Accueil Chronique de concert Zombie Eaters + Wunjo + Viridiana
Lundi 30 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Zombie Eaters + Wunjo + Viridiana

MJC Oullins, Lyon 24 mai 2002

Critique écrite le par

Un sacré bon concert une fois de plus. Trois groupes qui commencent à faire parler et qu'on ne voit pas très souvent dans le coin puisque les Zombie Eaters et Viridiana sont bordelais et Wunjo parisiens.
Un peu dépité de les voir passer en premier (ce qui veut dire set plus court) vu que j'étais principalement venu pour eux, les Zombie Eaters ouvrent le bal. En commençant par Bruit(r)iste, les Zombie nous ont bien fait comprendre qu'ils étaient là pour mettre le feu et que du bruit, il risquait d'y en avoir ce soir. "Je ne supporte plus le silence" n'arrête pas de hurler le chanteur, bah quand c'est aussi bien fait que ça, c'est clair que ce serait dommage de s'en priver ! Autant le dire tout de suite, musicalement, c'était très conforme à ce à quoi je m'attendais (et que j'espérais), c'est-à-dire un son très original, pas vraiment néo, des riffs aggressifs mais pas trop, efficaces et originaux à souhait, des rythmes variés, des passages plus planants (Chloé)... bref tout ce qui fait de l'album une véritable perle. J'étais aussi assez content qu'une bonne partie du public démarre au quart de tour avec les Zombies et mette le feu
dans la salle, car et c'était là une bonne surprise, du moins ça je n'en étais pas sûr, les Zombies sont un très bon groupe de scène. Au bon son dont j'ai déjà parlé, on peut ajouter une bonne énergie
et, pour une fois, pas l'attitude "on fait du métal, on est méchant". Egalement au crédit des Zombies deux morceaux inédits qui seront sur le prochain CD (qu'ils enregistreront cet été). Seul petit regret de ce set, des problèmes de micro sur le chant. Quand le chanteur devait hurler, il changeait de micro et à chaque fois, on n'entendait rien... un peu dommage ma foi. Et quelle fin (même si ce n'était pas forcément une surprise) avec la reprise de A-ha : Take On Me (cachée sur le CD) une sorte de disco-métal très amusant !
Ah ce fut ensuite le tour de Wunjo de prendre place sur scène. Un Wunjo fort attendu si l'on en juge par la densité de T-shirts Team Nowhere au mètre carré (pour une fois je n'avais pas le mien !), ou
même de T-shirts Wunjo acheté au stand merchandising. Je ne suis absolument pas contre tout cela, bien au contraire mais on peut se poser la question suivante : le public, assez jeune, était-il là pour voir Wunjo ou pour voir un groupe de la Team Nowhere dont ils ont à peine entendu parler (je serais malheureusement enclin à penser à la seconde solution). Car Wunjo fait partie de ces fameux groupes amis avec Pleymo, Enhancer, AqMe ou encore Noisy Fate. Si les deux premiers fusionnent le métal et le rap, Wunjo lui pratique plutôt un hardcore efficace mais malheureusement pas encore trop original et encore en dessous par exemple d'Unfold (en concert au même endroit, il y a quelque temps). Néanmoins, c'est très bien fait, plein d'énergie et le public est véritablement déchaîné. Les titres tels que Venin et 2000 s'enchaînent nous laissant à peine le temps de respirer lors d'un problème technique. On a donc passé un bon moment même si à la vue de ce concert, Wunjo était le groupe qui m'a le moins impressionné.
Car, pour finir la soirée, on se devait de voir les Viridiana, groupe qu'une partie du public a zappé (les Nowhere Kids et les personnes assujetties aux transports publics, mais bon on peut prendre le taxi...). En tout cas, comme l'affirme le dicton : les absents ont eu bien tort. Viridiana, ce que j'en savais tenait en quelques mots : Bordeaux, soulcore, pas mal il paraît et sur l'écoute de quelques mp3 pas forcément transcendants... Hé bien... wouah la claque. Entamé par un extrait de You & I de Jeff Buckley (sur l'album posthume Sketches For My Sweetheart The Drunk), le concert s'est révélé riche en émotions partagées au travers de leur musique. Soul-core, du hardcore pour l'âme ? Peut-être en tout cas pour résumer un peu la situation, ce sont des gros riffs, plûtot néo/hardcore avec un rythme affriolant et un chant d'une pureté surprenante (il ne sombre quasiment jamais dans la facilité du hurlement et au contraire peut parfois partir dans les aigus). Il a fallu quelques morceaux pour que le public soit complètement dedans mais après il a bien bougé. C'est très original et certains morceaux sont des perles. Les Viridiana sont aussi un peu
influencés par l'Espagne et quelques chansons sont de ce fait en espagnol, ce qui n'est guère courant dans le métal, mais fait son petit effet. Nous avons également eu le droit à leur fameuse reprise de Marcia des Rita Mitsouko, en un peu plus musclée, il va sans dire. Viridiana s'annonce promis à un grand futur !


PS : voici la setlist des Zombie Eaters
Bruit(r)iste
Soluble
FNM
L'Etiquette (inédit)
Chloé
11 Septembre (inédit)
E.Z.2.8.U.
Diatribe
Take On Me (reprise A-ha)

 Critique écrite le 27 mai 2002 par metal@concertandco


Wünjo : les dernières chroniques concerts

Enhancer + Wünjo par zed
La Laiterie - Strasbourg, le 26/03/2004
Ce vendredi, tous les street trasheurs de Strasbourg s'étaient donnés rdv pour un concert réunissant deux groupes du collectif Nowhere, pour ma part, je n'ai pas été déçu ! Wünjo, valeur montante du néo français, ouvre magnifiquement la soirée avec une énergie incroyable, ils nous présentent un set essentiellement constitué de titres... La suite

Enhancer+ Wünjo par pleymoquette
LE CAT à Bordeaux (33), le 04/12/2003
Encore un trop bon concert dans la toute petite salle du CAT. Déjà ça commencait bien avec la présence des Zombie Eaters au bar de la salle. Wunjo commence le show : comme à leur habitude ils ont été géniaux, Flavien a encore tout donné. Et puis vers 23h, Enhancer arrive et là c'est la folie dans la salle : c'est parti pour moultes slams et pogos... La suite

Paraffine et Wunjo par Marie
le rack'am à Brétigny, le 18/10/2003
Nous étions environ une trentaine dans la salle (salle dailleur tres bien ;) Le concert a commencé vers 21h avec Paraffine, un groupe que je ne connaissais pas avant. C'est un groupe génial, j'ai vraiment apprécié leur musique. Il arrive à vraiment bien méler un rock un peu brutal avec de l'électro !! Vraiment bien, j'étais dans un état second =)... La suite

Wunjo + Paraffine par morgane
le Rack'am à Bretigny, le 18/10/2003
Paraffine fait son entrée et là j'ai décollé. Je ne connaissais pas plus que ça avant et je me suis dis heureusement que je n'ai pas manqué cela car j'ai vraiment été éblouie par l'émotion et la puissance dégagée sur scène. J'ai vraiment beaucoup aimé ce mélange exquis rock-electro qui n'a pas fini de vous faire réver ! Je vous le conseille à tous... La suite

Zombie Eaters : les dernières chroniques concerts

Enhancer + Zombie Eaters + Jail par démiurge
CCO, Villeurbanne, le 07/11/2003
Ce soir-là me voilà dans le cco, espèce de salle mjc, aménagé en salle de concert, allons bon, vive la débrouille... J'entre dans la salle (ou la chaleur ne cessera de grimper, ne jamais y aller avec sa veste !!!) où JAIL (groupe lyonnais) assainait un set hardcore : paye tes tatouages au passage, style on est des fiottes garçon !!! Faut... La suite

Zombie Eaters par BABoo (17 F calais)
Maison Pour Tous - Calais, le 01/03/2003
Ca gère trop les gens ! Allez-y parce qu'on se dit : " ça va etre un concert tranquil " et on en sort heureux ! On voit la vie en rouge !!! DON'T DRINK AND DRIVE WHEN YOU CAN SMOKE AND FLY La suite

Zombie eaters + Shovel + Watcha par Stef
Theatre Barbey (Bordeaux), le 07/04/2000
Zombie Eaters: étant arrivé en retard, je n'ai pas eu la chance de les revoir jouer, mais un précédent concert au Jimmy m'a prouvé leur qualités ... Ca a du déménager grave !Shovel: alors là, à mon gout c'était fantastique !!! Shovel est un de ces rares groupes qui sur scène arrivent à s'approcher techniquement du son CD. Une technique terrible... La suite

MJC Oullins, Lyon : les dernières chroniques concerts

Bal à Bistan , Michel Macias par Pierrot
MJC d'oullins pour le festival d'aici d'aila, le 01/04/2004
Haaa la Croix Rousse, son ambiance, sa vie, son histoire, ses mystères.... Voilà ce que bistanclaque nous propose, c'est a dire un brassage culturel pour une musique multicolore. Leurs chansons nous plongent dans l'ambiance des fameux metiers à tisser lyonnais, là où les canuts exercaient avec plaisir leur metier ; il est découle une musique qui... La suite

Pyrolyse par pika
Mjc Oullins, le 11/04/2003
Comme à mon habitude je me déplace souvent pour écouter les petits groupes français. Or là, il y avait un rock découverte à la MJC d'oullins fort sympathique. Le concert commença avec l'intro de Prédator (je suis un gros fan), puis enchaîna sur ce groupe au nom réchauffant : PYROLYSE. il n'y a rien d'original, mais la salle était berçée d'une... La suite

Counterfeit + Stereotypical Working Class par lou_ange
MJC Oullins, le 21/03/2003
20h30 : les p'tits gens s'amassent devant la MJC, en attendant l'ouverture des portes, cet instant fatidique où tout un chacun se précipite pour avoir les meilleures places... 21h : nous voici donc devant la scene, devant les retours sonnd magic ulrich le batteur arrive, puis jéjé, jib, Drikcé counterbass et roro. ce dernier fixe longuement... La suite

Mind the Step par un groupe de fans
Mjc Oullins (69), le 15/03/2002
Du rock qui déménage, une voix qui percute, des"hyper bons" on en redemande ! La suite