Accueil Jean-Louis Murat en concert
Samedi 21 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Entre folk/pop langoureuse, blues/rock rustique et chanson à textes poétiquement marquants, Jean-Louis Murat publie régulièrement des disques qui tirent l'auditeur vers le haut. En concert en 2015 pour présenter en live l'excellent double album Babel, enregistré avec le Delano Orchestra. Le 15 avril 2016, l'album Morituri sort chez PIAS. Une interview de JL Murat à propos de l'album Travaux sur la N89 (qui est sorti le 24 novembre 2017) est à lire ici... Pour accompagner la sortie le 28 septembre 2018 de l'album Il Francese, JLM était en concert au Café de la Danse à Paris les 10 et 11 décembre 2018 et en tournée en France et Belgique fin 2018. En concert fin 2019 puis en 2020 pour promouvoir l'album "Baby Love". Nouvel album le 22 octobre 2021 ("La vraie vie de Buck John", chronique ici) et tournée française à partir de février 2022 !

Jean-Louis Murat : vos chroniques d'albums
Site

Jean-Louis Murat : les dernières chroniques concerts 67 avis

Jean-Louis Murat

Critique écrite le 13 avril 2022, par Pierre Andrieu

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 12 avril 2022

Jean-Louis Murat en concert

C'est à un Jean-Louis Murat des grands jours auquel le public du club de La Coopé a eu droit le 12 avril lors de l'étape clermontoise de sa tournée pour présenter l'album "La vraie vie de Buck John"... Au programme : une set list parfaite en forme de best of récent, un super groupe composé de Fred Jimenez, Denis et Yann Clavaizolle, un son parfait signé Rémy Gonin, un public nombreux et respectueux, et bien évidemment, last but not least, un chanteur/guitariste leader très en voix, en forme à la guitare, concentré uniquement sur sa musique et donc peu disert. L'une de ses seules prises de parole, en début de set : "Ce soir, faut que je me tienne à carreau, y'a ma maman dans la salle !" Le public de fans réuni dans la petite salle de la rue Serge Gainsbourg, un lieu intimiste que JLM apprécie pour se produire en live (contrairement à la grande salle, plus impersonnelle), a droit à une des meilleures prestations de son favori : à notre humble avis, seul le mémorable concert au New Morning (Paris) pour la tournée "Babel" est au-dessus, car il avait proposé de nombreux moments de bravoure scéniques et avait été agrémenté de saillies hilarantes au micro. Ce qui ne sera pas le cas ce soir, pour la raison familiale évoquée plus haut.... Lire la suite

Jean-Louis Murat

Critique écrite le 27 mars 2022, par Florence Couté

Théâtre de la Nacelle, Aubergenville 26 mars 2022

Jean-Louis Murat  en concert

Longtemps que je n'avais pas connu concert de Jean-Louis Murat aussi éclatant. Parfaite harmonie des chants, des chœurs (envoyés par Clavaizolle père et fils, quelquefois par le discret Fred Jimenez au fond de la scène), sur une musique parfaite et un son idoine, Jean-Louis ce soir, fut dans une forme éblouissante, rarement vue, jamais égalée. De bonne humeur, légèrement amaigri, la tignasse flamboyante, le verbe clair, la mémoire parfaite, il n'y eu aucun oubli, aucun atermoiement, aucun dérapage, la musique et le chant coulaient de source, la synchronisation fut idéale. Le spectacle commença à 21h (pas de première partie, ce qui me réjouit et se termina à 22h25, donc une belle durée pour notre Auvergnat, avec deux rappels : le premier, "Battlefield", flamboyant, et le second "Arc en ciel", inédit inclus dans l'album "Baby Love DC" (une reprise d'Adriano Celentano), un poème de grande beauté qui m'évoqua le grand Charles (pas de Gaulle, Baudelaire). En ouverture, un titre que je ne reconnus pas suivi de "Princesse of teh cool", sublime et romantique, portée par les claviers de Denis puis ce fut "Cinévox", vieux titre évocateur suivi par un long solo qui annonçait "Ma babe"... Autant les titres sur l'album me paraissaient assez... Lire la suite

Jean-Louis Murat (Festival Hibernarock 2022)

Critique écrite le 04 mars 2022, par Pierre Andrieu

Théâtre municipal d'Aurillac 2 mars 2022

Jean-Louis Murat (Festival Hibernarock 2022) en concert

Début de tournée réussi - et gentiment chaotique - de Jean-Louis Murat au théâtre d'Aurillac pour son retour sur scène après plus de deux ans d'arrêt forcé, et ce avec un nouveau groupe composé de Denis et Yann Clavaizolle, aux claviers et à la batterie. Pour la troisième date de cette série de concerts faisant également étape, entre autres, à La Coopé (Clermont-Fd) le 12 avril et au Trianon (Paris) une semaine plus tard, Murat se produit dans la préfecture du Cantal à l'occasion du festival Hibernarock. La soirée affiche complet, tout le monde est assis confortablement, il y a visiblement beaucoup de fans qui connaissent parfaitement l'homme à la pléthorique discographie, ça devrait donc bien se passer, d'autant qu'on est placé au premier rang avec une vue imprenable sur la scène... On sait le songwriter auvergnat imprévisible et d'humeur changeante, il ne décevra pas ce soir avec pas mal de surprises dans la set list et assez peu de titres de son dernier album "La vraie vie de Buck John" (paru en 2021 et très bon), dont l'impeccable "Jean Bizarre" en ouverture de show. La tonalité est blues rock, JLM est en voix (de velours), il est concentré et content de jouer, Denis Clavaizolle place des parties de synthés mystérieuses et... Lire la suite

Interview de Jean-Louis Murat dans le cadre de la sortie le 24 novembre 2017 de l'album Travaux sur la N89

Interview réalisée le 22 novembre 2017, par Pierre Andrieu

Clermont-Ferrand Novembre 2017

Interview de Jean-Louis Murat dans le cadre de la sortie le 24 novembre 2017 de l'album Travaux sur la N89

Toujours insaisissable, Jean-Louis Murat sort de sa retraite - qu'il avait annoncée en 2016 et à laquelle on avait un peu de mal à croire... - en effectuant son retour discographique avec un nouvel album d'obédience électro hip hop R&B. Un disque très surprenant intitulé Travaux sur la N89 (chronique à lire ici) et qui tranche clairement avec les dernières productions du monsieur, orientées chanson blues rock (Babel) et jazz (Morituri)... Complexe et déstabilisant pour les fans, visiblement enfanté au prix d'un énorme chantier créatif en studio, cet ovni musical nécessite de nombreuses écoutes pour révéler sa substantifique moelle puis entraîner l'auditeur dans une sorte de transe. Peu loquace ces derniers temps, Jean-Louis Bergheaud a bien voulu répondre à quelques questions afin de délivrer les indispensables clés nécessaire à l'appréhension de sa dernière livraison en date... Qui en appelle visiblement d'autres puisque Murat dit avoir à nouveau enregistré très récemment. Entretien : Après avoir annoncé ta retraite mi 2016, tu as surpris tout le monde tout d'abord avec l'annonce de la sortie de l'album Travaux sur la N89 pour le 24 novembre 2017 puis, ensuite, avec sa tonalité très expérimentale et teintée d'électro hip hop... Lire la suite

Jean-Louis Murat : les chroniques d'albums

Jean-Louis Murat : La Vraie Vie De Buck John

Chronique écrite le 22/10/2021, par Pierre Andrieu

Jean-Louis Murat : La Vraie Vie De Buck John

Même si Jean-Louis Murat pose tel un chanteur de blues avec sa guitare dobro sur la pochette de "La vraie vie de Buck John" et en dépit du fait que le titre du disque évoque un célèbre cowboy héros de bandes dessinées, ce n'est pas un album de folk/blues : comme sur ses deux derniers disques, Jean-Louis Bergheaud utilise ici moult synthétiseurs et sons typés "années 80/90". Mais, contrairement aux décevants "Il Francese" (qui contient néanmoins le magistral "Je me souviens") et "Baby Love" (peut-être son opus le plus faible) qui semblaient aller un peu nulle part, la dernière livraison du songwriter auvergnat permet de constater un retour en forme, avec douze titres très concis, bien foutus, légers, souvent animés par un groove funky et truffés de petits gimmicks accrocheurs qui pourraient en faire des tubes. Dans cette catégorie très recherchée, on pense à l'enlevé et drôle "Traverser la France", à la percutante pop synthético soul de "Battlefield", à la catchy et bluesy "Nana (je Vois Ton Ombre)" ou encore au hit sexy avec guitare rock 'n roll "Ma Babe". En écoutant ces plages faites pour bouger son corps dans toutes les positions, pas mal de petites idées dernière la tête jaillissent : envie de danser, de chantonner, de faire la fête en... Lire la suite

Jean-Louis Murat : Travaux sur la N89

Chronique écrite le 24/11/2017, par Pierre Andrieu

Jean-Louis Murat : Travaux sur la N89

Même si dans la chanson titre du nouvel album de Jean-Louis Murat, Travaux sur la N89, le chanteur auvergnat déclare tout de go "J'aime pas les travaux, j'aime pas le travail... Je ne travaillerai jamais !", il semblerait bel et bien qu'il ait sué sang et eau sur le nouveau chapitre de ses aventures, cette fois en mode électro hip hop R&B. Car, après avoir annoncé sa retraite et fait une pause sans écrire ou composer, l'envie est revenue, l'idée de refaire un disque en utilisant une méthode originale est apparue et le disque a nécessité pas moins de 51 jours de studio à Cournon chez Denis Clavaizolle, vieux complice qui a cosigné les arrangements avec Murat... Au programme : d'énormes travaux de déconstruction réalisés au hasard et sans sérieux aucun (c'est JLM qui le dit !), le tout en écoutant force titres de Kendrick Lamar, Frank Ocean, Mykki Blanco et James Blake. Pour un résultat proprement ébouriffant et contrastant totalement avec les derniers disques parus, le très "chanson blues rock" Babel et le très "jazz pop" Morituri. Si lors des premières écoutes les cheveux se dressent sur la tête, le passage en boucle des 39 minutes de l'album Travaux sur la N89 (c'est comme ça qu'il faut l'appréhender, d'un seul bloc... ) finit par se... Lire la suite

Jean-Louis Murat : Morituri

Chronique écrite le 16/04/2016, par Pierre Andrieu

Jean-Louis Murat : Morituri

Après avoir fait paraître l'un des sommets de sa discographie avec le double album folk rock & pop Babel, Jean-Louis Murat change radicalement son fusil d'épaule avec le très jazzy Morituri. Un virage déjà annoncé par la fin de la tournée précédente qui voyait JLM délaisser le Delano Orchestra, avec qui il avait travaillé sur l'opus précédent, pour s'acoquiner avec le pianiste Gael Rakotondrabe, le bassiste Christopher Thomas et le batteur Stéphane Reynaud, de retour dans l'équipe... Et ce traitement " jazz pop " qui ne fonctionnait pas toujours en live avec les titres de Babel, se révèle être une excellente idée pour créer les ambiances tour à tour très mélancoliques et élégiaques, chargées en spleen et sautillantes délivrées sur un nouveau disque arrivant sous superbe pochette noire (le fond) et blanche (la photo des cygnes). Composé et enregistré au cours de la sinistre année 2015, Morituri évoque de manière détournée, poétique, surréaliste et prophétique (des terrasses sont évoquées alors que les morceaux ont été écrits avant le 13 novembre) l'atmosphère pesante, désespérante et grave qui règne en France actuellement. Mis à part les très enlevés French Lynx (un bon premier single fait pour accrocher l'oreille), Interroge la jument (où... Lire la suite

Murat & The Delano Orchestra : Babel

Chronique écrite le 02/10/2014, par Pierre Andrieu

Murat & The Delano Orchestra : Babel

Enregistré en Auvergne avec le groupe clermontois The Delano Orchestra en guise de backing band de luxe, Babel, le nouvel album de l'éternellement inspiré Jean-Louis Murat, est une collection de vingt chansons absolument admirables. Vingt compositions permettant de fréquenter longuement la beauté en compagnie des paroles toujours marquantes du très en voix Monsieur Bergheaud, qui a pris soin d'écrire de superbes morceaux estampillés " chanson folk blues pop ". La réussite de l'ensemble est renforcée par de classieux arrangements à base de trompette, violoncelle, chœurs etc. Clairement, JLM et le Delano Orchestra d'Alexandre Rochon (synthés, banjo, guitare), Christophe Pie (batterie), Mathieu Lopez (basse, guitare), Guillaume Bongiraud (violoncelle, piano) et Julien Quinet (trompette) étaient vraiment faits pour se rencontrer en studio, cet opus aussi magistral que rustique en est l'éclatante preuve ! Car si vous saupoudrez le tout avec les sublimes chœurs de Morgane Imbeaud, vous obtenez une série de plages musicales d'un très, très haut niveau. Petit détail charmant quand on vit à quelques kilomètres de là, l'univers de Babel a la particularité d'être très ancré dans le terroir du Sancy, tout en étant de portée universelle,... Lire la suite

Jean-Louis Murat : Vidéo

















Jean-Louis Murat : écoute