Accueil Chronique album : John Butler Trio - Grand National, par Pirlouiiiit
Mardi 22 mai 2018 : 9530 concerts, 24988 chroniques de concert, 5216 critiques d'album.

Critique d'album

John Butler Trio : "Grand National"

John Butler Trio :

Pop - Rock

Critique écrite le 23 septembre 2007 par Pirlouiiiit

Le 21 avril 2005 un "inconnu" volait la vedette à Jude et au pourtant médiatisé Tete lors d'un tres joli plateau à l' Espace Julien. 2 ans et quelques passages plus tard il est maintenant la star que l'on connait, chez lui comme à l'étranger. John Butler et son trio composé du géant Michael Barker aux percussions et à la batterie et l'impassible, mais non moins talentueux, Shannon Birchall à la (double) basse. Et le voila déjà de retour dans nos contrées pour défendre cette fois ce Grand National dont on aurait aimé pouvoir dire le plus grand bien. C'était bien parti avec le tres Red Hot et tubesque Better than, qui nous avait déjà conquis sur scène. Seulement le reste du disque n'est pas tout à fait du même calibre. Plus calme, plus mélo, on ne retrouve pas vraiment l'énergie qui caractérise leurs longs concerts. On pense toujours autant à Jude ou Ben Harper à son écoute, mais là, surtout aux morceaux les plus calmes (pas que les deux cités soient des excités sur scène ...). N'oublions pas que John Butler joue assis ... cette fois ca s'entend. Niveau parentés on peut aussi ajouter Pearl Jam et quelques groupes de métal comme Metallica (lorsque ceux-ci se mettent à faire des balades). Ca joue bien, tres bien, pas mal d'envolées instrumentales, des chœurs Pink Floydiens sur Gov give nothin' sympathiques, quelques morceaux qui sortent du lot (les plus nerveux) comme le bien nommé Funky tonight, Devil running, Good excuse tres groovy avec sa basse tres en avant, ou encore l'autre tube Used to get high ; mais dans l'ensemble le reste est tres calme (un peu trop pour moi vous l'aurez compris). Des morceaux plus reggae comme Groovin' slowly, des ballades hard comme Caroline (avec son orchestra de cordes) ou des morceaux un peu long comme Loosing you ou meme Nowwhere man. Si dans l'ensemble le disque risque d'être un peu trop mou pour certains, gageons que sur scène, porté par un public en transe ils retrouveront la pêche et l'énergie de la scène et qui a fait d'eux en tres peu de temps l'un des groupes phare de la scène australienne, porteur de messages d'amour et de paix.

2007 (Jarrah - Atlantic records)
Vignette Pirlouiiiit

 Critique écrite le 23 septembre 2007 par Pirlouiiiit
 Envoyer un message à Pirlouiiiit

John Butler Trio : les chroniques d'albums

John Butler Trio : Sunrise Over Sea

John Butler Trio : Sunrise Over Sea par Edd Dazuntski
05/10/2005
Après leur concert mythique du 21 avril 2005 à l'Espace Julien, j'ai tout de suite su qu'il me faudrait acquérir au plus vite Tout, Tout, absolument Tout de John Butler Trio. Une fois cette mission accomplie (à part le tout tout premier album qui... La suite