Accueil Chronique album : LES NéGRESSES VERTES - LE GRAND DéBALLAGE, par Hum !
Lundi 16 septembre 2019 : 14157 concerts, 25674 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Critique d'album

LES NéGRESSES VERTES : "LE GRAND DéBALLAGE"

LES NéGRESSES VERTES :

Rock

Critique écrite le 11 juillet 2002 par Hum !

Etant arrivé un peu sur le tard, pour moi les Négresses Vertes se résumaient à sous le soleil de bodega et Zobi la mouche ... j'avais fini par acheter le double live Green Bus qui m'avait passablement déçu. Beaucoup de morceaux qui ne valaient pas vraiment le coup ... si bien que j'avais relégué les Negresses Vertes au rayon des groupes auteurs d'un ou deux tubes ... Et puis, tout comme les Rita Mitsouko, ils ont fini par sortir la compile que tout le monde attendait ! A l'annonce de la sortie de cette compile, je me suis laissé tenté, et bien m'en a pris. Je les ai complètement redécouverts. 20 titres pour un Best Of parfait où rien ne manque. Beaucoup plus homogène et agréable que Green Bus, ce Grand Déballage permet de mesurer pleinement la trace qu'ils ont laissé en "chanson française". Après La Valse pour se mettre en jambe arrivent coup sur coup deux de leurs chansons les plus emblématiques Zobi La Mouche et un très compagnie créole Voilà l'été bien de circonstance. Puis arrive IL qui rappellera à tous ceux qui (comme moi) l'avait oublié, que les Négresses Vertes furent les précurseurs (avec les VRPs et quelues autres) de cette scène chanson française actuellement en pleine effervescence. Et c'est donc avec plaisir qu'on continuera à se délecter de morceaux comme Famille heureuse (plein de cuivre), L'homme des marais (plein d'accordéon), le très Jethro Tull Après la pluie, l'incontournable Sous le soleil de bodega, le remix de Face à la mer, le salsa Hou ! mama mia et tous les autres, dont les plus récents mais finalement non moins bons : Les Mégots, Easy Girls et I love Paris.
Petit bémol, on peut juste regretter l'absence de paroles ou d'un petit livret photo plus conséquent ... en ces périodes un rien nostalgiques. En tout cas voici un disque qui a gardé toute sa fraîcheur et est donc à consommer sans modération tout l'été et même après !

 Critique écrite le 11 juillet 2002 par Hum !
 Envoyer un message à Hum !