Accueil Dj PH en concert
Lundi 20 novembre 2017 : 11516 concerts, 24719 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.


Il mixe aussi bien avec des classiques essentiels funk et hip-hop que les derniers morceaux underground US.
Scratcheur et beat maker au sein du groupe HIP-HOP PARALLELE, Dj PH est aussi le maitre des platines de "Sous le manteau" et "La 5ème kolonne", sur radio Grenouille.

Site

Dj PH en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Dj PH : l'historique des concerts

Sa.

23

Sept.

2017

Tina Mweni + Lkp + Dj'een + Dj Ph Dj PH | Tina Mweni
Le Poste à Galène - Marseille (13)

Ve.

10

Fév.

2017

Sa.

07

Janv.

2017

Ve.

16

Déc.

2016

Safari Ya Hiphop Apéro-mix Le 3013 - Marseille (13)

Ve.

25

Nov.

2016

Tupaga Vibration, Dj Fonka, Dj Root, Tommy Jalova. Blacky Blaz. Dj PH | Dj Nashsweetfingers | Tupaga Vibration
La Fée Verte - Marseille (13)

Sa.

12

Sept.

2015

Djnash Sweetfingers, Deejay Ph, Tommy Jalova, Dams Geeker, Nash Beatbox + Open Mic Dj PH | Dj Nashsweetfingers
Bud skate shop - Marseille (13)

Je.

11

Juin

2015

Dj Djel en concert
Hd Beendope, DJ Ph, Outlaw, Panarash, Holy&time, Djel Dj Djel | Dj PH | Panarash
Le Molotov - Marseille (13)

Dj PH : les dernières chroniques concerts 1 avis

PASS LE MIC - Flynt, PHM, Popo Chanel, etc ...

Critique écrite le 28 février 2009, par Pmjournalist

L'affranchi, Marseille 10 MAI 2008

PASS LE MIC, hip-hop is not dead Le hip-hop est une authenticité vendue, une famille d'ennemis, un matérialisme abstrait, une spiritualité monétaire, où se débattent méchants bienfaiteurs et gentilles racailles... bref, le hip-hop, on le sait c'est tout un amalgame de paradoxes, un nom à deux composantes comme un ying et un yang, presque un oxymore tout désigné à ne jamais trouver les réponses aux questions qui l'habitent. Ca construit dans l'urgence, ça réalise ça et là quelques coups d'éclats, qui finissent par s'oublier quand ils deviennent rapidement le moule de constructions standards. Entre intérêt collectif et intérêt personnel, on y perd souvent son latin. Le prêcheur vend ses fioles d'eau bénite pour s'enrichir au détriment des convertis, quand la question n'est plus de forme mais de "fond de commerce". La cité phocéenne n'échappe évidemment pas à ces étranges paradoxes microcosmiques. En effet malgré sa réputation de ville phare du hip-hop en France, les énergies s'engouffrent dans les abysses du vide structurel. Les plus dévoués à la cause baissent inéluctablement les armes les uns après les autres. Mais depuis quelques temps, un doux air de nostalgie flotte dans les ruines du hip-hop d'antan du côté de marseille. Les... Lire la suite