Accueil Chronique de concert Virginie Teychené
Samedi 16 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Virginie Teychené

Virginie Teychené en concert

Station Alexandre - Marseille 17 janvier 2014

Critique écrite le par

Ce soir-là, je pense être en retard... Station Alexandre, Belle de Mai, 14ème. Je me dépêche, Un charmant jeune homme m'accueille au parking. J'entre et constate une salle vide... J'avais 45 minutes d'avance ! Au lieu d'être déçue, je me suis réjouie d'être à l'heure et d'avoir du temps pour moi ! Je profite du restaurant cosy et m'offre un petit verre de vin blanc... Mmm... Ambiance détendue, le vin est bon, les musiciens se chauffent en coulisse, je profite de l'instant présent comme j'aime à le faire... Ce lieu est magnifique ! Brouhaha des gens qui mangent et échangent sur la vie et moi, j'entre dans une concentration pour me rendre disponible à écouter ce concert de jazz... J'arrive même à écrire une petite chanson...
21h, je m'installe dans une salle pleine et le quartet de Virginie Teychené descend les escaliers sous de chaleureux applaudissements. La belle chanteuse nous fait vite remarquer qu'elle a adoré ça et qu'elle voudrait recommencer! "I'm so lucky." commences-tu à chanter. Sache que nous aussi, nous avons de la chance d'être là et de vous écouter...

Je te "connais" depuis maintenant 4 ans. Je t'ai découverte à l'IMFP (école de musique renommée) à Salon de Provence en 2010, tu étais prof de chant dans une Master class de chanteurs dont je faisais partie. Et avec simplicité, tu as su nous faire scatter sur des grilles de blues... Ca paraît anecdotique, mais quand on t'écoute en concert, on goûte davantage au plaisir que tu as à improviser. Depuis, j'ai écouté tes albums et tenté de venir t'écouter en concert. Malheureusement, c'était toujours trop loin pour moi... mais aujourd'hui, tu es à Marseille (chez moi), alors je n'avais aucune excuse et même pas celle d'être en retard...
Robe noire, collants dorés (clin d'œil de circonstance au standard "Shinny stockings". Tu es ravissante ! Ta voix semble fragile au départ. Un petit mouchoir discret nous montre que tu es enrhumée (le concert a même failli être annulé). Le sonorisateur fait avec professionnalisme son métier, ta voix se chauffe et se confirme. Me voilà plongée dans un morceau de Tom Jobim, dont j'ai oublié le nom, enveloppée par ta voix de velours... J'adore ! Le brésilien te va bien... Enfin, je veux dire la langue brésilienne ...
De grandes pointures t'accompagnent : Gérard Maurin à la contrebasse, Stéphane Bernard au piano et Jean-Pierre Arnaud à la batterie. Votre quartet respire la complicité et l'amour du jazz ! Et surtout, tous les musiciens adorent ta voix ! Il y a de quoi ! Quelle aisance, quel débit ! Tu m'as impressionnée dans ton rappel avec "Rat race" ! C'était digne d'un rappeur fou ! Quelle profondeur dans tes graves et tes médiums ! Ta voix est chaleureuse et tes émotions nous traversent. Et surtout, tes envolées dans les aigus sont toujours d'une finesse ! D'une délicatesse ! D'une douceur incroyable ! Chez toi, chanter et scatter semblent être si simples, et pourtant... Nous savons tous le travail que cela demande. Mais toi, tu ne nous montres que de la joie de vivre, de la légèreté avec le jazz, la bossa, la samba ou le blues. Tu te ballades, tu nous ballades à travers l'amour que tu as de cette musique. Et c'est un vrai plaisir. Un grand merci !
Vous enchainez délicieusement des morceaux de vos 2 derniers albums et aussi bien sûr du dernier "Bright and sweet" qui vient de sortir. Des standards, des hommages, des ballades, des swing, des blues, des bossas... du jazz à l'état pur !
Sylvie Caulet, responsable entre autres de la programmation du lieu, dans sa présentation musicale de l'année parlait de nous rendre heureux. Pour moi, c'est bien parti ! J'ai envie de revenir bien sûr, mais surtout d'écouter cette voix incroyable : toujours juste, forte ou fragile, toujours swing et folle ! Je fonce faire la queue pour acheter votre album. Tu me le dédicaces avec gentillesse. Et vous savez quoi ? Elle se souvenait de mon prénom... Si ! Alors là, je fonds. Je suis touchée et vais passer les semaines qui suivent à écouter l'album en boucle !
Si vous aimez le jazz, surtout n'hésitez pas à aller les écouter, c'est vraiment très chouette !

Station Alexandre - Marseille : les dernières chroniques concerts

Perrine Mansuy Quartet (Vertigo Songs) en concert

Perrine Mansuy Quartet (Vertigo Songs) par Pirlouiiiit
Station Alexandre - Marseille, le 21/01/2012
(Comme tous les) Samedi soir(s) il n'y avait sur Marseille que l'embarras du choix, avec même la possibilité d'enchainer pas mal de concerts en imaginant de belles séquences... La suite

Swingendo en concert

Swingendo par Caroline Francon
Station Alexandre - Marseille, le 27/11/2010
Hollywwood Gershwin, fresque musicale au goût de cabaret des années 20 Moi même amatrice de jazz et surtout fan de comédies musicales depuis ma plus tendre enfance, je me... La suite

Grand bal Latino : carte blanche à Sylvie Paz en concert

Grand bal Latino : carte blanche à Sylvie Paz par Caroline Francon
Station Alexandre - Marseille, le 06/11/2010
Je me souviens que nous étions le 6 novembre 2010, un soir d'automne dans un quartier plutôt froid et urbain de Marseille. Je me souviens que le photographe de la chronique... La suite

Le Bal Des Songe-Creux (Poum Tchack / Compagnie La Parenthèse) en concert

Le Bal Des Songe-Creux (Poum Tchack / Compagnie La Parenthèse) par Mcyavell
Station Alexandre - Marseille, le 01/10/2009
La Station Alexandre frappe immédiatement par son côté spacieux. De confortables fauteuils sont disposés devant la scène. A gauche un pianiste crée une ambiance feutrée. Les places... La suite