Accueil Toulouse Zénith - Toulouse
Jeudi 30 mai 2024 : 5856 concerts, 27096 chroniques de concert, 5413 critiques d'album.
Zénith - Toulouse

Zénith - Toulouse

11 Avenue Raymond Badiou
31000 Toulouse

Plus d'info :

Zénith : Dernières news

Philippe Katerine en concert à Paris et en tournée en avril 2025 [Le 06/05/2024] Très bonne nouvelle pour les nombreux fans du Monsieur : Philippe Katerine sera de retour sur les scènes des Zéniths de France en avril 2025 avec le "Zouzou Tour" : 9 dates de Rouen à Paris en passant par Lyon, Nantes et Lille ! Et il sortira un nouvel album à la fin de l'année...
En concert le 16/04/2025

Zénith - Toulouse : les prochains concerts

Sa.

01

Juin

2024

Gospel Pour 100 Voix
20H30 De 20.00 à 89.00 €

Ve.

07

Juin

2024

M. Pokora en concert
M.pokora
M. Pokora
20H00 De 49.00 à 89.00 €

Sa.

15

Juin

2024

Star Academy
20H00 De 49.00 à 69.00 €

Lu.

17

Juin

2024

Deep Purple en concert
Deep Purple
Deep Purple
20H00 De 52.00 à 118.00 €

Di.

23

Juin

2024

Bad Omens And Babymetal
19H30 De 51.00 à 69.70 €

Sa.

21

Sept.

2024

One Night Of Queen
20H00 De 24.50 à 69.00 €

Sa.

28

Sept.

2024

L'Hritage Goldman en concert
L'hÉritage Goldman
L'Héritage Goldman
20H00 De 49.00 à 69.00 €

Sa.

05

Oct.

2024

Moliere L'opera Urbain
15H00 De 20.00 à 69.00 €

Sa.

05

Oct.

2024

Moliere L'opera Urbain
20H30 De 20.00 à 69.00 €

Lu.

07

Oct.

2024

Seal en concert
Seal
Seal
20H00 De 57.50 à 123.50 €

Ve.

11

Oct.

2024

The Rabeats en concert
The Rabeats
The Rabeats
20H30 De 44.00 à 64.00 €

Je.

17

Oct.

2024

Luidji en concert
Luidji
Luidji
20H00 De 40.00 à 70.00 €

Zénith : les dernières chroniques concerts 146 avis

The Cure (The Cure Lost World Tour 2022)

Critique écrite le 19 novembre 2022, par Fred Le Falher

Zénith de Toulouse 13 novembre 2022

The Cure (The Cure Lost World Tour 2022) en concert

Ce dimanche 13 novembre 2022, on est allés voir les Cure à Toulouse avec ma meuf. Oui, moi je dis les "Cure" et pas "The Cure" parce que je suis pas du tout un puriste. Et puis je suis pas non plus un curiste, d'ailleurs : jamais eu de période dépressif, fringué en noir, solitaire et angoissé par la vie, pas plus aujourd'hui que quand j'étais ado, alors je vais pas faire semblant pour faire mon malin. Non, moi les Cure, j'étais pas trop dedans : la fameuse trilogie "Pornography" & Cie n'est pas passée par moi, je l'avoue. Je préférais les Housemartins, par exemple, et je précise que ça n'a pas changé. Je me souviens même qu'en 86-87, en pleine curemania dans les rues de Clermont-Ferrand, on s'amusait à compter les clones de Robert Smith avec les copains : le premier qui en voyait un marquait un point, c'était assez drôle comme jeu. Des fois on pouvait gagner plusieurs points d'un coup parce que les mecs se baladaient en bande et ils avaient tous la même dégaine, du coup quand on repérait un robertsmith au loin, on chopait les autres derrière et bingo, 4-0 dans ta face ! Bref, ce dimanche 13 novembre 2022, c'était la première fois qu'on allait voir les Cure alors que merde, j'ai jamais vu les Housemartins. Faut dire : j'y serais... Lire la suite

Bernard Lavilliers + Cyril Mokaiesh

Critique écrite le 18 mars 2018, par Jean-Jacques MERIC

Zénith de Toulouse 16 mars 2018

Bernard Lavilliers + Cyril Mokaiesh en concert

Si la semaine dernière fut celle des découvertes (Ablaye CISSOKO & CONSTANTINOPLE, ARTHUR H pour la première fois et AWEK gloire locale blues-rock mais un peu plus que ça compte tenu de la qualité de ce groupe), cette semaine frisa le classicisme à mourir... mais de plaisir ! Une qualif du Barça pour les ¼ de finale de la Ligue des Champions et un concert de Bernard Lavilliers... le 19ème en 40 ans !!! Allez à un concert de Lavilliers c'est comme un réflexe. J'ai dû le rater une ou deux fois quand il est passé dans le coin et encore parce que j'étais ailleurs. Je l'ai vu dans presque tous les types de salles, sous chapiteau dans le quartier du Mirail et près de la piscine, à la Halle aux grains plusieurs fois dont la première en 1978, au Palais des sports plusieurs fois aussi, au Zénith désormais trois fois, au Havana Café ex salle de Ramonville transformée en... drive de chez Chrono, à Montauban et à Nîmes il y a un peu plus de 30 ans où il avait cabotiné à mort. Je vous raconte rapidement l'histoire : Johnny CLEGG devait faire sa 1ère partie mais voilà que le père Bernard déboule en premier affirmant que CLEGG était trop bon pour faire sa 1ère partie et que donc c'est lui qui ferait la 1ère partie de l'artiste Sud-Africain !!! Classe... Lire la suite

Scorpions + Europe

Critique écrite le 06 décembre 2015, par Abigail Darktrisha

Zénith de Toulouse 4 décembre 2015

Scorpions + Europe en concert

Europe Pour cette tournée de fin d'année, Scorpions a décidé d'emmener une première partie de luxe, les Suédois d'Europe. C'est vraiment une très bonne initiative car pendant longtemps les premières parties de Scorpions furent très décevantes... on évitera donc ce soir les groupes placés par relation et pistonnage. Le public ne s'y trompe pas et, lors de notre arrivée tôt devant la salle - 17h00 longue distance oblige - une queue est déjà établie à l'extérieur. Cette dernière permettra notamment aux médias télévisés locaux d'interviewer quelques fans. Si le parking principal est fermé pour cause de sécurité pendant l'évènement, cependant le contrôle à l'entrée du zénith restera classique et n'engendrera pas de files interminables. La salle est déjà bien remplie pour accueillir les Nordiques mais les difficultés de circulation autour et dans Toulouse feront arriver bon nombre de personnes avec du retard. Europe, initialement prévu pour 20h00, décalera donc son show d'une petite quinzaine de minutes. Le temps d'une bière et d'un détour par le merchandising, l'extinction des lumières annoncera l'arrivée imminente de nos amis Suédois. Le groupe vient défendre son dernier album en date "War of Kings" et attaquera... Lire la suite

Charles Aznavour

Critique écrite le 14 novembre 2011, par Alex

Zénith, Toulouse 12 novembre 2011

Charles Aznavour en concert

Ma soeur et moi attendions avec impatience de voir ce Grand Monsieur de la Chanson qu'est Charles Aznavour et nous avons été sincèrement estomaquées par la puissance vocale de cet artiste qui selon Piaf n'avait pas assez de voix pour chanter... Nous avons été bercées par ses chansons et elles nous ont encore fait trembler. Bravo aux musiciens aussi et aux techniciens du son qui, cette fois, était excellent ! Mais quelle DECEPTION que l'attitude de ce monsieur de 87 ans que je pensais plus humble, plus agréable et plus en harmonie avec son public. Dès la 1ère chanson, il commence à rappeler "les consignes" (pas de photos ni de films) car les petits flashs oranges "déconcentreraient" Môssieur ! Puis ça lui donne mauvais teint, dit-il à moitié en riant ! On se remet à écouter sa voix divine et... Lire la suite

Alice Cooper + The Treatment

Critique écrite le 07 novembre 2011, par Abigail Darktrisha

Zénith de Toulouse 5 novembre 2011

Alice Cooper + The Treatment en concert

La légende US, roi du théâtre de l'horreur, et auteur de la préface du livre "Shock Rock" - que je conseille vivement au amateurs de metal et d'horreur - était de retour hier soir au zénith de Toulouse pour une date que l'on oubliera pas de si tôt. C'est donc dans une configuration réduite de 2500 personnes que The Treatment ouvrira les festivités pour le Père du Rock. Originaires de Cambridge en Angleterre, ce jeune groupe, composé de membres qui ont à peine la vingtaine, se revendique rock aux influences multiples telles que UFO, Thin Lizzy, Aerosmith ou encore Def Leppard. Pour ma part, plutôt un bon groupe de rock pur auquel je rajouterai éventuellement un petit côté Slash. Ce qui est sur c'est que le groupe sait chauffer une salle, et que le public Toulousain ne se privera pas d'acclamer ces jeunes talents, qui en quelques titres conquerra le public par son dynamisme scénique. Mais l'apéro passé, c'est le rideau d'Alice qui cachera le montage de la scène devant ce zénith qui me semble bien petit, mais très intime et convivial. Et je comprends vite que je verrai et shooterai Alice dans des conditions agréables que je n'avais jamais connues auparavant. A l'heure où le théâtre de l'horreur sonne le gong de départ,... Lire la suite

Kylie Minogue

Critique écrite le 14 mars 2011, par Sami

Zenith, Toulouse 11 Mars 2011

Kylie Minogue en concert

Jamais mis jusque là les pieds dans la ville de Nougaro et encore moins dans son imposant Zénith, à 90% plein ce soir. Ce soir c'est la première des trois dates Françaises de la princesse de la pop sucrée qui fêtera mine de rien ses 25 ans de carrière l'an prochain. Si l'on fait abstraction du piteux dj chargé de faire patienter avec d'indigestes david guettateries, la soirée fut dans le genre parfaite. Son dernier album, agreable mais au succès mitigé, de miss Minogue s'appelant "Aphrodite", le décor et les costumes du show s'inspirent librement de la mythologie Grecque. On se retrouve plongé dans un genre de film de gladiateurs grandeur nature d'une esthétique tellement gay qu'elle ferait passer Hercules & Love Affair pour Metallica. Différents visuels sont projetés en fond du temple, tandis que des éphebes et nymphètes se chargent d'accompagner la belle et d'assurer les transitions avec élégance. La scène est en V, ce qui permet à l'Australienne et sa troupe de se ballader en char Romain entre autres un peu partout dans la salle pour la plus grande joie de ses fans agglutinés dans la fosse. Elle portera une demi douzaine de tenues... Lire la suite

Accès