Accueil X-Ecutioners en concert
Samedi 19 octobre 2019 : 13483 concerts, 25724 chroniques de concert, 5269 critiques d'album.


Ils représentent la voie la plus ancienne du hip-hop, un mélange de flow violent, black, commandé par une urgence tant sociale que musicale. Les X-Ecutioners sont des techniciens hors pairs, des princes de la platine et des dieux du scratch...

Site

X-Ecutioners en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

X-Ecutioners : l'historique des concerts

Ve.

07

Déc.

2007

Festival Tighten Up en concert
Martha High ft. Shaolin Temple Defenders + X-Ecutionners Festival Tighten Up | X-Ecutioners | Shaolin Temple Defenders | Martha High
Cabaret Aléatoire - Marseille 3ème (13)

X-Ecutioners : les dernières chroniques concerts 3 avis

Kid Koala / The Herbaliser / X-Ecutioners / Vibrion / Birdy Nam Nam / Busdriver (Festival Marsatac)

Critique écrite le 24 septembre 2005, par Ultrateckel

J4 - Marseille 23 Septembre 2005

Bon, puisque je n'ai pas vu les mêmes groupes que Philippe et qu'en plus je n'ai pas forcément le même avis sur ceux qu'on a vu tous les 2, je fais ma petite chronique... Tout d'abord et définitivement, la place où il fallait être hier soir pour tout fana de hiphop (genre dont je suis complètement fan que depuis quelques années, mais maintenant c'est à fond) c'était ici et pas au dôme pour "50centimes" (artiste certes bien efficace) à 38,50 euros l'entrée(!) J'ai vu la fin de VIBRION, c'était ma 1ere expérience live de slam, et j'ai trouvé ça plutôt original avec des titres assez variés. Notamment un avec une montée en puissance à renfort de guitare électrique (notamment) et un purement slam assez hypnotique où il est question de "l'ombre des nuages dans le ciel"(bien vu).Je ne suis pas tombé amoureux, mais ça m'a donné au moins l'envie de les revoir ... Ensuite, sur la même scène, ça a été carrément la GROSSE CLAQUE avec BUSDRIVER (seul sur scène avec son sampler(?)) J'avais vraiment envie de le voir, car son mp3 sur le site de marsatac m'avait enthousiasmé et il était comparé aux groupes du label "anticon" (référence du hiphop indé U.S.)Et bien WAOUH, la salle était quasiment -pleine et il a mis le feu avec pour armes sa grosse... Lire la suite

Vibrion + Busdriver + X-Ecutioners + The Herbaliser + Joey Starr (Marsatac 2005)

Critique écrite le 24 septembre 2005, par Sami

J4, Marseille 23 Septembre 2005

Quelques semaines après l'incendie qui a détruit le Dock des Suds, l'équipe de Marsatac a pu rapidement trouver une solution de secours en maintenant les concerts prévus à l'esplanade St Jean, où le festival eut lieu en 2003, ouf. A une différence de taille tout de même, ces mêmes chapiteaux impersonnels et froids qui abritent les grosses soirées de la Fiesta, avec un son rarement à la hauteur. Dommage pour le public, dommage pour les artistes à commencer par Vibrion qui ouvre les hostilités à l'heure de l'apéro devant une assistance clairsemée mais attentive à leur slam éclectique et électrique. Ni les musiciens ni les orateurs ne se laissent pas déconcentrer par les conditions et livrent une bonne prestation dans l'ensemble, habitée et maîtrisée. Quel plaisir ensuite de retrouver le Californien Busdriver qui nous avait tant impressioné en première partie de TTC l'an dernier. Il arbore un t-shirt de Bowie mais n'a plus de dreadlocks. Pas de dj avec lui cette fois mais les tubes sont là, de l'inusable "Imaginary places" au récent "Avantcore", rappés à une vitesse hallucinante, une énergie impressionnante et un humour omniprésent. Le freestyle sur... Lire la suite

The Herbaliser / X-Ecutioners / David Walters / Joey Starr / Birdy Nam Nam / Wang Lei (Festival Marsatac)

Critique écrite le 24 septembre 2005, par stéphane Sarpaux

J4 - Marseille 23 septembre 2005

Le petit frère des Transmusicales de Rennes (dixit les organisateurs) a tenu toutes ses promesses pour sa première grande soirée. Première constat : il y avait (beaucoup) de monde. Le pari de Marsatac, 7e édition, est en passe d'être tenu, en tout cas, du côté du public qui s'est déplacé en masse et de loin (j'ai même vu une plaque de...Strasbourg...). Deuxième constat : rien à regretter des docks des Suds qui a cramé voici 15 jours et où devait se dérouler le festival. Le J4 (grande esplanade entre le Vieux port et le quai d'embarquement des ferrys) est en soi magique, surtout quand il fait très bon comme ce soir (pas moins de 20 °C dehors, bien plus dans les 2 tentes). Certes, la déco n'y est pas, mais le son oui. Dans les deux immenses tentes blanches, le son était merveilleusement bien équilibré. Félicitations aux techniciens. Troisième constat : après plus de 4 heures de hip hop à fond les manettes, qu'il est bon de rentrer chez soi (pas trop tard) et d'écouter, tiens, au hasard, Nick Drake...Ah, ça repose, ça coule dans les oreilles... Quatrième constat : Marsatac est VRAIMENT un festival de découvertes...La preuve ? On y va pour ceux qui passe dans la grande tente (X-ecutionners, Herbaliser, Joey Starr...) et on en ressort... Lire la suite