trop.

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024
Chemise col Mao noire légèrement déboutonnée, il joue un peu trop les séducteurs pour moi (mode beau gosse charmeur comme l'autre Timothée devenu incontournable depuis qu'il a joué dans le remake de Dune). Quand, de sa voix délicate qui fredonne parfois plus qu'elle ne chante, il regarde au loin et que les lumières mettent en valeur ses yeux clairs, quand il fronce des sourcils ou plisse son front pour exprimer de la douleur ou ouvre grand ses yeux pour exprimer de l'étonnamment ou de l'émerveillement ça a tendance à m'agacer. Surtout si on ajoute quelques tics verbaux générationnels "On va pas s'mentir" parfois assez parisiens ...

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024
Cela dit (tuons le suspens), et heureusement que je ne me suis pas fié à cette première impression t suis resté jusqu'au bout, il finira par me toucher. Déjà par les sourires qu'il a collé sur les visages d'un public transit, mais aussi par certaines de ses chansons que j'ai trouvé vraiment belle, comme ce Regarde nous danser que j'aurais bien imaginé chanté par Pomme,ou ce Si je m'écoutais vraiment.

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024
Si j'ai apprécié ses textes sur (comme il le dira lui-même en intro de TER centre) des "petites choses banales qu'on oublie de regarder parfois" et (il n'ira pas jusque à dans l'explication de texte au public) qui sont, de fait, universelles, il captera aussi mon attention avec ses morceaux plus personnels aussi, sur sa grand-mère corse, sur le deuil, ...

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024
Sur certaines j'accrocherai moins, ne sachant pas si je les trouve faciles / racoleuses ou juste sincères mais trop jeunes, à l'image d'une génération qui porte l'egotrip en étendard. Pas bien compris la chute de la chanson où après avoir parlé de tout ce qui n'allait pas il balaye tout ça d'un "Vu comment les gamins ils sont trop stylés, la planète ils vont la sauver" . J'aurais tendance à penser le contraire, ... c'est peut-être justement quand ils arrêteront de ne vouloir qu'être "trop stylés" qu'il y aura de l'espoir (ça y est c'est officiel je suis devenu un vieux con). En tout cas c'est ce que la découverte de ce morceau a provoqué comme réaction chez moi.

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024 Pour ce concert un peu particulier, car le dernier d'une tournée de 25, et aussi car désormais dans sa ville d'adoption (il nous a parlé de l'appart qu'il avait acheté), l'ambiance était très détendue. Un concert à la cool "Chuis trop heureux d'être là", où il prendra le temps ; le temps de laisser le micro à Hugo qui assurait la régie plateau de pousser lui aussi la chansonnette, le temps de d'une petite reprise de la superbe La vie ne vaut rien de Souchon que devais être le seul à ne pas connaitre et qu'il jouera à la M, le temps d faire allusion à la sortie de son premier roman (dont il ne nous dira pas de quoi il parle), ou tout simplement celui de nous raconter ce qui lui passait par la tête, ce qui est toujours agréable en concert.

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024
Après avoir fait le gros du concert accroupis derrière l'enceinte, j'irai me caler devant là où la première rangée de fauteuils s'interrompt. Cela me permettra d'apprécier la belle mise en scène avec les ampoules, et c'est de là que je regarderai la fin de ce concert généreux de près d'1h40 avec une petite vingtaine de morceaux : (dans l'ordre) Les immortelles, TER centre, L'aventure, Une autre histoire d'amour, Pertusato, Les club des 27, Porte du soleil, Les larmes du monde, La vie ne vaut rien, Regarde nous danser, Entre chien et loup, Si je m'écoutais vraiment, - lecture -, Nous sommes, Vers les ourses polaires, Place espoir.

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024
Après le rappel (Refuge, Merci et à demain, A ciel ouvert) il filera au rdc pour discuter avec ses potes du coin avant de remonter au bar où devaient l'attendre les fans les plus tenaces. Pour ma part après avoir discuté un moment avec Lionel et notre hôte je filerai chez moi trier rapidement les photos de cette belle soirée et les mettre en ligne.

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit en cliquant par ici

Tim Dup by Pirlouiiiit 11012024 - 7027

Tim Dup : les dernières chroniques concerts

Musilac 2022 - 6 & 7 juillet : Angèle, Orelsan, -M-, Clara Luciani, Alt-J, Vianney, Parcels, Nada Surf, Juanes, Tim Dup en concert

Musilac 2022 - 6 & 7 juillet : Angèle, Orelsan, -M-, Clara Luciani, Alt-J, Vianney, Parcels, Nada Surf, Juanes, Tim Dup par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 07/07/2022
Musilac 2022, premier épisode, 6 & 7 juillet C'est le retour d'un des festivals les plus attendus de France : Musilac ! Après 3 ans d'absence, l'un des évènements les plus... La suite

Artplexe Canebière, Marseille : les dernières chroniques concerts

La Chica (Les Femmes s'en Mêlent) en concert

La Chica (Les Femmes s'en Mêlent) par Pirlouiiiit
Artplexe Canebière, Marseille, le 30/11/2023
Comme le concert de Jeanne Balibar mardi ici même (voir chronique par ici), le concert de ce soir est organisé par AMAM et fait partie du festival Les Femmes s'en Mêlent. Par... La suite

Jeanne Balibar (Les Femmes s'en Mêlent) en concert

Jeanne Balibar (Les Femmes s'en Mêlent) par Pirlouiiiit
Artplexe Canebière, Marseille, le 28/11/2023
C'est la troisième fois que je viens à l'Artplexe, et ce n'est toujours pas pour venir voir un film même si ça me fait très envie. La première fois j'étais venu pour Mellano Soyoc,... La suite

Jay Jay Johanson en concert

Jay Jay Johanson par Pirlouiiiit
Artplexe Canebière, Marseille, le 02/10/2023
La première fois que j'ai vu Jay Jay Johanson c'était dans un Poste à Galène archi blindé (la fois où j'ai assurément été le plus serré là-bas). En ce 24 novembre 1997*, je ne... La suite

Robin McKelle en concert

Robin McKelle par Gilles Borgogno
Artplexe Canebière Marseille, le 30/03/2022
JAZZIN' ROBIN. La prestation de Robin McKelle au Festival de Blues de Meyreuil en 12 septembre 2021 ayant été fantastique, c'est sans trop de risque que nous retournions la... La suite