Accueil Chronique de concert Toto (interview)
Mercredi 12 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Toto (interview)

Salle Hypérion, Marseille 19 Novembre 2002

Interview réalisée le 03 décembre 2002 par Sully Vai

Compte rendu de la conférence de presse de TOTO à Marseille (Nov 2002) :

Voici une retranscription globale de la conférence de presse du groupe Toto, donée par Steve Lukather (guitares) et Simon Philips (batterie) pour la sortie de leur nouvel album qui ne contient que des reprises et leur 25ème anniversaire de carrière.

Comptez vous enregistrer cette nouvelle tournée ?
SL & SP : Le show à venir que les marseillais pourront voir en Janvier 2003, devrait être enregistré et un DVD devrait voir le jour. DVD qui sera gratifié d'énormément de bonus concernant toute leur carrière. Il est vrai que notre dernier album live a été enregistré à Marseille, mais pour le prochain nous ne savons pas encore où nous l'enregistrerons.

Où en êtes vous de cette nouvelle tournée ?
SL & SP : Il y a déjà 3 semaines que nous jouons en Europe. Nous sommes allés jouer en Suisse, en Suède, en Allemagne, aux Pays-bas......nous sommes un peu crevés. Nous avons juste dormi 2 heures sans s'être douché pour être ici à Marseille ce soir.

Comment gérer le fait que chacun travaille sur des projets parallèles à TOTO ?
SL : Nous le vivons très bien car cela fait du bien à tout le monde de se séparer pour quelques temps et de travailler sur des projets solo.

Connaissez vous un peu la France ?
SL : Oui, nous adorons la France, Marseille, la côte d'azur, Nice... des coins très jolis. Quand j'avais 13 ans c'est ici que j'ai découvert les femmes aux seins nus sur la plage (rires !). Nous adorons le public français qui est un public très amateur de bonne musique. Et puis la France, c'est le bon vin, les jolies filles......le pastis (SL se sert un verre sur la table).

Pourquoi un nouvel album ne contenant que des reprises ?
SL : C'est notre 25ème anniversaire de carrière ! On avait vraiment envie de sortir des morceaux qui ont énormément comptés pour nous et que l'on aime. L'idée que personne ne s'y attendait nous a également excité. De plus, on change de label, c'est donc une très bonne transition. Par contre notre prochain album ne contiendra que des reprises de Britney Spears (rires).

Comment s'est fait le choix des morceaux pour cet album ?
SP : En fait chacun a noté tous ses morceaux préferés sur une liste. Nous nous sommes alors réunis avec chacun notre liste. Nous avions une cinquantaine de morceaux choisis, et tout en énonçant aux autres les titres choisis, on se demande pourquoi on a mis celui-ci ou encore celui-là, que l'on raye alors tout de suite de la liste. Ce sont au final les morceaux restants et que chacun de nous voulait vraiment interpréter qui ont été retenus.

Avez vous déjà écrit de nouveaux titres pour votre prochain album ?
SL : Pendant la tournée nous écrivons quelques bribes mais rien de très précis.

Avez vous déjà joué avec des artistes français ou cela vous plairait-il ?
SP : Il y a plusieurs années déjà, dans les années 80, j'ai pu joué avec Michel Berger. J'ai également travaillé avec Johnny Hallyday.
(Steve joue également de la guitare sur les 2 albums de Lara Fabian)

Que pensez vous de la musique de type Métal ?
SL : Mon fils écoute ce genre de musique à longueur de journée, donc je connais bien. Steve prend le micro à 2 mains et hurle : "Die, die, mother fucker, die, die......." (rires). Personnellement je ne suis pas très fan.

Steve, quels sont tés guitaristes préférés ?
SL : J'adore Jeff Beck, Santana,....j'ai tellement d'amis guitaristes talentueux : la liste est trop longue.

Une question qu'un grand nombre d'entre nous se pose : d'où vient ce nom de groupe TOTO ?
SL : Oh, c'est une très longue histoire : je ne sais même pas si il y a une histoire. En fait, un jour un pote écrivait des conneries sur un carton dont le mot TOTO. On cherchait un nom de groupe et c'était tellement simple et bête qu'évident que l'on a choisi TOTO. L'avantage qu'à ce nom est qu'il peut se prononcer et se comprendre dans tous les pays du monde. TOTO a une signification différente dans chaque pays. En Afrique cela veut dire "a large penis".

Qu'en sera t-il du set list de votre nouveau show ?
SP : Le nouveau show sera complètement différent de tous nos concerts précédents. Ce sera une surprise, mais quelque chose de grandiose. Nous jouerons des morceaux du dernier album bien sur mais également nos grands classiques.

Un gateau d'anniversaire fait son entrée, tout le monde a droit à sa part. Un grand merci à ces 2 grands musiciens qui ce sont montrés fortement sympathiques et très ouverts. Ce fut un plaisir.

 Interview réalisée le 03 décembre 2002 par Sully Vai


Toto : les dernières chroniques concerts

Toto en concert

Toto par Gandalf
Dôme de Marseille, le 25/03/2018
Toto c'est pour moi, typiquement le genre de groupe dont je n'ecoute quasiment jamais les albums studio, les trouvant assez inégaux ou mollassons sur la durée, mais qui ne m'a... La suite

Toto par chanteuse
Zénith de Paris, le 01/03/2007
GENIALISSIME ! J'ai 19 ans, je suis allée les voir j'en avais 17, je les connais depuis que je suis dans mon berceau. Je n'ai jamais écouté Dorothée ou autre de ce genre, mon père étant à l'époque intermittent du spectacle, m'a initié dès mon plus jeune âge à TOTO, qui je trouve est FAN-TASTIQUE ! Actuellement je chante dans des orchestres et... La suite

TOTO par Bruno
Tréves (open air ), le 28/07/2006
Je suis musicien et je lis les critiques de certaines personnes sur le groupe. Je suis ecoeuré d'entendre que ce groupe est mauvais. Faudrait peut-être vous déboucher les oreilles les gars. Si vous n'arrivez pas à apprécier un des meilleurs groupe de ce siécle, il faut retourner à Dorothé et Chantal Goya. C'est minable ! La suite

Joe Satriani + Toto par ?
Arènes de Nimes, le 22/07/2006
Nous étions venus pour Joe Satriani et une fois de plus le satch nous a émerveillés : quel virtuose, quelle classe... Toto aurait mérité que l'on porte plainte pour tapage nocturne, nous avons préféré quitter les lieux. La suite