Accueil Chronique de concert Thomas VDB, l'interview
Mercredi 25 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Thomas VDB, l'interview

Thomas VDB, l'interview en concert

le Point Virgule - Paris 18 octobre 2011

Interview réalisée le 18 octobre 2011 par Lebonair

Cela faisait belle lurette que je voulais rencontrer le comédien Thomas Vandenberghe plus connu sous le nom de Thomas VDB. Gros fan et passionné de musique, surtout rock, cet ancien rédacteur en chef du magazine Rock Sound, qui vient d'ailleurs de renaître de ses cendres il y a peu, est devenu comédien il y a quelques années. En 2007, il se fait connaître du grand public avec son premier one-man-show En rock et en roll dans lequel il racontait sa vie de fan de rock et de son métier de journaliste rock. Dans le passé, on l'aura vu également présentateur officiel des concours Air-guitar en France et du Prix Constantin , animateur radio, musicien et fut le premier comédien humoriste depuis longtemps à se placer en première partie de concerts (Mika, Anaïs, Sanseverino, Les Vieilles Charrues...).

Il joue au Point Virgule à Paris son nouveau One-Man show "Presque Célèbre" depuis le 5 janvier 2011 et après une pause fin juin, il va bientôt reprendre du service dans le même lieu mais à un horaire plus sympa 21h30 mais... à partir de janvier 2012, oui notez le bien : JANVIER 2012 suivi d'une probable tournée en Province.
On se retrouve donc dans un café à côté du théâtre pour 45 minutes d'échanges avec un Thomas éminemment attachant car drôle, sympa et passionné. On va parler de musique, de rock et bien sûr de son nouveau spectacle, allez, c'est parti pour une vraie partie de plaisir, magnéto :






Concertandco: Salut Thomas, tu joues ton nouveau spectacle "Presque célèbre" depuis le 5 janvier 2011 au Point Virgule, alors question un peu facile, 6 mois après, est-tu devenu plus célèbre?
Thomas VDB : (en rigolant) je ne sais pas si je suis devenu plus célèbre mais au moins j'ai le plaisir d'être plus connu des personnes qui sont venus voir mon spectacle depuis janvier, plus célèbre ? je ne sais pas donc, certainement un petit peu, finalement, c'est marrant, le thème "Presque Célèbre" , c'est à dire cet interstice entre l'anonymat et la célébrité avec lequel je joue dans mon spectacle, je joue vachement là dessus, que je ne suis pas très connu en fait, et comme, ça faisait partie de mes rêves de gamin. J'avais deux rêves, devenir comédien et journaliste de rock, devenir connu, ça s'est totalement effacé plus tard. Là, c'est plus du tout mon rêve d'être connu, par contre, j'aspire à continuer dans le métier, qui est un métier que j'adore dont fait partie la notoriété, c'est un métier public. Voilà, mon rêve, c ‘est pas d'être une star, il faut au moins être presque célèbre quand tu fais un One-Man show sinon personne vient te voir, donc en tout cas, ce thème de la célébrité, c'est un thème que j'utilise beaucoup dans le spectacle en utilisant ce rêve quand j'étais gamin, je veux être connu. Le fait d'avoir été journaliste de rock pendant longtemps, d'avoir du coup côtoyer des mecs qui étaient parfois internationalement connus m'a permis de relativiser énormément l'importance de la célébrité dans la vie, dans la vie de ces mecs, me rendre compte qu'ils n'étaient pas forcément plus heureux que nous parce qu'ils étaient célèbres, c'est une quasi certitude que j'ai acquis.

Concertandco : Kurt Cobain par exemple ?
Thomas VDB : Exactement, je me rends compte à mon humble niveau , j'en parle avec des potes qui sont comédiens au Point Virgule et d'autres qui sont plus connus parfois, c'est un métier qui est assez difficile, faire de la scène tout seul, tu fais beaucoup de choses pour te faire connaître, c'est épuisant, tu te remets constamment en question, faut toujours écrire, avoir des idées, des idées drôles et tout et souvent j'en parle, avec mes potes qui font le même boulot que moi, genre, "ça y est, c'est le vedettariat pour toi, t'as réussi ?" et on leur dit "mais pas du tout, c'est ni le vedettariat, ni les doigts de pieds en éventail sur la table". C'est vraiment un boulot, je crois que je bosse plus que quand j'étais rédacteur en chef de Rock Sound, alors que je bossais déjà énormément, là, je prends les deux derniers mois que j'ai fait, je bosse de 8h du mat à 1h du mat tu vois, c'est quasi ça tout le temps, en écriture et tout, donc finalement, c'est un kif, ok, car j'adore mon boulot mais quand tu lis parfois certaines stars qui disent dans les journaux, j'ai besoin de faire un break trois mois avant de me lancer dans un nouveau projet, moi, perso, j'adorais faire cela mais c'est impossible mais ces mecs là, sont bien passés par des phases, ils ont bossés à donf pour accélérer le truc, tu vois...


Concertandco: j'en profite donc pour te demander ce que tu fais en dehors de ton spectacle, allez Thomas, vends-toi un peu. Tu réalises des chroniques pour l'émission "Les Fous du Roi, c'est vrai ?
Thomas VDB : Oui, oui, d'ailleurs j'en ai une avec eux demain , que je n'ai pas écrite encore, direct en sortant du spectacle, je file chez moi pour la réaliser, elle doit avoir une durée de 5 minutes, faut que ce soit une chronique marrante donc c'est un boulot d'écriture, surtout que là, ça doit être en rapport avec l'invité de demain, Christophe Dominici, l'ancien rugbyman, autant te dire que je m'en tamponne un peu le coquillard, donc oui, il y a cela. Cette année, j'ai animé une émission sur Comedy qui s'appelle Top 1000, qui était un faux classement du Top 50 avec de faux artistes, j'étais un faux Marc Toesca. Qu'est ce que j'ai fait d'autres... là, j'écris un long métrage avec mon camarade co-auteur avec qui j'ai d'ailleurs écris le spectacle Benjamin Parent et beaucoup de sketches d'ailleurs, là, j'étais avec lui cet après-midi, on a bossé, c'est un long métrage un peu lié à l'histoire du Rock, qui se passe dans le milieu du rock, quoi d'autres ? heu...


Concertandco : Qui serait prévu pour quand ?
Thomas VDB : 2012, 2013...
Concertandco : là, c'est le travail d'écriture ?
Thomas VDB : Le travail du traitement plutôt, on est en train de finir l'histoire complète du film, scène par scène, qu'est ce qui se passe jusqu'à la fin. C'est à dire, c'est la continuité du film sans les dialogues. Un traitement, c'est un scénario sans les dialogues. Au lieu de dire "Jean dit ceci cela, Paul lui répond cela", tu fais une intégralité de Jean et Paul qui discutent de ça. Tu as un regard extérieur et tu décris objectivement la scène. C'est un boulot énorme et ce en quoi on est en train de finir avant de s'attaquer au scénario de façon plus sérieuse à la rentrée. A côté de ça, j'ai un projet d'une émission musicale à la rentrée sur France 2 (interview réalisé fin juin d'où le report des dates pour Janvier 2012 au Point Virgule) et je reste aussi sur France Inter malgré le départ de Stéphane Bern qui lui part sur RTL à la rentrée.




Concertandco : L'émission musicale, c'est pour la radio, la télé ?
Thomas VDB : Télé, un projet pour France Télévision, là, je viens de terminer ce week-end, le tournage d'un document métal (diffusé le 02 Août dernier sur France 4) qui s'appelle "le métal expliqué par ma mère" que je suis allé tourner au Hellfest et après, quelques vacances.


Concertandco : T'as vu dès que je commence à te parler musique et rock...
Thomas VDB : "grand sourire" oui, oui, ça s'accélère


Concertandco : sur ton 1er One-Man show en Rock et en Roll qui parlait de ton ancien métier et de ton côté fan de rock, le nouveau "Presque célèbre" parle plus de ta vie aujourd'hui d'ailleurs, tu nous en glisses quelques mots...
Thomas VDB : ce n'est pas que c'est plus ma vie car le premier parlait de ma vie déjà, de mes posters collés sur les murs de ma chambre jusqu'a comment je suis devenu journaliste dans un journal de rock. C'est donc ma vie pareil, il y a toujours un esprit musical dans le sens ou , pas qu'on entend de la musique mais plutôt je raconte en fait mes tribulations de comédien et il y a toujours un mot sur l'univers de la musique. Tu vas voir, je raconte une scène ou je suis invité à jouer dans une soirée caritative et j'apprends qu'elle est parrainée par Michel Sardou, et que de là je me mets à flipper, je me mets à fantasmer que si j'avais une machine à remonter le temps, qu'est ce que j'aurais fait et par un tas de tribulations où je vais empêcher Michel Sardou grâce à ma machine à participer à cette soirée contre la mucoviscidose, mais en fait, ça marche pas et je dois donc revenir dans les années 40 pour empêcher la naissance de Michel Sardou. Donc il y a toujours ce côté fan de musique, que je peux pas tolérer la naissance de Sardou, c'est un sketch qui dure 15 minutes déjà et j'en ai un autre où j'ai Philippe Manoeuvre que je connais bien, un truc qui m'est donc arrivé, il m'invite à une soirée qu'il a organisée, il me dit viens, il y aura Joey Starr, j'y vais donc , je fais mon sketch et là, Joey Starr trouve ça chiant, il m'interrompt sur scène car cela ne le fait pas rire, donc, je raconte tout ça, je parle aussi de Freddie Mercury qui est une de mes grands idoles, je pense que pour quiconque qui a vu mon 1er spectacle, il ne sera pas dépaysé car il y a toujours des personnages de musiciens, et puis d'autre part, pour ceux qui n'ont pas vu le 1er, qui vont me découvrir avec celui-là, diront, c'est un mec qui visiblement n'aime pas la variété française, qui aime le rock et à côté de cela, il nous raconte son métier de comédien.
Le rock est toujours traité en filigrane mais ce n'est pas le sujet-même, là c'est plutôt pour dire surtout pas Michel Sardou.




Concertandco : A Mezel, dans mon village en Auvergne, il y a depuis trop longtemps une vieille affiche toute pourrie de Sardou qui m'énerve à chaque fois que je la vois, malgré le soleil qui a usé l'affiche, on voit toujours sa tête, alors il y a pas longtemps, j'ai décidé d'arracher cette vieille affiche et ce fut un bonheur même si ce fut difficile vu son emplacement, bref moi aussi j'aime pas Michel Sardou, enfin surtout la variétoche.
Thomas VDB : "tout sourire" mais il y a plein de villages de France où il a des vieilles affiches de lui, je suis content, ça à dû te faire du bien

Concertandco : Oh que oui.... sinon dis-moi tu arrêtes dans quelques jours au Point Virgule, tu prévois quoi après ?
Thomas: je fais une pause durant l'été pour souffler un peu, je reprends début septembre à un meilleur créneau horaire 21H15 ici même au Point Virgule je vais apporter quelques modifs aussi, ça sera la version 2 et puis à priori en 2012 des dates en province

Concertandco: Ce qui t'amène ici c'est la passion, tes passions.
Tu te vois comment dans 10 ans en tant que comédien, tu te vois faire des films, du théâtre ?


Thomas: c'est sûr la comédie au sens large m'intéresse énormément, le film que j'écris avec mon pote, ça sera comique avec ce côté clown et burlesque. A terme évidemment le cinéma m'intéresse, j'ai envie de développer des expériences collectives, je ne veux pas faire que du one-man, réaliser des sketchs à la tv avec d'autres gens, de co-écrires des films mais j'ai forcément envie de développer mon coté comédien. Le cinéma, oui, j'adore l'effet que ça me procure, la comédie est un art aussi noble que les drames, les films policiers, historiques et j'en passe qui sont souvent récompensés dans les festivals, là ou la comédie est souvent négligée. D'ici 10 ans, j'ai envie de faire d'autres choses.

Concertandco: Tu parles beaucoup de comédie mais moi, je peux t'imaginer au cinéma dans quelques années, je te vois, tu joues un rôle dramatique et je me mets à pleurer, mais non pas de rire ?
Thomas: Peut-être mais alors plutôt dans 15 ans (grand éclat de rire). Chaque chose en son temps, ça viendra peut-être.
Si t'es un bon comédien comique, si tu as de bonnes notions de timing, de rythme, de jeu, d'intention, de précision, certainement quand tu as fait tes preuves dans le genre comique, tu peux jouer autre chose sans problème. Regarde tous ces mecs qui jouent d'autres registres et pour qui cela marche, écrire un roman me fait aussi envie donc pleins de choses m'intéressent.

Concertandco: J'écris pour un Webzine de musique alors parle moi de musique, tu fais des concerts, t'écoutes quoi?
Thomas: Malheureusement, je fais peu de concerts, le dernier en date, c'est Stupeflip au Bataclan, un groupe français que j'adore...

Concertandco: Je les ai vus aussi sur cette date là, c'est vraiment space, un gros côté, je m'en branle de tout et je vous crache à la gueule...
Thomas: C'est tout à fait ça. J'ai fait le Hellfest récemment et j'ai mangé une quinzaine de concerts de métal. Sinon depuis que j'ai arrêté le journalisme musical, c'est bien de ne plus être contraint par la nouveauté, de devoir écouter des nouveautés en permanence, avoir un avis dessus, sachant que mes périodes préférées dans le rock, c'est quand même les années 70. J'ai l'impression
d'avoir jamais vraiment aimé la période actuelle, je ne me suis donc jamais autant passionné par des groupes qui n'existent plus, les années 60,70,90. Je suis fan de rock, je passe toujours un peu de temps chaque jour sur les blogs, celui de Zégut notamment, j'écoute moins Tonton Zégut mais lui, je l'ai écouté pendant des années, je téléphonais très souvent à l'antenne pour gagner des disques, entre 13 et 16 ans, style "allo Francis, alors je pense que la réponse c'est nuno Bettencourt" le guitariste d'Extreme, oui c'est ça tu as gagné 2 cds (il est mort de rire) un mec très sympa ce Francis.

Concertandco: On s'est vu et on papoté récemment au concert d'un groupe qu'on adore Zégut et moi les belges Triggerfinger...
Thomas: oui, je connais, j'adore ce groupe !

Concertandco: Bien, tu fais plaisir. Pour finir, tu présentes toujours le concours Air Guitar ?
Thomas: Non, mais je pense être la personne au monde qui à présenter sur scène le plus de candidat Air Guitar. Il s'est passé 3 ans entre 2005 et 2007 avec une moyenne de 20 concours par mois en France et 20-30 candidats par soir. J'en ai vu trop, tu vois, mais c'est marrant, c'est en présentant ces concours que j'ai eu l'idée de faire un one-man sur le rock. Faire un truc de dérision sur le rock, c'est tellement vide de sens Air Guitar que tu peux vachement tourner ceci en dérision. Avec mon expérience de théâtre de rue, je me suis dis, il y a quelque chose à faire sur le rock.
Je suis resté assez proche aussi de toute la bande, Airnadette par exemple.


Concertandco: Yes, j'ai vu par hasard sur Arte un reportage sur Airnadette, leur mini-tournée aux USA, trop drôle et atypique.
Thomas: ils ont fait la première partie de -M -à Bercy, ils préparent un show à la rentrée mise en scène par Pierre-Francois Martin Laval ancien des Robins des Bois, le pef des Robins des Bois, un mec génial. Tout l'équipe des Airnadettes sont supers sympas et ne se prennent pas au sérieux.

Concertandco: Pour conclure, tu te sens comment 30 minutes avant de monter sur scène ?
Thomas: c'est marrant, c'est 10 minutes avant que ça monte car j'arrive en speed souvent de Bagnolet mais j'ai besoin d'être zen à ce moment là, j'ai pas envie de monter super haut en pression, il faut pas se mettre la pression pour être le plus naturel possible devant le public, après avec le nombre de show et l'expérience acquise, je deviens plus rodé quand même.



Concertandco: Et bien voilou, merci Thomas, c'était cool, j'ai bien ri avec toi.
Thomas: Merci Jérôme...



le site de Thomas :
www.thomasvdb.com
reprise du spectacle Janvier 2012
A ne pas rater !

remerciements à mon ami Benjamin Dierstein
www.ephelide.net

le groupe majeur version Air Guitar
www.airnadette.com

Crédit photos : Fabrice Demessence

Thomas VDB : les dernières chroniques concerts

Thomas VDB + La Chanson du Dimanche en concert

Thomas VDB + La Chanson du Dimanche par Adeline F
Oméga Live - Toulon, le 03/04/2009
L'affiche était plutôt spéciale, d'un côte l'excellent Thomas VDB, de l'autre, le buzz myspace 2008 : La chanson du dimanche. Waouw, accrochez-vous ! Cette fois je vais la faire à... La suite

Frankie O'right + Thomas VDB (Festival Chorus 20ans) par july
Magic mirror - La défense, le 4 avril 2008
Ce midi, au Magic Mirror, est plutôt particulier car dans ce concept de festival de musique nous avons dans cette programmation une découverte one-man-show sur ce thème. Je m'attendais à voir débarquer Camille Boitel mais c'est Frankie O'Right qui ouvre le rideau. Le spectacle, tout en anglais, nous fait découvrir un clown au grand... La suite