Accueil Tous les festivals Festival Days Off : les artistes en concert
Mercredi 8 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.
Festival Days Off

Festival Days Off

du 27 juin au 7 juillet 2020
Paris


Le Festival Days Off est un nouveau rendez-vous musical ayant lieu pendant l'été à Paris. Sa programmation est à la fois très classe, pointue et accrocheuse, et elle prend place dans des lieux superbes, la Cité de la Musique et la Philharmonie de Paris. Prog 2020 : Nicolas Godin, Agnes Obel, Emiliana Torrini, The Rapture, Andrew Bird, Kevin Morby, Anna Calvi, Perfume Genius, Arandel, Alva Noto & Ryuichi Sakamoto etc.

Festival Days Off : vos critiques de concerts
Site

La dernière édition

Me.

10

Juillet

2019

Hexagone #4 Avec Vendredi sur Mer, Muddy Monk, Joanna, ... Philharmonie de Paris - Paris (75)

Je.

11

Juillet

2019

Ve.

12

Juillet

2019

Sa.

13

Juillet

2019

The Will Gregory Moog Ensemble Philharmonie de Paris - Paris (75)

Sa.

13

Juillet

2019

The Will Gregory Moog Ensemble Philharmonie de Paris - Paris (75)

Sa.

13

Juillet

2019

Apparat en concert
Apparat - Chloe & Vassilena Serafimova Apparat | Chloé
Philharmonie de Paris - Paris 19e (75)

Sa.

13

Juillet

2019

Festival Days Off : les dernières chroniques concerts 9 avis

Kraftwerk 3D (Festival Days Off 2019)

Critique écrite le 12 juillet 2019, par lol

Philharmonie de Paris 11 juillet 2019

Kraftwerk 3D (Festival Days Off 2019) en concert

Kraftwerk est à la musique electro ce que les Rolling Stones sont au rock : ce sont les pionniers, l'avant-garde, la matrice, la source, l'inspiration inévitable pour le moindre péquin qui a eu un jour l'ambition de tripoter un synthétiseur. Au sommet de leur créativité dans la seconde moitié des années 70, les Allemands originaires de Dusseldorf avaient 30, voire même 40 ans d'avance, sur les sons, les mélodies, les rythmes de la musique electro. Comme chez beaucoup d'artistes avant-gardistes, leur démarche est totalement pensée et conceptuelle. Elle ne s'arrête pas aux boucles électroniques qui sont le véhicule d'un imaginaire, d'obsessions qui se traduisent aussi par une approche visuelle extrêmement travaillée et finalement indissociable de la musique. L'Univers de Kraftwerk est avant tout guidé par la transformation de l'Allemagne dans les années 60/ 70 et la modernité que représentaient alors les grands travaux d'aménagements du territoires et l'explosion technologique de l'industrie dans la Rhur, l'architecture bétonnée et néanmoins stylisée du centre de villes comme Francfort et Düsseldorf. La musique de Kraftwerk est en quelque sorte la bande originale de cette modernité urbaine purement germanique. Les grands titres du répertoire... Lire la suite

Savages (Festival Days Off 2017)

Critique écrite le 17 juillet 2017, par lol

Cité de la Musique, Paris 4 juillet 2017

Savages (Festival Days Off 2017) en concert

En ce 4 juillet, le Festival Days Off - organisé par la Philarmonie de Paris et la Cité de la musique - ne faisait pas dans la dentelle en programmant un concert de Savages, qui est l'un des rares groupe de rock exclusivement féminin, avec L7, les Runaways, les slits et les Plastiscines... Apparues il y a maintenant 5 ans avec un excellent premier album porté par l'Hymne "Fuckers", les Savages se sont fait remarquées par d'intenses prestations scéniques. C'est pour défendre leur nouvel opus qu'elles tournent actuellement en propageant avec fougue une grosse décharge de Post-Punk salvatrice à un public de plus en plus nombreux. Sur scène, c'est la chanteuse Jehnny Beth, qui capte toutes les attentions. Ultra énergique et charismatique, elle donne une théâtralité certaine au groupe et rappelle qu'un concert de rock se doit d'être aussi un spectacle. Et clairement il est plus facile d'occuper la scène et de captiver une audience avec un frontman ou une frontwoman que quand on joue de la basse ou de la guitare et qu'on ne peut pas s'éloigner de son pied de micro. La musique des Savages est... Lire la suite

Agnes Obel + St. Vincent + Kurt Vile And The Violators (Festival Days Off 2012)

Critique écrite le 11 juillet 2012, par Pierre Andrieu

Salle Pleyel, Paris 9 Juillet 2012

Agnes Obel + St. Vincent + Kurt Vile And The Violators (Festival Days Off 2012)  en concert

Alors que restent en mémoire les prestations mémorables d'Antony And the Johnsons et Sufjan Stevens, Bryce Dessner & Nico Mulhy, c'est déjà le dernier soir du Festival Days Off 2012 à la salle Pleyel (Paris), avec une affiche aussi classieuse qu'éclectique réunissant le très marquant folk rock psyché de Kurt Vile And the Violators, la versatile et enlevée électro pop rock 'n roll de St. Vincent et, enfin, la douce et aérienne pop d'Agnes Obel... Kurt Vile And the Violators Même si le lieu (très grand, sans fosse debout) n'est pas adapté à son trop court show, Kurt Vile n'a aucun mal à prouver en une poignée de titres - superbes ! - qu'il évolue en première division internationale... Il faut dire que le gars - aussi chevelu que ténébreux - et son groupe de desperados hirsutes et grungy, The Violators, s'y entendent parfaitement pour proposer des compositions synthétisant de manière idyllique le folk rock de Bob Dylan et le rock psyché grunge de J. Mascis avec Dinosaur Jr, rien que ça ! Le public, majoritairement là pour acclamer Agnes Obel, n'est pas forcément enthousiaste, mais qu'importe, Kurt Vile And the Violators continue son petit bonhomme de chemin sur une voie pavée de mini tubes chromés, qui tôt ou tard... Lire la suite

Sufjan Stevens, Bryce Dessner et Nico Muhly, Planetarium (avec New Trombone Collective et Navarra String Quartet) (Festival Days Off 2012)

Critique écrite le 10 juillet 2012, par Pierre Andrieu

Salle Pleyel, Paris 6 Juillet 2012

Sufjan Stevens, Bryce Dessner et Nico Muhly, Planetarium (avec New Trombone Collective et Navarra String Quartet) (Festival Days Off 2012) en concert

Orgasmique et cosmique le rendez-vous avec Sufjan Stevens, Bryce Dessner et Nico Muhly, de passage à la Salle Pleyel, à Paris, pour présenter à l'occasion du festival Days Off leur fastueux projet Planetarium, un cycle de chansons se référant aux planètes du système solaire présenté en compagnie du New Trombone Collective et du Navarra String Quartet... C'est d'ailleurs ce dernier qui propose en ouverture de programme des titres composés par le guitariste du groupe The National, Bryce Dessner (avec lui-même à la guitare pour son oeuvre), puis du chef d'orchestre et musicien Nico Muhly et du songwriter et chanteur Sufjan Stevens... Un beau moment de pure musique classique un tantinet dissonante même si l'attente de l'arrivée sur scène de celui qui avait enchanté l'Olympia il y a un an est de plus en plus insoutenable au fil des minutes. Après un entracte de 20 minutes, la troupe arrive en configuration définitive avec Sufjan Stevens au micro et aux synthés, Bryce Dessner aux guitares, Nico Muhly au piano, au célesta et aux claviers, James McAlister à la batterie, et le renfort inestimable des sept trombones du New Trombone Collective et des cordes du Navarra String Quartet. Tout est prêt pour un voyage spatial riche en... Lire la suite