Accueil Chronique de concert VV Brown (Ricard Live Music)
Mardi 19 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

VV Brown (Ricard Live Music)

VV Brown (Ricard Live Music) en concert

Vieux-Port, Marseille 15 juin 2010

Critique écrite le par

Habituellement les tournées gratuites offertes par un vendeur d'alcool pour vieux, essayant de contourner la loi et de rajeunir son image auprès des jeunes, m'en touchent une sans bouger l'autre. Mais cette fois-ci, dans la programmation du Ricard S.A. Live Music, il y a comme une anomalie : la tigresse VV Brown se tapit en première partie des braves mais fatigants BB Brunes qu'on a déjà bien assez vus et chroniqués comme ça... Or son premier album Travelling like the light comporte, à défaut d'un chef d'oeuvre comme Back to Black, quelques bons moments et jolis titres, et elle n'est annoncée nulle part ailleurs : je ne suis venu que pour elle.


C'est donc avec un retard scientifique et pour une fois exact que j'arrive au Vieux-Port, aux toutes dernières notes de premier groupe. L'estrade montée face Canebière, reconnaissons-le à Ricard, ne fait pas petit bras. D'ailleurs un bon millier, ou deux, de plutôt jeunes personnes a fait le déplacement. Pas si mal quand on pense qu'il a plu par rafales vicelardes toute la journée, qu'il y a classe demain et bac dans une semaine, et que le Brésil joue ce soir. Les CRS sont bien en planque comme toujours, on joue du Muse à fond et il recommence à pleuvoir, ça part mal... mais il est trop tard pour reculer.


Heureusement, la belle VV Brown arrive sanglée de latex noir et de plumes, bien jolie et très en forme(s), sur une intro affreuse digne de Lady Gaga. Cependant c'est une vraie entertaineuse et, contrairement à ce que je craignais, elle joue avec un vrai groupe, pas une bande son... Démarrage sur Everybody, assez groovy, le public est ravi, je remarque que certaines parties sont quand même en play-back, pas de choristes ni de clavier (faut pas déconner non plus, c'est gratuit quand même !). Une belle ambiance qui continue sur la rihannesque Game Over, ça groove mais le son (du groupe, pas de la scène !) n'est pas très subtil...


Pareil pour Bottles, moins légère que sur disque, tout comme L.O.V.E. où il s'avère que ses accompagnateurs sonnent décidément très balloche / medley jive bunny. On se console sur Back in Time où, à défaut de musique convaincante, l'oeil se réjouit des déhanchements de l'ex-Pussycat Doll. Suit un titre funk un peu mou, inconnu, et une embellie sur l'endiablée Crying Blood, jouée dans une version ska minimaliste, seule avec une guitare qui met enfin en valeur sa jolie voix. Vraiment sympa, et le meilleur moment du show. Pendant ce temps, le public de jeunes gens réjouis boit des liquides mystérieux dans des bouteilles de Badoit (pas du Ricard manifestement).


A ce moment, le concert bascule dans la trahison pure et simple de l'esprit du disque de VV Brown. Un affreux beat eurodance, une voix auto-tunée à mort (chose que je ne peux décidément pas saquer), et un titre que je n'ai jamais entendu démarre, qui rend instantanément dingues tous les kids. Après enquête c'est une reprise du I got a feeling des Black Eyed Peas, titre qui doit certainement tourner en heavy rotation sur Virgin Radio (également partenaire). C'est donc tout à fait normal que je ne connaisse pas. Pour le dire simplement, c'est un peu comme si on vous déversait du vomi tiède et odorant dans les oreilles : atroce.


Me sentant totalement trahi et vexé à mort, je fais perdre 2 étoiles en 10 secondes à mon jugement de ce concert. Et ce n'est pas le titre suivant, reprise également boumboumée à mort de Coldplay, qui n'a pourtant pas besoin de ça pour m'emmerder sévère, qui va changer quelque chose. Quand je suis vexé c'est dûr à rattraper : elle peut bien enchaîner avec Leave !, meilleure que les précédentes mais toujours jouée avec un son tout-à-fond de fête de la musique, je suis désormais de mauvais poil (en plus, il pleut de plus en plus et j'ai fini ma bière).


Alors que j'ai déjà entamé un repli stratégique, la pétaradante Quick Fix me déride un peu, tout comme les étudiants devant moi qui entament un madison improvisé entre les flaques d'eau du Vieux-Port. La dernière chanson, Shark in the Water sonne par contre un peu poussif : au final la fin du concert est presque un soulagement. "Eblouissante soul woman", ai-je lu quelque part ? Mon c.. ! Le 21 ième siècle n'a accouché que d'une seule jeune diva de la soul et à ma connaissance, elle est toujours en rehab. Hélas.


Quant à la comparer à Amy Winehouse... Je n'échangerais pas trois minutes du sublime concert d'elle que j'ai eu la chance de voir à Evette-Salbert, contre une tournée entière avec VV Brown. Car cette fille est une opportuniste prête à tout pour se faire connaître, un produit sans le moindre univers artistique cohérent et accompagnée d'un groupe de trois bras pratiquement cassés. D'ailleurs elle aggrave encore son cas avec sa conclusion : "My name is VV Brown, will you go to a Virgin shop and buy my record ? Tu peux toujours courir, ma belle. Verdict ? à éviter (mention que j'ai du mettre moins de 5 fois sur presque 300 chroniques de concert...) Déçu, déçu, déçu ! J'espère au moins que les BB Brunes ont ravi leurs fans ensuite...

PS, 1 vidéo souvenir : ici !

> Réponse le 16 novembre 2010, par sad cat

[Bataclan Paris - 15 novembre 2010] même commentaire... une première partie dont on se serait bien passé, les Twin Twin... mais bon y avait bien dix fans ! ensuite la soeur de VV Brown, Jay Brown, assourdissante... on s'attend alors à voir la cousine de VV Brown, le beau frère de sa tante gladys, son teckel, mais non c'est vv brown qui prend la scène pour ... 6 chansons tout au plus dont deux reprises, encore les Black Eyed Peas, du Bob Marley, une chanson de son prochain album, dont on doute déjà qu'il figurera dans nos discothèques. On ne croit déjà plus en rien, et là... elle termine le soit disant concert avec Shark in the water, avec tous les autres blaireaux sur la scène, "on est tous des copains, vous êtes tous super, mais bon là moi j'ai aut'chose à faire", puis elle s'en va... Elle ne répond ni aux rappels, ni...  La suite | Réagir


VV Brown : les dernières chroniques concerts

The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc  feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump (Les Transmusicales de Rennes 2009) en concert

The Whitest Boy Alive + VV Brown + Abraham Inc feat. David Krakauer, Fred Wesley & SoCalled + Hook & The Twin + An Experiment On A Bird In The Air Pump (Les Transmusicales de Rennes 2009) par Pierre Andrieu
Le Liberté, Rennes, le 03/12/2009
Après une première soirée passée à L'Ubu, le retour des Trans au Liberté (un endroit historique du festival breton) six ans après l'édition 2003, s'est parfaitement effectué le... La suite