Accueil Marseille - Aix L'Intermédiaire - Marseille
Jeudi 3 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.
L'Intermédiaire - Marseille

L'Intermédiaire - Marseille

63 Place Jean Jaures
13006 Marseille

Plus d'info :

80/150

Plan d'accès

L'Intermédiaire - Marseille : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

L'Intermédiaire - Marseille : l'historique des concerts

Me.

28

Oct.

2020

Jules Henriel en concert
Jules Henriel Jules Henriel

Sa.

24

Oct.

2020

Jam Jazz manouche

Je.

22

Oct.

2020

Claude Fernand + Colision + Spinabifida (Reporté)

Je.

15

Oct.

2020

Boeuf Manouche

Sa.

12

Sept.

2020

Johnny Barrel Country Band

Sa.

12

Sept.

2020

Fuzzy Things Festival : Venus as a boy + Grandma's Ashes + Pogy et les Kéfars + G L I T C H + projetMILAN (Annulé)

Ve.

11

Sept.

2020

Le Quartet de la Plaine

Je.

10

Sept.

2020

Jules Henriel

Sa.

05

Sept.

2020

Jim Younger's Spirit + Splash Macadam + the Scams

Je.

03

Sept.

2020

HOGAN & The Bonkers

Je.

03

Sept.

2020

BLMR

Ve.

24

Juillet

2020

Tahar Tag'l

L'Intermédiaire : les dernières chroniques concerts 147 avis

Jim Younger's Spirit

Critique écrite le 10 septembre 2020, par catherine

Devant l'Intermédiaire, Marseille 5 septembre 2020

Jim Younger's Spirit en concert

... Il fut un temps où (quand, comment...) on sortait librement écouter de la musique. Il y avait des groupes, du rock, toute une communauté, des salles, des potes, de tous âges et de tous horizons... la vie... Mais c'était avant. Et on dira ce qu'on voudra sur la merde qui est tombée sur nos têtes, nous enfermant pour une durée indéterminée, nous rappelant s'il le faut, qu'à un moment, il convient, par peur ou par allégeance, de respecter des consignes utiles. Ou pas. On ne le saura jamais. Le fait est que, depuis mars, ce qui réglait nos pendules, a été fermement interdit. Nous fûmes confinés, puis déconfinés, puis masqués, gélifiés, englués. Nos lieux de retrouvailles fermés, puis ré-ouverts, à grands coups de consignes restrictives, ne s'en remettent pas. Et les annulations s'empilent... Il restait que la population réclamait, désirait, attendait que la musique live revienne. Il y en avait bien un peu ça et là, rapidement, en acoustique, un peu à l'arrache... un peu clandestine. 5 septembre 2020. Le soir tombe et enveloppe la ville. Des passants, des enfants, des apéros en terrasses, du bruit, on trinque aux retrouvailles, on râle sur le port du masque, on reste un peu à l'écart, on discute, il se passe quelque chose. Enfin. Un... Lire la suite

Splash Macadam

Critique écrite le 08 septembre 2020, par Lb Photographie

(In front of) L'intermédiaire 05/09/2020

Splash Macadam  en concert

Il n'aura échappé à personne que les annulations de concert s'accumulent comme la vérole frappe le bas-clergé. Pourtant, dans les rêves les plus fous, tout repartait en septembre. Comme si... on voulait faire semblant d'y croire en sachant pertinemment que c'était absurde. L'évidence nous a donc rattrapés et les soldats tombent au champ d'honneur les uns après les autres. Des salles qui ne rouvrent pas, des festivals, du plus gros au plus modeste, qui abandonnent tour à tour (Lévitation, Fiesta des Suds, Rue du Rock, Guinguette Sonore, et j'en passe), voilà la réalité de cette rentrée. Alors ça reprogramme à tout va, quand c'est possible. On croise d'ailleurs les doigts pour quelques irréductibles gaulois : Vox Low au 6Mic en octobre, par exemple. Et sinon quoi ? Se résigner à se donner rendez-vous en 2021 ? Non, pas moyen. Alors, dans la grisaille ambiante, il ne reste plus qu'à compter sur l'acharnement des activistes qui continuent à se battre pour que quelques événements puissent quand même voir le jour. Inutile de dire que dès l'annonce de " Soutiens ton bar et le rock à Marseille " j'ai guetté avec angoisse l'évolution de la situation. Et puis la nouvelle a fini par tomber : les concerts seraient maintenus avec pour seule contrainte... Lire la suite

BLMR, Off The Wagon, Projet Milan

Critique écrite le 02 février 2020, par Pipoulem

L'Intermédiaire, Marseille 31/01/2020

BLMR, Off The Wagon, Projet Milan en concert

Projet Milan à l'intermédiaire Vendredi soir, après une dure semaine de labeur j'avais prévu d'aller à l'intermédiaire pour (re)voir projet Milan. J'arrive trop tôt visiblement, 21h30, et la salle est encore vide, on se croirait un lundi soir. Les marseillais sortent tard ou prolongent leurs apéros. BLMR La soirée commence donc tranquillement avec BLMR. Comment définir ce que fait ce personnage car oui c'est un personnage. Seul derrière ses loopers entre rythmes et petits riffs de guitare il superpose les couches de sons et crée son morceau sur lequel il peut ajouter ses textes, en français s'il vous plait. BLMR Des titres tels que... "je monterai en bas" représente bien le paradoxe de sa musique. A la fois décalé, bourré d'humour et de références. Il faut arriver à le suivre ou les suivre... je pense qu'ils sont plusieurs dans sa tête. Un vrai one man show. La soirée est lancée. L'intermédiaire s'est rempli. On est bien le début du week-end. Off the Wagon On continue avec Off The Wagon. Plus sérieux, du post punk, mais avec tout autant de bonne humeur et de plaisir.... Lire la suite

the Wayners + Jules Henriel

Critique écrite le 23 juillet 2019, par Pirlouiiiit

Intermédiaire, Marseille 22 juin 2019

the Wayners + Jules Henriel en concert

Mieux vaut tard que jamais ? oui mais disons que quand trop de temps s'est écoulé et qu'on a pris des notes aussi peu "self explanatory" l'exerciez de la chronique de concert devient un peu difficile. Cette année pour la fête de la musique j'étais dans le Trina qui me ramenait de Grenoble. Du coup quand j'ai vu quelle 22 juin il y avait les Wayners et ce cher Jules j'ai sauté sur l'occasion. Pour ceux qui ne connaissent pas Jules c'est le chanteur de Parade trio pop rock plus que carrément sympa. Lorsqu'il est tout seul la musique de Jules n'est pas très différente, elle est juste plus folk, et donc peut être un peu plus intimiste. Lorsque j'arrive (pense-je) en retard, le concert a commencé mais visiblement pas depuis si longtemps que cela. Les gens se tiennent au comptoir du bar ou sur les ranger de tabourets hauts le long de la pièce si bien que Jules parait un peu tout seul perché sur la petite scène qui ce soir parait immense. Qu'importe il assure ... et quand il chante il me fait penser à David Bowie (c'est ce que j'ai noté) ainsi que Oh! Tiger Mountain. Quelques morceaux plus tard je noterai aussi Pearl Jam (carrément !). Entre les morceaux m'intimide mi-craneur il s'adresse pas mal au public de façon plutôt amusante.... Lire la suite

Venus as a Boy + Sweat Like an Ape

Critique écrite le 11 mai 2019, par odliz

L'Intermédiaire, Marseille 09 mai 2019

Venus as a Boy + Sweat Like an Ape en concert

Après avoir quitté Paris sous une pluie battante, joué des coudes dans un TGV pastel pris d'assaut et apéroté au patio-terrain vague de la Plaine 2.0, c'est tout naturellement que j'en suis venue à finir ma soirée dans le bruit et la fureur. Et c'est à l'Intermédiaire que les réjouissances s'organisent. Venus as a Boy ex Maze ouvre le bal avec brio. La déesse androgyne aka la 3e chanson du 2e album de Björk aka la relève marseillaise nous fait mordre la poussière avec une bande son rock psyché à l'énergie massive, basse stylisés en avant, soutenue par une guitare rythmique efficace et la voix tiraillée du guitariste mélodique comme un écho distordu à fleur de canyon. Vicenzo, qu'on connaît aussi de l'excellent Sovox , plaque sa voix hachée façon british mal famé et son rythme de croisière, lourd et méthodique, zébré d'électricité punk. On sent du Black Keys violenté, du groove tout en épaisseur, de l'atmosphérique nomade et même de la new wave dans les cordes, et c'est salement bien fait. À revoir sans faux col le 30 mai au Molotov . Sweat Like an Ape , le second quatuor de la soirée monte sur scène, avec une aisance et une classe singulières. Très vite, le groupe donne le ton, pétillant et furieux comme... Lire la suite

Computerstaat - Catalogue

Critique écrite le 11 mai 2019, par Agent Massy

L'Intermédiaire Marseille 4 mai 2019

Computerstaat - Catalogue en concert

Très bonne ambiance ce soir là à l'Intermédiaire. Sincère envie de fêter cette sortie d'album de Catalogue : High Grey Effective. Magnifique titre, dont je peine un peu à comprendre le sens, et c'est tant mieux. Il faut dire aussi que quelques bières ont déjà coulé, en écoutant Computerstaat, les compères venus de Paris. Un garçon à la guitare électrique et au chant, une fille aux synthés analos, séquences, boîte à rythme. Très efficace. Très senti, avec vraiment des chouettes rythmiques, des variations d'intensités par ajout/suppression de nappes, motifs, rifs, etc très réussis et très bien exécutés. Chapeau. Catalogue, c'est un trio debout avec des guitares et une basse. Une chanteuse au milieu. Ils sont debout sur scène bien dans leurs appuis, on dirait un team de tueurs professionnels dans un Blockbuster. Très cinématographique quoi. Vraiment très bien aussi, sur scène la voix se dégage plus de l'influence de The Ex que sur disque. Et donc, j'ai acheté deux vinyles ce soir là. J'en suis très content. Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici Lire la suite

Accès