Accueil Chronique de concert The New York Philharmonic feat. Andrea Bocelli et Jennifer Hudson, Earth, Wind & Fire feat. Lucky Daye et Kenny "Babyface" Edmonds, Carlos Santana feat. Wyclef Jean et Rob Thomas, Journey, Kane Brown, Jon Batiste, Polo G, Barry Manilow, LL Cool J, ... (We Love NYC: The Homecoming Concert)
Vendredi 17 septembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The New York Philharmonic feat. Andrea Bocelli et Jennifer Hudson, Earth, Wind & Fire feat. Lucky Daye et Kenny "Babyface" Edmonds, Carlos Santana feat. Wyclef Jean et Rob Thomas, Journey, Kane Brown, Jon Batiste, Polo G, Barry Manilow, LL Cool J, ... (We Love NYC: The Homecoming Concert)

The New York Philharmonic feat. Andrea Bocelli et Jennifer Hudson, Earth, Wind & Fire feat. Lucky Daye et Kenny

Central Park, New York 21 aout 2021

Critique écrite le par

Aujourd'hui j'étais tout content d'avoir réussi à choper une accréditation pour ce concert présenté comme historique ... le line-up était beaucoup trop chargé pour que les artistes proposés puisse faire plus qu'un morceau ou deux, mais c'était pour moi l'occasion de voir certains artistes que je n'avais pas encore vus et que je voulais voir comme Elvis Costello, Paul Simon, Bruce Springsteen (pour lequel je m'étais vu refuser une accréditation photo pour sa série de concert sur Broadway), et au passage Carlos Santana, des que j'avais déjà vu et voulais revoir comme Patti Smith et LL Cool J. Le reste du line up était (par ordre alphabétique) Jon Batiste, Andrea Bocelli, Kane Brown, Lucky Daye, Earth, Wind & Fire, Kenny "Babyface" Edmonds , Cynthia Erivo, Jimmy Fallon, Jennifer Hudson, Wyclef Jean, Journey, The Killers, Gayle King, Don Lemon, Maluma, Barry Manilow, The New York Philharmonic, Polo G, et Rob Thomas (parmi lesquels je n'en connaissais que 3)

the Homecoming concert by Pirlouiiiit 21082021

Comme à chaque fois pour les gros concerts je suis un peu tendu, ne sachant pas trop comment cela va se passer, où on sera placé et ce genre de choses, ce qui ne m'empêche pas d'arriver presque à la bourre donc au pas de course à la tente presse située à l'intersection de la 5ème avenue et la 58th street. Du coup j'arrive en nage, avec envie d'aller aux toilettes, et sans eau. J'ai quand même un mini sandwich et Svet a eu la bonne idée de me mettre de la crème solaire malgré les nuages qui annoncent l'arrivée probable de Henri ....

The New York Philharmonic by Pirlouiiiit 21082021

J'ai pris la peine d'imprimer mon certificat de vaccination pour faciliter les controles (car ce concert n'est autorisé que pour les personnes vaccinées - d'ailleurs Pfizer fait partie des sponsors) et c'est assez facilement que je me retrouve escorté avec quelques autres photographes vers le centre de great lawn. On nous a prévenu de venir avec de "long lenses" donc je me doutais qu'on ne serait pas dans l'espace entre la scène et le public. Pour info il y a 60,000 personnes ce soir, dont 80% des billets qui ont été donnés et le reste (VIP) vendus de 500 à 5000 dollars. Néanmoins le devant de la scène est partagé équitablement entre les gratuits et VIP.

Untitled

On nous lache donc en direction de l'équivalent du rond central et là d'autres personnes du staff nous disent ainsi qu'au public présent là : avancez il y a de la place tout devant. Ah bon ? ok me voilà parti en direction du devant de la scène. Pas le temps de chercher à boire où d'aller aux toilettes scèches. Il n'est pas tout à fait 17h. L'heure de fin est prévue pour 22h ... ça risque d'être long, surtout après une semaine à arpenter le bitume new yorkais.

DJ Cassidy by Pirlouiiiit 21082021
DJ Cassidy

L'ambianceur ce soir se nomme DJ Cassidy comme il le répétera à chacune de ses prises de paroles ce qui aura je dois avouer le don de m'agacer. C'est bien simple cela aura été le nom le plus prononcé de la soirée, alors que franchement on ne peut pas dire qu'il a fait un boulot de malade.

The New York Philharmonic by Pirlouiiiit 21082021
the New York Philharmonic dirigé par Marin Alsop

17h les choses sérieuses commencent avec le New York Philharmonic dirigé ce soir par la chef d'orchestre Marin Alsop. Le son aurait sans doute pu être plus puissant mais c'est très agréable et les écrans géants qui habillent le fond de scène rendent plutôt bien. C'est le moment où le soleil décide de faire son apparition. JE remercie secrètement Svet d'avoir insisté (cf plus haut) et après avoir hésité entre exposé ma nuque ou ma joue gauche je décide que ce sera ma nuque puisque protégée.

The New York Philharmonic feat. Andrea Bocelli by Pirlouiiiit 21082021
Andrea Bocelli

Comme je viens de le trouver sur internet c'est par l'ouverture du Candide de Leonard Bernstein que l'orchestre attaquera avant d'enchainer par un New York Medley signé William Ross, avant d'être rejoint par le le ténor Andrea Bocelli (et sa flute traversière) pour You'll Never Walk Alone de Rodgers & Hammerstein et O sole moi de di Capua . Cela en introduisant ce deuxième morceau sera un des rares artistes à prendre le temps de s'exprimer au public (rappelant que c'est à NY qu'il a connu les meilleurs moments de sa carrière par exemple).

The New York Philharmonic feat. Jennifer Hudson by Pirlouiiiit 21082021
Jennifer Hudson

Ce sera ensuite au tour de l' "Oscar and Grammy winner" Jennifer Hudson de rejoindre le philharmonic pour Nessun dorma du Turandot de Puccini. Ce soir tous les artistes sont présentés par leur pédigrée combien de grammy, emmy, voire oscar et surtout combien de millions d'albums ils ont vendu. 80 millions pour Andrea Bocelli a priori. Pour Jenniver Hudson c'est son rôle de Aretha Franklin actuellement au cinéma qui est surtout mis en avant. Visiblement assez impressionnée elle s'en sortira très bien et partira discrètement tout de suite après.

Clive Davis by Pirlouiiiit 21082021
Clive Davis

Il n'est que 17h32 et j'en ai déjà plein les pieds ... ça va être long. DJ Quesadilla (j'ai décidé de l'appeler comme ça du coup) reprant le micro pendant qu'une bonne partie des musiciens quitte la scène avant que celle-ci se mette à tourner pour en révéler une seconde plus "rock". Gayle King que je découvre ce soir et qui avait introduit le Symphonic revient sur scène cette fois ci pour présenter et donner la parole à celui sans qui ce concert n'aurait pas eu lieu : Clive Davis. Ce dernier "born and bred in Brooklyn" (il ira jusqu'à nous donné le nom de son école, de son lycée de sa fac - NYU) dira comme beaucoup ce soir son amour pour cette ville habituée à être sous les feux des projecteurs.

Santana feat. Wyclef Jean by Pirlouiiiit 21082021
Carlos Santana feat. Wylcef Jean

Il introduira un de ses protégés (qu'il a signé 2 fois) : Carlos Santana qui pour l'occasion sera accompagné de 2 rappeurs (en plus de son groupe) dont un des 2 était Wyclef Jean. Malheureusement pour eux, ou en tout cas pour moi, beaucoup trop de basses m'empêcheront d'entendre le son de la guitare et j'avoue avoir été beaucoup plus sensible à la frappe de la batteuse qu'aux gesticulations des 2 MC.

Rob Thomas & Santana by Pirlouiiiit 21082021
Carlos Santana feat. Rob Thomas

Santana restera pour un deuxième morceau, cette fois avec le dénommé Rob Thomas qui viendra avec un acolyte, pour un morceau finalement relativement pépère malgré toute l'énergie que semblait vouloir y mettre Rob. Par contre là on entendait bien la guitare. Après ces deux morceaux il lancera un "bless your heart" chaleureux au public et disparaitra avec la scène qui tournera à nouveau à 18h pétantes.

Gayle King by Pirlouiiiit 21082021
Gayle King et Johnny

Reapparaiton sur scène de Gayle King accompagnée cette fois de Johnny vendeur de hotdog (depuis plusieurs dizaine d'année) au coin Broadway / 46th st pour illustrer tous ces "petits" métiers qu'on a tendance à oublier mais qui font de NY ce qu'elle est.

Julia Michaels & JP Saxe by Pirlouiiiit 21082021
Julia Michaels et JP Saxe

Le prochain artiste à venir sur scène sera en fait un duo, responsable du tube (je ne sais pas si ça a traversé l'atlantique) If the world was ending une chanson super culcul mais pas désagréable signée et chantée pat Julia Michaels et JP Saxe. Après cela on aura a nouveau le droit à quelques minutes de DJ Quesadilla passant des extraits de 30 sec à 1 minutes de tubes (rock ou hip hop) variés.

Kane Brown by Pirlouiiiit 21082021

Lorsqu'on me présentera le prochain comme le nouveau nom de la country aui a fait bougé le lign e de cette discipline je dresserait un oreille curieuse, pour découvrir le sieur Cane Brown, gueule d'ange, très tatoué, casquette "famille", T-shirt avec des loups ... Certes il y avait sur scène des cordes, dont un violon mais personnellement j'ai trouvé que cela faisait plus rap FM que country (en tout cas on est loin de la famille Carter dont j'ai récemment acheté un disque).

Untitled

Dès qu'il aura fini son deuxième morceau il aura a peine le temps de nous souhaiter un "god bless you" qu'on lui coupera le micro ce qui fait qu'il se retrouvera un peu bête à quitter la scène sans parler. A ce sujet j'ai trouvé que ce soir les enchainements aurait pu être plus efficaces. Pourquoi ne pas laisser un peu plus la parole pendant qu'on prépare la scène. Vous allez me dire que c'était le rôle de DJ Quesadilla, peut être mais même lui n'intervenait pas de façon optimum laissant des blancs pendant lesquels j'en profiterai pour m'accroupir.

the Homecoming concert by Pirlouiiiit 21082021
Sen. Chuck Schumer

Sur scène il y a un groupe que je ne connais pas. Le chanteur essaie de s'adresser au public pendant que les musiciens attaquent ... mais aucun son ne sort de son micro. On lui fait signe d'attendre car la parole est au sénateur Chuck Schumer de clamer son amour de NY et de chacun de ces quartiers qui seront cités le point levé. Avec toujours ce discours "on est les meilleurs" "on se remettra du COVID comme on s'est remis de tout ce qui nous est arrivé avant : 9/11, le crack boursier, Sandy ..."

Untitled

Lorsqu'ils ont le feu vert, à 18h30, le vieux groupe Journey (1973 et qui a vu passer dans ses rangs of des gens comme Santana ou Steve Miller Band), ses 2 batteurs et son jeune chanteur attaquent pour deux morceaux pleins d'énergie (Any Way You Want It et Don't Stop Believin')mais me semble t il en play back. Un peu trop glam pour moi et là encore avec trop de basse, surtout sur le 2ème morceau Don't stop. Une fois leur morceau fini, la scène tournera à nouveau.

Dom Lemon by Pirlouiiiit 21082021
Dom Lemon

A un ou deux morceaux par groupe, ça défile vite. J'ai un peu l'impression d'être devant la télé, mais sans pouvoir m'asseoir, aller faire pipi ou manger ... le fait que les groupes se succèdent sans avoir ni le temps de se mettre dedans, ni l'opportunité de parler au public rend la plus-value du live moindre. Cette fois c'est le journaliste Dom Lemon qui est venu sur scène pour présenter les prochains à savoir LL Cool J et ses potes.

LL Cool J & friends by Pirlouiiiit 21082021
LL Cool J & friends

Toujours assez ému par le concert que j'avais pu voir non loin de là en 2006, j'attendais ce moment avec impatience, bien conscient que cela ne durerait pas. Et ce d'autant plus qu'il laissera d'abord le micro à ses invités, en vrac (dans le désordre et j'en oublie) Fat Joe, French Montana, Remy Ma ... (il y aura aussi un plus jeune que les autres qui me donnera l'impression de faire du play back).

LL Cool J & Run by Pirlouiiiit 21082021
Run et LL Cool J

Ensuite la scène sera investie de danseurs choristes habillés en noir pour introduire une version courte mais puissante du culte Mamma Said Knock You Out. Il sera ensuite rejoint par Run de Run DMC puis par tout le monde sur la fin du morceau. Lui c'est sûr qu'il ne faisait pas de play back et qu'il avait la patate. Il est 18h55 j'ai foiré ma vidéo de Mama said knock you out mais j'ai le sourire aux lèvres.

Jon Batiste & Stephen Colbert by Pirlouiiiit 21082021
Jon Batiste et Stephen Colbert

Cette fois c'est Stephen Colbert (égal à lui-même) qui déboule pour faire l'éloge de New York et de tous ceux qui ont ou ont eu le privilège de vivre dans cette ville exceptionnelle (je ne peux m'empecher de penser en rigolant qu'il n'est pas venu à Marseille - moi aussi je peux être chauvin). Il est aussi la pour nous présenter Jon Batiste avec qui il bosse tous les soirs (c'est le leader du groupe qui officie dans le Late Show de Stephen Colbert) et qui apparemment a eu un oscar pour la BO de Soul. Pas de play back là non plus, il ne restera pas plus longtemps que les mais se donnera à fond sur scène au chant et à la danse avec un sourire qui montrait bien son plaisir à être là pour ce qu'il appellera lui-même non pas un concert mais une "Spiritual practice"

the Homecoming concert by Pirlouiiiit 21082021

Nouveau politique pour présenter la suite cette fois en la personne Bill de Blasio le maire de NY et son épouse la poétesse afro-américaine Chirlane McCray. C'est d'ailleurs avec tendresse qu'ils introduiront le groupe Earth Wind and Fire dont ils nous confierons avoir dansé dessus pour leur mariage. Sur scène EW&F sera accompagné de Babyface & Lucky Daye. Un peu trop love pour moi mais pas désagréable non plus, si ce n'est que je fatigue et que je me demande si je vais pouvoir voir ceux que je suis venus voir quand je regarde la tronche des nuages derrière moi.

Earth, Wind & Fire feat. Babyface & Lucky Daye by Pirlouiiiit 21082021
>Earth Wind and Fire feat. Babyface & Lucky Daye

D'ailleurs DJ Quesadilla nous lit sur son prompteur que ceux qui ont des ponchos étanches devraient penser à les mettre mais pas que quoi s'inquieter plus que cela a priori. La scène tourne une nouvelle fois pour laisser une scène quasi nue. Juste les platines (ou l'ordi d'un DJ). Ce seront alors deux gars de Live Nation (Geoff Gordon et un autre) qui viendront nous présenter rien moins que le futur du hip hop.

Polo G by Pirlouiiiit 21082021
Polo G

Et là je dois avouer que quand j'ai vu débarqué le nommé Polo G j'ai commencé à me demander si le concert de ce soir n'était pas aussi une superbe occasion pour eux de faire du placement de produit. Plus encore que les autres c'était du play back d'après moi. Un peu ridicule à mon gout, ps très stable sur ses jambes derrière son micro sur pied je me suis retenu de dire à ma voisine qu'il ne fallait pas s'étonner après un truc comme ça si il se mettait vraiment à pleuvoir, car elle avait l'air de connaitre.

the Homecoming concert by Pirlouiiiit 21082021

Car en effet les gouttes au départ lointaine ont commencé à tomber. J'ai donc rangé mon Nikon et continue un peu au portable. Je me suis même un peu accroupis. Il est 19h30 lorsque Dom Lemon de retour avec Carlos Espinoza un autre new yorkais qui lui a fourni gratuitement de la nourriture à sa communauté pendant la pandemie, vient présenter le "coolest motherfucker in the world", qui vient de Brooklyn, qui a vendu plus de 85 millions de disque, qui a fait des chansons que tout le monde connait ...

Barry Manilow by Pirlouiiiit 21082021
Barry Manilow

Si je ne savais pas que Bruce Springsteen vient du New Jersey je penserais qu'il s'agit de lui ... et là je vois débarquer un drôle de bonhomme du nom de Barry Manilow. Genre crooneur avec son regard charmeur sinon en tout cas malicieux (on m'a dit depuis qu'il était le pianiste de Bette Midler à ses débuts). Après un premier morceau que je ne connaissais pas, son deuxième sera interrompu de façon brutale (on lui coupera le son du micro en plein morceau - sans qu'il s'en rende compte) pour nous annoncer que nous étions priés de nous direiger immédiatement et dans le calme vers la sortie la plus proche pour nous mettre à l'abri au plus vite en raison de la situation climatique.

the Homecoming concert by Pirlouiiiit 21082021

Pendant ce temps le pauvre Barry qui ne s'était rendu compte de rien et que personne n'avait prévneur conitnuera de chanter (sans son pour nous) jusqu'à que ses musiciens le préviennent. Côté public, alors que quelques minutes encore avant Dom Lemon nous disait que la pluie n'avait jamais fait de mal à personne, pas un petit mot pour dire désolé on est obligé d'annuler le concert, par une pparition rapide des Paul, Patti, Elvis ou Bruce qui devaient attendre derrière (à moins qu'ils n'aient été encore chez eux vu le temps), juste ce message répété comme par une machine nous invitant à partir au plus vite.

Untitled

C'est ce que j'ai fait, obéissant, dans le calme ... direction le 6 our rejoindre Svet qui m'attendait d'un un restau de Ramen du côté de Bleecker. Au moment où je sortirai du metro la situation s'étaient en effet bien dégradé et j'arriverai trempé jusqu'aux os. On verra demain si les stations sont inondées (de belles cascades dans certaines stations). En tout cas fin des concerts (en eau de boudin) pour moi pour ce séjour à NY ...

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici


 Critique écrite le 22 août 2021 par Pirlouiiiit


Earth Wind & Fire : les dernières chroniques concerts

Kool and the Gang/Earth wind and fire/Sister Sledge en concert

Kool and the Gang/Earth wind and fire/Sister Sledge par Gandalf
Le Dome -Marseille, le 14/03/2013
Et de 3 pour les Kool and the Gang à Marseille ! Decidemment, le groupe doit aimer notre bonne cité, puisque qu'à chacune de leur tournée depuis 2007 ils investissent le... La suite

Journey : les dernières chroniques concerts

Journey + Foreigner + Nono de Trust en concert

Journey + Foreigner + Nono de Trust par Gandalf
Palais des Sports à Paris, le 07/07/2011
Allez, encore un rapide aller/retour sur Paris, après celui pour Judas Priest 17 jours plus tot, afin de voir une affiche plus qu'alléchante pour les fans de Hard Fm que nous... La suite

Santana : les dernières chroniques concerts

Carlos Santana + Keziah Jones en concert

Carlos Santana + Keziah Jones par Estaillard
Arènes de Nîmes - Nîmes , le 18/07/2011
Excellent concert de Santana aux arènes de Nîmes. Le guitar hero nous a offert 2h30 de musique et a démontré une fois de plus sa maîtrise technique de la guitare électrique, mais... La suite

Santana par thomas delsart
Paris Bercy, le 12/09/2003
La légende vivante Carlos Santana s'est escrimé pendant 2h40 devant un popb en délire !! Carlos dégage un charisme ainsi qu'une assurance incroyables !!! Cet homme fait chanter sa guitare et son style inimitable se reconnaît immédiatemment !! J'ai réussi à être placé tout devant au milieu en face du guitar-hero, j'étais dans un autre monde !!!... La suite

Santana par Sylvain de nantes
Paris Bercy, le 12/09/2003
Un concert sublime dans un POPB totalement conquis aux rythmes latinos d'un dieu vivant nommé CARLOS SANTANA. Toujours aussi percutant avec sa guitare malgré son air placide, il nous a emmené dans des mélodies somptueuses entouré de musiciens absolument grandioses, bravo messieurs on en redemande. Grandioses ! La suite

Carlos Santana + Angelique Kidjo + Idrissa Diop par metal@concertandco
La Halle Tony Garnier, Lyon, le 22/05/2002
Quelle bonne soirée passée à la Halle Tony Garnier ! Avant de recevoir Carlos Santana, deux autres groupes étaient invités. Les premiers de la soirée, ce fut Idrissa Diop et ses musiciens. Leur style : de la world musique assez funky naviguant quelque part entre l'Afrique et les Antilles (c'était le thème d'une chanson). Les nombreux musiciens sur... La suite