Accueil Eon Megahertz en concert
Jeudi 14 décembre 2017 : 11055 concerts, 24776 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Influencé en grande partie par le rock'n'roll anglo-saxon tous styles confondus (Stooges, Cramps, Elvis...) mais aussi par l'électro (Suicide, LTNo...), la musique latine, les crooners des 50's...

Eon Megahertz : vos chroniques d'albums
Site

Eon Megahertz en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Eon Megahertz : l'historique des concerts

Sa.

01

Fév.

2014

Eon Megahertz + G.C.M. & The Warriors Eon Megahertz | G.C.M. & The Warriors
Le Volume - Nice (06)

Sa.

19

Oct.

2013

Ve.

18

Mai

2012

Festival Cosmic Trip en concert
Eon Megahertz + Kitchenmen + Ray Daytona & The Googoobombos + The Last Killers + The Beat Killers +DJ Cosmic X 5 Festival Cosmic Trip | Eon Megahertz | The Kitchenmen | The Last Killers
Palais d'Auron - Bourges (18)

Ve.

30

Mars

2012

Cheveu en concert
Cheveu + Dj Moule + Eon Megahertz + HVN Underground Festival | Eon Megahertz | Cheveu | Dj Moule
MJC Picaud - Cannes (06)

Sa.

12

Nov.

2011

Aqua Nebula Oscillator en concert
Eon Megahertz + Aqua Nebula Oscillator Eon Megahertz | Aqua Nebula Oscillator
Le Volume - Nice (06)

Di.

23

Oct.

2011

Black Bomb A en concert
Black Bomb A + Eon Mhz + Water Pipe Cult Black Bomb A | Eon Megahertz | Water Pipe Cult
Nikaia Zenith - Nice (06)

Sa.

05

Juin

2010

Eon Megahertz + No Way + Spurt of sound Eon Megahertz | No Way | Spurt of sound
Espace Babylone - Briançon (05)

Ve.

14

Mai

2010

Champollion en concert
Eon Megahertz + Champollion + Les Chiens Eon Megahertz | Champollion
Antibes 1 - Antibes (06)

Eon Megahertz : les dernières chroniques concerts 3 avis

Lo + Eon Megahertz

Critique écrite le 23 septembre 2007, par Philippe

La Machine à Coudre, Marseille 22 septembre 2007

Lo + Eon Megahertz en concert

Nous arrivons ce soir à la Machine à Coudre après avoir profité d'une logique victoire de l'Argentine sur la Namibie, en direct de ce bon vieux Stade Vél'. On a donc raté une petite moitié du concert de Lo, mais on ne montera pas sans s'être armé du Picon sur lequel on avait fantasmé tout le match en sirotant la pisse de... la bière sans alcool vendue au stade. Il n'y a pas foule ce soir, sans doute à cause d'un petit souci d'ubiquité du public (soirée avec 4 groupes de rock mancuniens au Cabaret Aléatoire...) On rejoint donc Lo sur 50 Matches, un grand classique de leur répertoire. Il n'y a sans doute plus grand chose à écrire sur eux qui ne l'ait pas déjà été, tant ils font partie des quelques groupes locaux que LiveinMarseille pousse médiatiquement de toutes ses petites forces depuis sa création. Essayons quand même : après un petite année d'arrêt (pour cause de fabrication d'un bébé 100 % made in Lo), le groupe n'a visiblement rien perdu de son mordant. Le couple - pas celui du bébé, celui du micro - est toujours parfaitement complémentaire au chant (mon ami néophyte remarquera surtout la voix bien énervée d'Isa, moi à l'usage j'aime bien aussi celle non moins gouailleuse de Tom), tandis que la guitare affutée de Yann... Lire la suite

Red + Eon Megahertz + Mueros

Critique écrite le 12 mars 2007, par Simon Pégurier

MJC Picaud - Cannes 03 Mars 2007

Imaginez que tel Jack Kerouac vous prenez la route pour divaguer en voiture dans les Etats unis, vos étapes étant uniquement sexuelles, musicales ou amphétamine. Durant cette errance vous tombez nez a nez avec des Beautiful loosers tout droit sortis d'un film de Jim Jarmuch. Pendant ce temps votre auto radio crache à fond des musiques dépressives et distordues telles Cohen,... Lire la suite

Eon Megahertz : les chroniques d'albums

Eon Megahertz : M.e.t.e.or.

Chronique écrite le 08/09/2007, par Philippe

Eon Megahertz : M.e.t.e.or.

Avec un nom pareil, Eon Megahertz, et des origines géographiques comme la Côte d'Azur, on penserait spontanément à un duo de DJ's branchés comme il en pleut actuellement. Un doute naît toutefois en voyant qu'ils sont édités chez Sriracha, bien-nommée maison de disques-qui-t'arrachent-la-gueule. Metal hardcore alors ? Non plus. Car si les guitares de M.E.T.E.OR. sont bien lourdes, la voix fait plutôt garage miaulant (style Lords of Altamont). La suivante, The Spektor Machine faisant furieusement penser aux Queens of the Stone Age, le décor est planté : c'est bien du rock, et du qui cogne encore ! Encore un groupe de 4 poseurs à lunettes noires bien sapés, décidés à réinventer le garage comme si les Stooges n'avaient jamais existé.... Et le problème c'est que sur vous, ça marche à chaque fois : impossible de résister à la déferlante de Mantra, où votre corps est déjà en train de tressaillir à l'idée de voir quatre... Lire la suite