Accueil Von Pariahs en concert
Dimanche 15 décembre 2019 : 9968 concerts, 25846 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Le très énervé groupe français de post punk Von Pariahs est du genre à retourner un club rock en deux temps trois mouvements... En tournée en 2016 pour présenter l'album Genuine Feelings (sortie le 19 février 2016).

Von Pariahs : vos chroniques d'albums
Site

Von Pariahs : l'historique des concerts

Sa.

14

Déc.

2019

Alpes en concert
Von Pariahs / Alpes Von Pariahs | Alpes
MJC Picaud - Cannes (06)

Sa.

02

Nov.

2019

Festival Nevers à Vif en concert
It It Anita - Structures - Von Pariahs - Gothking Festival Nevers à Vif | Von Pariahs | It It Anita
Chapiteau, Palais Ducal - Nevers (58)

Di.

27

Oct.

2019

Ve.

20

Sept.

2019

I'm From Rennes en concert
Dj Lenparrot - Hawaiian Pistoleros - Mouths - Von Pariahs I'm From Rennes | Von Pariahs
Chapiteau au Thabor - Rennes (35)

Di.

26

Mai

2019

Wine Nat White Heat en concert
Wine Nat / White Heat 2019 : Flotation Toy Warning, TFS Band, Jerusalem In My Heart, Von Pariahs. Wine Nat White Heat | Von Pariahs | Flotation Toy Warning
Stereolux - Nantes (44)

Sa.

12

Nov.

2016

The Psychotic Monks en concert
Von Pariahs + The Psychotic Monks Von Pariahs | The Psychotic Monks
Le Ferrailleur - Nantes (44)

Sa.

01

Oct.

2016

Je.

09

Juin

2016

Festival Des Artefacts en concert
J.c Satan + Grand Blanc+ The Dizzy Brains + Von Pariahs Festival Des Artefacts | Von Pariahs | J.C. Satàn | Grand Blanc | The Dizzy Brains
La Laiterie - Strasbourg (67)

Von Pariahs : les dernières chroniques concerts 7 avis

Les Nuits Courtes : Inuit, Von Pariahs, Lysistrata, At Ho(m)me, Arnaud et Kevin

Critique écrite le 17 novembre 2019, par Maathilde

Salle René Cassin Fontenay le comte 28 Octobre 2019

Les Nuits Courtes : Inuit, Von Pariahs, Lysistrata, At Ho(m)me, Arnaud et Kevin en concert

Reprise dominicale après une courte nuit, habillée d'un after électro massive sur le parking de l'Espace René Cassin.Les Nuits Courtes portent bien leur nom... Il est 14h sur le parvis. Aux tables, on déguste des huîtres. Les festivaliers sont rares mais profondément à l'écoute d'Arnaud Fradin et Kevin Doublé. Arnaud et Kévin qui, de leur belles vibrations en guitare, voix et harmonica font fort revivre Bob Dylan, Robert Johnson et Skip James. Simplement, intensément. Le gris est dans le ciel mais le bleu est sur scène et le baume est au cœur des festivaliers. Leurs yeux brillent comme des soleils... Ces deux artistes nantais reprennent avec brio des grands classiques du blues, quelle voix, quel flow mes amis, quel voyage. Dommage que si peu puissent en profiter... Le set s'arrête en douceur, toujours simplement... je rencontre Philippe, photographe avec qui j'échange le temps qu'At Ho(m)me s'installe sur la scène du Château...Ces 5 jeunes gaillards pouzaugeais réveillent sec les neurones des festoyantes et festoyants emmitouflés dans la torpeur dominicale. At Ho(m)me : Batterie, guitares, basse, piano. Pour toi qui aime Mass Hysteria, c'est la même vibe sans les voix.. C't'une belle claque dans ta face. Si puissante que... Lire la suite

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014)

Critique écrite le 30 juillet 2014, par Benji

Malestroit 25&26 juillet 2014

IAM, FFF, Skip The Use, Vitalic, Anna Calvi, Von Pariahs, Thomas Fersen, Tagada Jones, Super Discount 3, Yodelice, Shantel, St Lo, The Skints, Triggerfinger, Blitz the Ambassador, Billy Hornett, Nasser, Kings of Nothing, The Seasons (Festival Au Pont Du Rock 2014) en concert

Kings of Nothing Vendredi 25 juillet 2014, c'est le groupe de Malestroit Kings of Nothing qui nous accueille pour l'ouverture du festival Au Pont du Rock, 25ème du nom. L'heure de l'apéro n'a pas sonné, mais les fans sont là pour apprécier. C'est propre et net, sympa comme quand on a les potes en face, ces rockers sont clairement plus à leur place sous leur chapiteau qu'au café du coin. Triggerfinger Place aux invités, les Belges de Triggerfinger, qui accélèrent méchamment. Trois en scène, un mafioso à la basse, un sombre séducteur à la guitare et un fou furieux à la batterie, du son qui percute, du jeu avec le public, des temps variés, un blues qui part en vrille, un solo de batterie de gros, gros malade à la langue tirée, ils livrent une musique déchaînée et s'éclatent autant que nous. Yodelice À regret, on quitte ces AC/DC classieux pour retrouver l'ambiance soft pop rock de Yodelice, qui livre un spectacle irréprochable et honnête, comme d'hab. Le monde arrive, ça monte bien. Shantel Découverte de l'orchestre de Shantel, qui nous offre un rythme nouveau, fanfare rock des Balkans, c'est lourd, c'est chargé, dynamique et le public aime, c'est sympa et très différent des groupes habituels ; 25... Lire la suite

Von Pariahs

Critique écrite le 03 janvier 2014, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 18 décembre 2013

Von Pariahs en concert

Concert en forme d'uppercut bien placé (c'est à dire en plein dans le menton, pour bien mettre KO) pour les Von Pariahs à La Coopérative de mai, à Clermont-Ferrand, le 18 décembre 2013... Malgré une assistance plus que réduite, les Bretons ont fait le job comme il fallait : haute énergie, agressivité bien sentie, sens mélodique acéré, violence rentrée (ou non), contact simple (et pas du tout funky) et post punk 2.0 servi à la volée. Compte-rendu : C'est le milieu de la semaine, la fin d'année approche à grand pas et le groupe qui est à l'affiche ce soir n'est pas (encore !) hyper connu, il n'y a donc pas grand monde dans le Club de la Coopé... Qu'importe, une fois arrivés sur scène les Von Pariahs font ce qu'ils ont à faire, ce qu'ils maîtrisent le mieux au monde : ils envoient direct la purée électrique dès le premier morceau joué ! Puis demandent au public de se rapprocher fissa et se lancent dans un roboratif et puissant set dont ils ont le secret. Emmené par un chanteur pouvant se targuer d'avoir un très bel organe vocal, sans omettre une présence foutrement électrisante, le combo défouraille à tout va en jouant sur ses points forts, une rythmique qui claque comme un coup de fouet (mention spéciale pour le bassiste chevelu et... Lire la suite

Entretien avec les Von Pariahs à l'occasion de la sortie de leur album Hidden Tensions et de leur tournée française

Interview réalisée le 08 octobre 2013, par Pierre Andrieu

Octobre 2013

Entretien avec les Von Pariahs à l'occasion de la sortie de leur album Hidden Tensions et de leur tournée française

Paru depuis le 30 septembre 2013 chez Yotanka - Differ-ant, Hidden Tensions, le premier album des franco-anglais de Von Pariahs est une véritable tuerie post punk qui devrait être prétexte à une tournée hexagonale de feu à l'automne 2013. Pour en savoir plus sur le parcours du groupe, l'enregistrement de l'album et les petits secrets du combo basé en Bretagne, nous avons posé quelques questions aux Von Pariahs : Pouvez-vous raconter brièvement l'histoire (rencontre, débuts etc) des Von Pariahs ? Théo Radière : Avec Sam, on s'est connus à l'âge de 9 ans, quand il a emménagé en France. On est allés au centre aéré ensemble, on a fait partie de la même équipe de foot et on est aussi allés au lycée ensemble. Les autres (Guillaume, Marco, Hugo, Romain) je les ai rencontrés entre mes 12 et mes 16 ans. On a tous grandi aux environs de Fontenay le Comte en Vendée, et on se croisait soit au collège avec Guillaume, soit en soirée avec les autres. Vous êtes clairement un groupe de scène, est-ce que cela a immédiatement fonctionné entre vous en live ou est-ce qu'il a fallu un peu de temps ? Notre efficacité en live, elle s'est un peu forgée par la force des choses. En fait on a tout simplement eu beaucoup plus d'occasions de... Lire la suite

Von Pariahs : les chroniques d'albums

Von Pariahs : Hidden Tensions

Chronique écrite le 16/09/2013, par Pierre Andrieu

Von Pariahs : Hidden Tensions

Joli coup que ce premier album des franco-anglais de Von Pariahs, Hidden Tensions ! Disque sur lequel on trouve une belle volée de titres admirablement post punk, cold wave et New Wave (c'est assez commun par les temps qui courent), qui pour la majorité peuvent se targuer d'être tendus, concis, efficaces et sincères (ce qui est plus rare... ). Malgré quelques tentatives pour sonner un peu moins violent que lors de ses cataclysmiques prestations scéniques, sans doute afin de séduire les radios et ne pas effrayer le " client " potentiel, les Von Pariahs ne baissent pas pour autant leur froc, gardant l'énergie maléfique et la virulence sonique qui fait que l'on ressort laminé de leurs électrisants concerts. Enregistré entre les studios Black Box et Odyssey, cet opus réussi a le très grand mérite de voire figurer à son générique des perles ayant pour nom Someone New (LE tube post punk qui botte sévèrement les fesses en synthétisant le meilleur de Joy Division et des Cure), Still Human (une magistrale bombe acide à souhait chantée façon Elvis punk, à la Suicide donc),... Lire la suite

Von Pariahs : Vidéo

Von Pariahs : écoute