Accueil Chronique de concert Aldehyde + Day by Day + Ex's + Hyde Park Corner + Minimum Serious
Lundi 17 février 2020 : 10711 concerts, 25922 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Aldehyde + Day by Day + Ex's + Hyde Park Corner + Minimum Serious

Le Korigan - Luynes 18 Décembre 2004

Critique écrite le par

Live report initialement posté sur http://massilia.burning.free.fr/

Ca y est, ma malédiction personnelle vis à vis des Rock Sessions est levée. Après avoir manqué les deux premiers évènements Blue Coast (par feignantise je l'avoue) et les quatre premières sessions pour des raisons diverses (mais valables cette fois), j'ai enfin pu assister à une Rock Sessions et pas n'importe laquelle s'il vous plait ! La spéciale Noël avec 5 groupes (au lieu de 3) à l'affiche. Au programme donc trois groupes de la région : les prometteurs Aldehyde, les excellents Day by Day que j'avais eu le plaisir de voir il y a deux mois et les petits de Ex's dont je n'avais entendu qu'une (intéressante) musique. A leurs côtés le seul groupe non-punk de la soirée, Hyde Park Corner (de Grenoble) que je ne connaissais absolument pas et Minimum Serious un des groupes qui monte en France et qui était passé il y à pas longtemps avec Fickle au Poste.

A concert exceptionnel, horaire exceptionnel, c'est donc à 19 heures que les hostilités doivent débutées. Et c'est forcement en retard que nous envoyons sur l'autoroute (on sait jamais des fois qu'il ait l'idée (peu probable) de commencé à l'heure) puisque fait exceptionnel la aussi c'est à quatre que nous allons au concert (donc retard multiplié par quatre), ce qui change un peu des concerts solo ou à deux. Finalement c'est à l'heure et dehors à se cailler sévère que nous attendrons d'entrée, constatant la population très jeune du concert ... la plupart étant accompagnés de papa/maman. Au moins j'ai pas eu de problème pour me garer vu le faible nombre de personne qui devait avoir l'age pour le permis. Le concert ne débutera finalement que vers 20h mais bon l'attente dans le Korigan est agréable vu la taille de la salle et sa bonne aération (on se caillera même un peu sur la fin).

C'est donc au jeune groupe garage-punk aixois Aldehyde que reviens l'honneur d'ouvrir les hostilités. Le groupe à fait l'effort de s'habiller un peu originalement c'est à souligner. Ils débutent par leurs célèbres Padbol day avant d'enchaîner divers morceaux comme J'aurais voulu être un keupon, Le syndrome du Pélican, ... entrecoupé de diverses reprises dont on retiendra surtout un bon medley des Ramones (avec notamment The KKK, Blitzkrieg bop, Rock'n roll high school, ...). Le groupe envoi sévère sur scène, autant je comprenais pas forcement l'étiquette garage vis à vis de leurs démo autant sur scène je saisis un peu mieux. Le set est hargneux, teigneux et incisif avec un chanteur surexcité qui saute partout et hurle avec teigne dans son micro et derrière, les trois autres membres qui assurent bien carré. La salle réagit bien mais c'est dommage qu'ils laissent autant de blanc entre les morceaux, enchaîner plus rapidement leurs permettraient de garder le public sous ébullition, mais bon ça s'apprend avec le temps. En tout cas j'avais bien aimé leurs démo et ils ont confirmé sur scène. Moi qui aime quand c'est bien teigneux je me suis régalé ... mais je pense pas que ce soit l'avis de tout le monde dans la salle (c'était plus un public punk mélo quand même). Mais bon ça je m'en fou du moment que ça me plait.

Chose à signaler, les inter-groupes sont rapides ce qui fait pas de mal. C'est Day by Day qui prend le relais. J'avais adoré leurs dernier disque et la fois où je les avaient vu en concert n'avait fait que confirmer mon sentiment positif envers ce groupe. Une fois de plus ils ne m'ont pas déçu et ont visiblement emballés mes potes qui les découvraient à cette occasion. Un set encore meilleur que la dernière fois (peut être un peu plus de monde aussi) avec notamment une superbe reprise des Vandals ... la vraiment chapeau j'étais sur le cul. Avec Day by Day pas de temps mort, les musique s'enchaîne à vitesse éclair et toujours bien carré avec un bon jeu scénique. Bref tout bon une fois de plus.

C'est les tout petits de Ex's qui viennent ensuite. Alors eux ils sont vraiment pas grand et vieux, surtout le bassiste qui est vraiment tout petit. Visiblement une grosse partie du très jeune public était venu pour eux vu la mini hystérie qui animera leurs set. Si il y a pas mal de petite erreur (une ligne de basse bizarre a failli m'arracher les oreilles) et que le deuxième chant est encore un peu jeune, le groupe assure étonnement pour leurs age. Le niveau technique est pas mal du tout et le chant principal est agréable avec des compo sympa. Ils ont d'ailleurs sorti une bonne petite démo à découvrir. En gros même si il y a quelques erreurs pour leurs age c'est franchement pas mal du tout et dans quelques anées ils risque de faire mal. Mais c'est sur que calé entre Day by Day et les impressionnant grenoblois de Hyde Park Corner ça les aider pas trop. A suivre en tout cas et c'est bien que Blue Coast donne sa chance à des pti jeunes.

Quatre groupes ça fait beaucoup quand même mais bon la curiosité nous forces à rester et on peut la remercier. Bon après c'est sur que Hyde Park Corner n'avait pas vraiment un public pour lui et se trouvé un peu mal placé au milieu de groupe punk ce qui endormira un peu tout le monde. Mais ça permet de se reposer en écoutant un rock viscéral qui vous fait voyager agréablement. Porté par 5 musiciens impressionnant et un chant hypnotisant le groupe envoi sévère grâce à des compositions superbes. Un superbe groupe d'ambiance à s'écouter bien peinard. Vraiment dommage qu'il étaient en décalage par rapport au contexte mais il faut saluer leurs bagages technique et leurs sortie originale.

La tête d'affiche de la soirée c'était le groupe qui monte en France, les Minimum Serious, qui était passé récemment au Poste à Galène avec Fickle. Autant j'étais pas du tout enthousiaste à l'idée de les voir, principalement du au fait que les quelques musiques que j'avais entendu m'avais paru un peu trop classique (du punk actuel), autant ils m'ont mis une bonne claque. Une énergie superbe, une rythmique carrée et dévastatrice, des ziques imparables et un gros gros jeu scénique. Bref Minimum Serious sur scène ça fait mouche direct et putain ça envoie sévère. Le grand moment restera la prise de chant du batteur qui se lancera dans un show excellent n'hésitant pas à jouer les alpinistes pour un rendu ahurissant.

Bref, une super soirée, bien qu'un peu longue (comme mon résumé), avec 5 super groupes qui pour une fois ne se ressemblent pas trop dans une ambiance bon enfant. Le public était très très jeune et généralement accompagnés de leurs parents ce qui change un peu des concerts où je suis le plus jeune. Ca vous file un sacré coup de vieux mais bon c'est bien qu'ils viennent voir un peu ce qui se passe à côté de chez eux et pas seulement sur MTV.

 Critique écrite le 22 décembre 2004 par Zhou


Le Korigan - Luynes : les dernières chroniques concerts

Sticky Boys + Heavy Duty + Flayed + Private Hell en concert

Sticky Boys + Heavy Duty + Flayed + Private Hell par Gandalf
Le Korigan à Luynes, le 23/11/2014
Un an après leur présence au Marcel Festival, premier du nom, c'est dans la petite salle du Korigan que les amis des Sticky Boys reviennent dans le sud. Pour une date très... La suite

The Spitters + Grand Balcony Twang Machine + Hifiklub en concert

The Spitters + Grand Balcony Twang Machine + Hifiklub par zOrg
Korigan - Luynes, le 10/05/2014
C'est suite à un clic gauche accidentel sur une page web, que j'apprends que HIFIKLUB joue ce soir au Korigan. Ouah super ! Découvert lors de l'édition 2013 du festival THIS IS NOT... La suite

Skyclad en concert

Skyclad par Gandalf
Le Korigan - Luynes, le 28/10/2010
Il y a des dates qui marquent la vie d'un metalleux, on sait pas vraiment pourquoi, car ce n'etait pas les meilleures ou les plus exceptionnelles, mais on s'en souvient et on en... La suite

The Dillinger Escape Plan + The Ocean + Cancer bats en concert

The Dillinger Escape Plan + The Ocean + Cancer bats par Vivi
Le Korigan - Luynes, le 17/10/2010
C'est l'histoire d'un concert qui n'aurait jamais eu lieu sans la volonté de passionnés de ne pas en nous priver. Le nombre de places en préventes n'ayant pas atteint un certain... La suite