Accueil Chronique de concert Interview de Yaya Minté lors de son passage au Festival Musilac 2019
Vendredi 7 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Interview de Yaya Minté lors de son passage au Festival Musilac 2019

Interview de Yaya Minté lors de son passage au Festival Musilac 2019 en concert

Aix-les-Bains 13 juillet 2019

Interview réalisée le 21 juillet 2019 par Lily Rosana



Un immense sourire, un regard d'une extrême douceur et une voix qui touche le coeur et l'âme. Lorsque Yaya monte sur scène, on a envie qu'il y reste pour la vie. Il se crée une incroyable connexion entre le public et lui. Quelque chose d'intense et de vrai. Sur scène pour la première partie de Billy Paul au Bataclan et plus récemment à l'Olympia et au Casino de Paris avec Imany, Yaya a su émouvoir les gens, tout en douceur. C'est aujourd'hui à Musilac que nous le rencontrons, non sans émotion, au bord du lac du Bourget...

Yaya, parles-nous de ton univers musical...
Je suis né au Sénégal où j'ai grandis avec la musique de Youssou Ndour, Baaba Maal... J'écoutais de la musique de Guinée, du Mali puis plus tard j'ai appris la musique noire américaine qui m'a beaucoup influencée. Et donc mon univers est entre soul, pop, jazz et quelques soupçons de musique africaine.

Quel a été ton premier instrument ?
Le Cajon, une percussion qui vient du Pérou. Je l'utilise un peu comme une batterie. Je m'accompagne du Cajon et je chante en même temps. J'ai été obligé de me mettre à la guitare pour composer, écrire mes musiques. Mais en fin de compte, je commence à aimer ça. Plus je progresse et plus j'ai envie d'apprendre.

Qu'est-ce que tu apprécies le plus sur scène ?
Lorsqu'on fait des live, il y a nous et le public. On doit créer cette connexion et dès qu'elle est établie, il y a un vrai partage qui s'installe du début à la fin du show. On a l'impression que ça passe à la vitesse de la lumière tellement le moment est bon. Il faut prendre le temps de respirer, de profiter du moment présent au maximum. De prendre le temps d'aimer et de vivre les émotions, que ce soit fort. Là je suis resté une heure sur scène mais j'ai eu l'impression que c'était 15 ou 20 minutes. C'était un si bon moment pour moi.

Un mot sur Musilac ?
Musilac, c'était merveilleux ! C'était mon premier festival et je ne pouvais pas rêver mieux. J'ai été hyper bien accueilli, je suis bien logé, la nature, le lac sont magnifiques. Je suis comblé.
Ma première scène avec mes chansons a été l'Olympia en première partie d'imany et mon premier festival, Musilac. J'ai beaucoup de chance.

Quels souvenirs as-tu de tes Zéniths avec Jain ?
Nous en avons vécu 6 ou 7 ensemble. C'est une femme forte, humble, simple et douce. J'ai passé des moments exceptionnels avec elle. Je ne m'attendais à rien quand je l'ai rencontré et j'ai vu quelqu'un de formidable. J'adore la voir sur scène !

Tu es arrivé en France à l'âge de huit ans... Raconte-nous ton enfance au Sénégal !
Lorsque j'étais enfant, j'ai vécu dans le bonheur. J'étais dans une famille très modeste où ce qui était le plus important, c'était la famille. A partir du moment où on était ensemble, moi j'étais hyper heureux. On se chantait souvent des chansons ma grand-mère et moi. On en a beaucoup créé ensemble, j'inventais les paroles. On a pris cette habitude tous les deux de se chanter, comme on se parle. Ça m'a entraîné je pense à écrire les miennes, sans passer par la case école ou solfège. Pour la petite anecdote, je devais partir du Sénégal et ma grand-mère me chantais une chanson qui disait : " je sais que tu es en train de partir mais il y a quelque chose de toi qui reste avec moi. Ayant ces souvenirs près de moi, je sais que tu n'es jamais loin de moi. "
Ma grand-mère me chantait cette chanson dans ma langue natale, le Diakhanké.

Est-ce que quelques une de vos chansons t'ont inspiré dans la création de ton premier album ?
Oui, il y en a quelques unes qui m'ont été inspirées par elle directement. Il y en a une qui s'appelle "Je ne t'oublie pas". Elle raconte que peu importe ce qu'il arrive, tant que mes capacités le permettront, je ne pourrais jamais t'oublier.
Cette chanson a un rapport direct avec ce que j'ai vécu avec ma grand-mère.

Est-ce que tu chanteras quelques uns de tes titres dans ta langue natale ?
Oui ! Le Diakhanké est une langue qui me parle beaucoup. Partager cela avec le public sera superbe. J'ai d'ailleurs écrit une chanson pour ma grand-mère dans cette langue. Elle s'appelle simplement "Grand-mère". C'est une chanson douce, plutôt nostalgique, mais qui parle aussi de la joie de la revoir. J'ai perdu mes parents et quand je chante cette chanson, j'ai l'impression qu'ils sont toujours près de moi. J'ai attendu longtemps avant de l'écrire mais ça y est, elle est là.

Quand sortira ton premier album ?
Je sors un premier album en 2020. Je ne sais pas encore comment l'album s'appellera. Peut-être tout simplement Yaya Minté. J'essaye toujours de rester au plus simple. Un album de 12 titres minimum.

Un featuring prévu avec un artiste de chez thinkzik sur ton premier album ?
Certainement ! On a partagé beaucoup de scènes Imany et moi et on s'apprécie énormément. C'est une personne exceptionnelle. C'est une femme pure, douce, elle a cette force que j'admire. Elle sait ce qu'elle veut, où elle va. Peut-être que l'on se retrouvera sur mon premier opus, qui sait ?

Yaya Minté, la nouvelle star du label Thinkzik! est débordant d'humanité, d'humilité et d'authenticité. Passionné, il compose des chansons teintées de soul, de pop et de jazz, qui chantent au coeur des mélodies qui transportent. Qu'il va se faire long, le temps jusqu'à la sortie de son premier album en 2020...




Musilac : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2018 en concert

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2018 par Lily Rosana
Aix-Les-Bains, le 10/07/2018
Feu! Chatterton, un groupe composé de cinq oiseleurs plus charmants les uns que les autres. Mais quel genre d'oiseaux capturent-ils et dans quel but ? Comment peut-on composer... La suite

Interview de DJ Chloé lors de son passage au festival Musilac 2018 en concert

Interview de DJ Chloé lors de son passage au festival Musilac 2018 par Lily Rosana
Musilac, Aix les bains, le 03/07/2018
Chloé. Une artiste qui voit la musique, qui la ressent et qui la goûte aussi peut-être. Chloé multiplie les expériences sonores allant jusqu'à créer un duo live avec la... La suite

Interview de J. Bernardt du groupe Balthazar à propos de son disque solo intitulé Running days en concert

Interview de J. Bernardt du groupe Balthazar à propos de son disque solo intitulé Running days par Lily Rosana
Musilac, Aix-les-Bains, le 02/07/2018
Jinte Deprez ou J. Bernardt. Après trois albums avec le groupe Balthazar, il décide de faire cavalier seul le temps d'un album, "Running days". Débordant d'influences soul et... La suite

Interview de Lulu Gainsbourg à l'occasion de son passage au festival Musilac 2017 en concert

Interview de Lulu Gainsbourg à l'occasion de son passage au festival Musilac 2017 par Lily Rosana
Musilac, Aix-les-Bains, le 12/12/2017
À quelques semaines de la sortie de son troisième album, "Tequila ", nous avons choisi de partager avec vous notre entretien avec Lulu Gainsbourg qui avait été le premier... La suite