Accueil Chronique de concert Arman Méliès et Feu! Chatterton
Mardi 16 janvier 2018 : 12594 concerts, 24811 chroniques de concert, 5192 critiques d'album.

Chronique de Concert

Arman Méliès et Feu! Chatterton

Arman Méliès et Feu! Chatterton en concert

L'Usine d'Istres 2 avril 2016

Critique écrite le par


Le set d'Arman Méliès commence avec un duo guitare-synthé (Adrien Daoud) qui dialoguent d'abord à l'unisson suivis ensuite par la batterie (Antoine Kerninon). Petite ritournelle instrumentale qui introduit le très musclé Mercure. Le batteur envoie sec, son jeu est très rock, ça claque un peu plus fort qu'en album. Les nappes de synthé enveloppent ce morceau qui allume bien la foule.


Des fans sont venus du nord de la France, elles connaissent les paroles par cœur, radieuses. Le public derrière semble aussi sous le charme. Le solo de saxo ajoute une touche cuivrée, ce morceau est énorme sur scène. Les coups assénés sur les toms, les riffs de guitare, le saxo qui s'énerve en impro appuient l'impression de flamboyance. Ils enchaînent avec Chevaux du vent fou.


Le son est un peu étouffé, sourd. Heureusement que je connais à peu près les paroles. Quel plaisir de voir ces chansons prendre toute leur dimension ! Le saxo ajoute une touche de classe, discret, les lignes de compo sont belles. Tessa ralentit le tempo, le public suit en chœur Arman Méliès sur l'intro.


J'aime beaucoup la partie rythmique, vraiment intéressante. La voix du chanteur a changé, rugissante. Constamment je brûle me donne des frissons, il est magnifiquement interprété, avec ce qu'il faut de tripes et de sueur. Rocailleux à souhait, ce titre s'achève avec une belle explosion d'énergie. Le moment fort du set. La réaction du public est cash : tonnerre d'applaudissements et de sifflets.


Fuir est encore plus speed, le synthé ajoute un côté électro dark. Puis on s'échappe vers du post-rock avec Silvaplana. Le set est très bien mené, si bien que lorsqu'au septième morceau ils tirent la révérence, on se dit qu'on aurait bien voulu un rappel.


Feu! Chatterton bénéficie d'un buzz de folie, j'ai voulu voir ce qu'ils offraient en live et j'en suis revenue déçue. Je ne dis pas qu'ils sont mauvais sur scène, ce sont de bons musiciens, lancés à fond. Mais je bugge complètement sur la voix du chanteur hors studio, trop borderline quant à sa justesse à certains moments. J'ai du mal. En même temps, ils n'ont pas été aidés, côté son. Quelle calamité ! Une véritable soupe informe nous a coulé dans les oreilles, on ne comprenait rien des paroles et c'est à grand peine qu'on parvenait à distinguer les instruments les uns des autres. La faute à qui, je n'en sais rien.


Mais là, il faudrait quand même faire un effort pour régler le souci. Côté présence scénique, les guitaristes assurent le show. Dès le premier titre Ophélie ils sautent de partout, se tordent, à fond. Ce qui contraste avec la crispation du chanteur qui débite entre deux chansons des textes appris par cœur, dits trop peu naturellement pour me séduire. Après le cinquième morceau, La mort dans la pinède, je finirai par me lasser.


Je devrais attendre le rappel pour entendre La Malinche qui déchaîne la foule et que je trouve très bon. Mais pour moi il vient trop tard. Les speechs et la répétition des "nous sommes Feu! Chatterton" m'ont soûlée, et la musique bien que bonne ne m'a pas émue. C'est Arman Méliès qui aura brillé ce soir, bien au dessus du lot, charismatique et vrai. Le public, lui, semble aux anges.


Au second rappel, le groupe m'assène le coup de grâce : une reprise sans intérêt du détestable Les parfums de sa vie d'Art Mengo. Aussi insipide que mou, il finira de river le clou de ma déception.

Setlist : Ophélie - Fou à lier - Côte Concorde - A l'aube - La mort dans la pinède - Bic Medium - Porte Z - Boeing - 1er rappel : Pont Marie - La Malinche 2ème rappel : Les parfums de la nuit.

Signature: Mylo

> Réponse le 30 octobre 2016, par La Ouiche Lorraine

Grosse erreur sur le 2ème rappel de Feu! Chatterton : la reprise est un titre de Polyphonic Size, "Je t'ai toujours aimée" (morceau magnifiquement révélé par Dominique A) et absolument pas de Art Mengo.  Réagir


Arman Méliès : les dernières chroniques concerts

Interview de Arman Méliès  en concert

Interview de Arman Méliès par Catherine Deylac
Usine, Istres, le 02/04/2016
Après avoir plongé avec délice dans l'album Vertigone, fougueux, brûlant et sensuel rugissement d'amour, j'ai rencontré Arman Méliès lors de son passage à L'Usine d'Istres. Nous... La suite

Arman Mélies + Feu! Chatterton par didier
Usine, Istres, le 02/04/2016
Arman Mélies d'abord. Très pro. Dernier album très mélodique. Bon concert mais un son pas à la hauteur. Très sourd. Feu!chatterton. Un très bon groupe de scène. Un chanteur avec une personnalité incroyable et de l'acné sur le front. Groupe que j'avais découvert à l'occasion des victoires de la musique. Malheureusement là aussi un son déplorable.... La suite

Dominique A + Christophe Adam + Emily Loizeau + Polar + Arman Méliès (Festival Sémaphore en Chanson 2006)  en concert

Dominique A + Christophe Adam + Emily Loizeau + Polar + Arman Méliès (Festival Sémaphore en Chanson 2006) par Pierre Andrieu
Sémaphore, Cébazat, le 12/11/2006
Une édition variée et réussie pour le festival Sémaphore en Chanson, à Cébazat... De Christophe Adam à Dominique A, en passant par de nombreux autres artistes, la semaine dédiée à... La suite

Arman Méliès par Océane
Cargo de nuit - Arles, le 26/11/2005
Je voulais commencer par dire que je ne dirai qu'une chose mais c'est impossible.Mais je vais commencer par ce mot:envoutant. Il nous emmène dans ce monde qu'il s'est créé et qui, dès qu'on l'écoute' fait partie de nous. Il nous emmène dans une réalité parallèle où les images sont féériques, où chaque mot compte où l'on peut s'oublier. Et ce... La suite

Feu! Chatterton : les dernières chroniques concerts

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2016 en concert

Interview du groupe Feu! Chatterton dans le cadre du festival Musilac 2016 par Lily Rosana
Festival Musilac à Aix-les-Bains, le 17/07/2016
"Le destin tragique de chatterton, ce jeune poète que des ambitions littéraires contrariées ont conduit au suicide, a fasciné tous les romantiques français jusqu'à ses deux... La suite

Arman Mélies + Feu! Chatterton par didier
Usine, Istres, le 02/04/2016
Arman Mélies d'abord. Très pro. Dernier album très mélodique. Bon concert mais un son pas à la hauteur. Très sourd. Feu!chatterton. Un très bon groupe de scène. Un chanteur avec une personnalité incroyable et de l'acné sur le front. Groupe que j'avais découvert à l'occasion des victoires de la musique. Malheureusement là aussi un son déplorable.... La suite

L'Usine d'Istres : les dernières chroniques concerts

Les Ogres de Barback en concert

Les Ogres de Barback par Lsl
L'Usine Istres, le 10/11/2017
Les Ogres de Barback sont quatre frères et sœurs qui jouent ensemble depuis 23 ans. Pour eux la musique est donc sans aucun doute une histoire de famille, en revanche ce que... La suite

Punish Yourself + Shaârgot  en concert

Punish Yourself + Shaârgot par Zulone
Usine, Istres, le 20/10/2017
C'est dans la petite salle de l'Unise d'Istres que l'on se retrouve ce soir pour le concert de Punish Yourself et Shaâgot. Les premières notes des Shaâgot retentissent et... La suite

Tagada Jones + No One Is Innocent en concert

Tagada Jones + No One Is Innocent par Sodis Xiii
L'Usine, Istres, le 28/04/2017
En cette période électorale, les deux groupes phares et bruyants de la scène punk rock française sont sur la route pour une mini-tournée, afin d'éveiller les consciences mais aussi... La suite

DELUXE + THE PORTALIS en concert

DELUXE + THE PORTALIS par Zulone
L'Usine, Istres, le 18/03/2017
Invasion aixoise à l'Usine d'Istres ce soir avec The Portalis et Deluxe. On entendrait presque les cigales dans tous ce rock énergétique qui raisonne ! Ce sont les quatre... La suite