Accueil Arielle Dombasle en concert
Dimanche 24 septembre 2017 : 14089 concerts, 24618 chroniques de concert, 5172 critiques d'album.


Son dernier album Glamour (à mort)! est un hommage à Sor Juana Inès de la Cruz, poétesse mystique du 17ème siècle mexicain, considérée comme la première des féministes hispanophones. Cet opulent ballet futuriste a été composé avec Philippe Katerine et Gonzales.

Arielle Dombasle se présente :
Dans un triple éclair aveuglant et surnaturel surgit Super Arielle et ses deux chevaliers servants, trois extravagants terrestres venus répandre comme une onde folle. Un simple disque qui tournerait en rond comme tant d'autres ? N'y pensez pas, tant l'objet qui nous intrigue ici ressemble plutôt à la rencontre cyclonique de quelques phénomènes rares, dont l'addition ne pouvait conduire qu'à cette apparition de type ovniesque. Arielle Dombasle, Philippe Katerine et Gonzales à bord du même vaisseau, voilà un attelage qui promettait d'être spatial, intersidéral, glamour (à mort) !
C'est Arielle qui souffla d'abord à ses prétendants l'idée qui lui galopait sur arielll'imaginaire depuis quelque temps : réaliser un album de chansons originales en hommage à Sor Juana Inès de la Cruz, poétesse mystique du 17ème siècle mexicain, considérée comme la première des féministes hispanophones. Douze tableaux de grâce, de rire et de violence à l'intérieur desquels Arielle Dombasle s'infiltre telle une Zelig au féminin, femme caméléon qui chevauche un Poney rose, caresse de sa voix pure de soprano un Petit chaton sublime et n'offre son corps divin qu'à Monseigneur, à la manière de la Sainte Thérèse extasiée du Bernin.
Et 2009, après le passage de Super Arielle, ressemblerait désormais à une grande fête exquise et raffinée, à un bal de fées déjantées ou à un opulent ballet futuriste...

Arielle Dombasle : vos chroniques d'albums
Site

Arielle Dombasle : les chroniques d'albums

Arielle Dombasle / Katerine : Glamour à Mort

Arielle Dombasle / Katerine : Glamour à Mort par Philippe
15/10/2009
Quiconque a déjà entendu parler l'extravagante Arielle Dombasle, grande bourgeoise blonde ne faisant pas du tout l'âge que lui prètent les goujats, égérie de philosophes mondains en chemise, actrice/modèle/chanteuse occasionnelle, sait qu'elle n'est... La suite