Accueil Dropkick Murphys en concert
Samedi 2 juillet 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Formé en 1996 à Boston, aux USA, le groupe Dropkick Murphys délivre un rock survolté teinté de jolies touches irlandaises. Le combo s'est forgé une solide réputation en offrant sur scène des prestations tantôt festives, tantôt agressives. En concert en 2017 et 2018 (festivals et Zénith de Paris) ! Dropkick Murphys était en concert au Hellfest, à La Coopérative de Mai et à l'Aéronef en juin 2019 ! De retour en France le 29 janvier 2020 au Rocher de Palmer à Cenon/Bordeaux, les samedi 8 février et dimanche 9 février 2020 au Zénith de Paris... Nouvel album nommé "Turn Up That Dial" (inclus le tube "Middle Finger") le vendredi 30 avril 2021 ! En tournée des festivals en 2022, puis en concert au Zénith de Paris les 10 et 11 février 2023 et au Zénith de Nantes le 12 février 2023 !

Site

Dropkick Murphys : tous les concerts

Ma.

26

Juillet

2022

Dropkick Murphys : les dernières chroniques concerts 13 avis

(mon) Hellfest 2022, 1-3 : Frank Carter, Necrophobic, Opeth, Offspring, Mastodon, Dog Eat Dog, Dropkick Murphys, Baroness (+ Abbath, Deftones, Electric wizard, Mayhem)

Critique écrite le 21 juin 2022, par Philippe

Site du Hellfest, Clisson 17 juin 2022

(mon) Hellfest 2022, 1-3 : Frank Carter, Necrophobic, Opeth, Offspring, Mastodon, Dog Eat Dog, Dropkick Murphys, Baroness (+ Abbath, Deftones, Electric wizard, Mayhem) en concert

"We'll be back, someday, motherfuckers !" - ce que l'on peut évidemment traduire par "Nous reviendrons, un jour, les petits chatons !" : ainsi se terminaient les chroniques de notre toute première venue au Hellfest (2018) et, non de Lemmy, on l'espérait bien en l'écrivant ! 4 ans après (mais avec le COVID, on a finalement raté qu'une édition, en 2019...), nous revoici donc dans ce merveilleux endroit, les patates au fond du sac tellement on a attendu ce moment ! Sans les copains (pour cette fois) mais avec notre Amoureuse, ce qui est très bien aussi. Les 85 minutes un peu pénibles passées devant un écran d'attente pour accéder au précieux Pass 3 jours, en octobre 2019 (!), ne sont plus qu'un lointain souvenir, on en a même eu le temps d'oublier le prix payé ! Alors bien sûr, même en arrivant le vendredi, 9 heures après s'être levé (ouch) mais après la bataille (festival déjà commencé depuis la veille au soir), l'entrée doit encore se mériter, hélas. Après 8 heures de train (en passant par Disneyland !), on a marché de bon coeur pour traverser la belle cité de Clisson, avant de se prendre une belle attente d'une petite heure (ponctuée d'arrosage à la lance incendie par un pompier, et de quelques malaises autour). Quelques paperasses à... Lire la suite

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria...

Critique écrite le 10 juillet 2019, par Pipoulem

Clisson 20-23 juin 2019

Hellfest et Knotfest 2019 : Kiss, Slayer, Slipknot, Tool, Rob Zombie, Dropkick Murphys, Slash, Gojira, Sick Of It All, Sabaton, Dagoba, Kvelertak, Sisters of Mercy, Mass Hysteria... en concert

Retour sur le plus gros festival metal de France, le Hellfest. Habituellement le festival se déroule sur trois jours vendredi/samedi/dimanche. Mais cette année nous avons eu droit dès le jeudi à un "préfestival", le Knotfest. Le Hellfest c'est quoi ? Un petit village tranquille, Clisson, qui pendant trois jours accueille 60.000 festivaliers par jour, pour écouter de la musique metal sur six scènes. 157 groupes, 880.000 pintes, des milliers de bénévoles, des décors splendides, une grande roue, un camping impressionnant. Fondé par Ben Barbaud il y a plus de 15 ans (originellement le Furyfest) c'est aujourd'hui un rendez-vous incontournable pour beaucoup de fans et une curiosité à faire pour d'autres. Le Hellfest attire, trop peut-être ? Jeudi 20 juin 2019, Knotfest Sick of it all Cette année on commence donc le jeudi vers 17h, avec une belle affiche car le Knotfest propose Ministry, Sick of it all, Amaranthe, Papa Roach, Powerwolf, Behemoth, Rob Zombie, Amon Amarth, Sabaton et Slipknot, initiateur de ce festival. Behemoth Arrivé sur le site dans l'après-midi il est temps de récupérer son précieux sésame, bracelet pour les entrées et le paiement cashless (pour les boissons et et la nourriture mais pas pour... Lire la suite

Dropkick Murphys + The Interrupters

Critique écrite le 30 juin 2019, par Pierre Andrieu

Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 22 juin 2019

Dropkick Murphys + The Interrupters en concert

Après avoir enflammé la mainstage du Hellfest la veille à la grande joie d'une immense foule de metalleux, les punks celtiques de Dropkick Murphys ont tout cassé lors de leur faramineux et ultra percutant passage le 22 juin sur la scène de la Coopérative de mai, qui affichait archi complet pour l'occasion... En première partie, le set de The Interrupters - un groupe américain de punk à roulettes/ska - fait monter l'ambiance grâce à une grosse énergie et à la puissante voix éraillée de sa vocaliste en chef. Trop formaté FM pour nous, le combo basé à Los Angeles recueille néanmoins les acclamations d'un public déjà ultra chaud (les pintes de Murphys servies au bar extérieur n'y sont pas pour rien... ). Bref, quand un peu plus tard résonne dans les enceintes la version signée Sinéad O'Connor de la chanson traditionnelle "The Foggy Dew", on sent que ça va péter d'entrée de jeu ce concert ! Les fans, qui hurlent "Let's go Murphys !" depuis quelque temps dans une atmosphère électrique (mais bon enfant), ont droit à une entrée en scène plus que tonitruante, les Dropkick Murphys déboulant en force dès la fin de la bande son, avec un morceau de punk bien musclé serti de guitares électriques, cornemuse, chant à base de "Ho hohoo hohooo... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice

Critique écrite le 10 juillet 2017, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 8 juillet 2017

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne une curieuse correspondance avec l'âge moyen des Eurockéens d'aujourd'hui, qui doit être pas loin de 24 ans, justement. Fort heureusement, mes ami.e.s et moi-même ne sommes pas les seul.e.s à être fidèles (puisque les 3/4 du public y grandissent/vieillissent avec nous, en y revenant eux aussi). Pour tout dire, il y a même déjà plusieurs années que les plus grands enfants de notre petite bande nous y accompagnent ! En tout cas le petit miracle de pouvoir venir à Evette-Salbert retrouver notre cher festival une année de plus, depuis la lointaine Marseille, nous met en joie en 2017 comme à chaque fois. Cette année les organisateurs ont souhaité programmer les concerts sur 4 jours : c'est sans doute lucratif mais pas vraiment compatible avec une vie de grande personne. Au moins les lycéens qui ont eu leur bac il y a quelques jours pourront-ils le fêter dignement ici ! En terme de notoriété des artistes, ça produit quand même un effet de dilution : pas vraiment d'énormes têtes d'affiche à regretter ces jeudi et vendredi en ce qui nous concerne, à part quand même... Lire la suite

Dropkick Murphys : Vidéo









Dropkick Murphys : écoute