Accueil Chronique de concert Crocodiles + Dee Dee (Dum Dum Girls)
Mardi 17 septembre 2019 : 14351 concerts, 25679 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.

Chronique de Concert

Crocodiles + Dee Dee (Dum Dum Girls)

Crocodiles + Dee Dee (Dum Dum Girls) en concert

Nouveau Casino, Paris 5 juin 2012

Critique écrite le par



Depuis la sortie d'Endless Flowers, le nouvel et 3ème album, il y a un "petit" buzz autour de Crocodiles. L'album a été bien accueilli dans les médias, avec à la clé de nombreux interviews et articles. Autant dire que cette unique date française de leur tournée européenne était attendue. Bizarrement, en arrivant au Nouveau Casino, pas de file d'attente, et il reste des billets à vendre. C'est sûr qu'en cette période, avant les festivals d'été, le public parisien est très sollicité par les concerts, il y en a beaucoup ! Il faut donc faire des choix.



Depuis quelque années, le son shoegaze/noisy pop a changé de continent. Entre 1985/1992, les groupes tel que Jesus & Mary Chain, Ride, My Bloody Valentine, Shop Assistants venaient d'Angleterre, maintenant c'est aux States entre New-York (Vivian Girls, A Place To Bury Strangers), San Francisco (Tamaryn), Austin (Ringo Deathstarr), et San Diego avec Crocodiles (pour ne citer que quelques noms), que ce son explose. Mais connaissant les Anglais, ils n'ont pas dit leur dernier mot, attendons un peu...

La première partie est assurée par la rockeuse Dee Dee, chanteuse guitariste du groupe féminin les Dum Dum Girls, pour un DJ set. Installée au milieu de la scène derrière sa console, la blonde Dee Dee vêtue d'une veste en cuir, à beaucoup de classe. Décontractée, elle passe les classiques du punk rock indé : Bauhaus, Nick Cave... et bien sûr les Ramones (d'où son pseudo Dee Dee). Cela fait drôle de regarder (et de prendre en photo) un DJ sur une scène, passer de la musique rock. D'habitude, le DJ est dans un coin, dans une cabine, et le public ne le regarde pas, car il danse.

40 minutes de DJ set pour chauffer la salle, une petite pose et hop Crocodiles débarque (sans sac !) sur scène. Au départ un duo (Brandon Welchez et Charles Rowell), le groupe est aujourd'hui composé de 5 membres (3 garçons/2 filles) et pour ce set Dee Dee est dans les chœurs. Dès leur entrée sur scène, on sent que le groupe a envie de tout donner et sans trainer. Le chanteur est excité, il gesticule pas mal (il est déjà presque en nage) et c'est parti pour 45 minutes de concert dans l'esprit indie noisy pop. Ayant vu de nombreux concerts dans ce style entre 1988 et 1994 (Jesus & Mary chain, Chapterhouse, Becketts, Boo Radleys, Teenage Fan Club, Moose...), voir en 2012 le groupe Crocodiles, me fait un effet tout bizarre, c'est un retour vers le passé, mais on sait très bien que le rock est un éternel recommencement. Rien à dire, ce groupe reprend avec une belle réussite, les codes de cette époque. Ils ont l'énergie, le style et bien sûr la musique et les instruments vintages. Le son du synthé de marque Farfisa (avec la musicienne assise sur un ampli Roland), ça le fait ! Le bassiste porte sur sa veste un badge de Patti Smith, la batteuse aux cheveux courts, frappe avec énergie son instrument, le guitariste transpire bien et le chanteur/guitariste a le "bon" look (lunette, veste et pantalon noire, Doc, chemise à fleurs et un petit tatouage d'une chauve souris sur le poignet). Donc sans trainer et sans set list, le groupe envoie la sauce avec leurs morceaux noisy teintés de pop garage. Pas mal de mélodies à fredonner sous les larsens. Sans être un mur du son, les amplis envoient la purée. Les oreilles fragiles ont besoin de boules Quiès ! Bien sûr, difficile de ne pas penser à Jesus & Mary Chain... La salle composée d'un public jeune, (qui a peut être été sevré par la scène "bébé rocker") est très enthousiaste au contact du groupe. On bouge pas mal dans la fosse. L'ambiance est tellement sympa, que l'on ne voit pas le temps passer, et après 45 minutes de concert, c'est déjà fini.

Heureusement, il y a un rappel, et pas des moindres, car Dee Dee vient chanter aux avants postes, et ainsi prendre contact avec le public. Le chanteur avec ses lunettes noires, et la blonde platine Dee Dee, ça vous rappelle quelque chose ? Lou Reed and Nico of course. A la fin du titre, le groupe fait venir le public sur scène, et c'est l'ambiance boom ! Ce rappel va convaincre tous les indécis de la qualité scénique du groupe. Le concert était court (à peine 1 heure) mais bon pour les jambes, les oreilles et les yeux. Après ce beau succès, le merchandising est pris d'assaut. Quand à moi, il ne me reste plus qu'à rentrer écouter le vinyle Crocodile d'Echo & The Bunnymen.


Photo, Robert Gil : Visionnez son site ici


Crocodiles : les dernières chroniques concerts

Crocodiles en concert

Crocodiles par Pierre Andrieu
La Baraka, Clermont-Ferrand, le 08/10/2016
De retour à Clermont-Ferrand un an après un passage remarqué à La Coopé, le groupe américain Crocodiles est venu remettre une couche de pop rock psyché & shoegaze dans les... La suite

Crocodiles en concert

Crocodiles par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 29/09/2015
Il y a les concerts chiantissimes qui vous donnent envie de vous pendre (ou de vous tailler les veines, c'est selon). Et il y a les concerts intenses et sexy qui provoquent le... La suite

(mon) Rock en Seine 2011, 2/2 : Crocodiles, The Vaccines, Cat's Eyes, Concerte Knives, Cherri Bomb, The La's,   Miles Kane, The Horrors en concert

(mon) Rock en Seine 2011, 2/2 : Crocodiles, The Vaccines, Cat's Eyes, Concerte Knives, Cherri Bomb, The La's, Miles Kane, The Horrors par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Saint-Cloud, le 28/08/2011
Le samedi, c'est par ici ! Bien belle journée que ce samedi d'hier, qui aurait pu justifier un déplacement à lui seul : on prendra donc cette journée de dimanche tronquée... La suite

The Horrors + Miles Kane + Crocodiles + The Vaccines + Trentemoller + Cat's Eyes + Concrete Knives + The La's + François And The Atlas Mountains + Archive + Lykke Li + Tinie Tempah (Festival Rock en Seine 2011) en concert

The Horrors + Miles Kane + Crocodiles + The Vaccines + Trentemoller + Cat's Eyes + Concrete Knives + The La's + François And The Atlas Mountains + Archive + Lykke Li + Tinie Tempah (Festival Rock en Seine 2011) par Pierre Andrieu
Domaine National de saint-Cloud, le 28/08/2011
Avec 108 000 spectateurs en trois jours, Rock en Seine 2011 a parfaitement rempli son contrat, établissant un nouveau record de fréquentation grâce à la création d'une... La suite

Nouveau Casino, Paris : les dernières chroniques concerts

Clutch  en concert

Clutch par Lebonair
Nouveau Casino, Paris, le 20/06/2014
Avant son passage au festival Hellfest le lendemain à Clisson, le groupe de stoner rock blues américain Clutch est passé par la capitale en ce vendredi soir dans la salle du... La suite

the Gathering en concert

the Gathering par Lebonair
Nouveau Casino - Paris, le 28/11/2013
The Gathering est passé dans nos contrées en cette fin novembre notamment à Lyon,Strasbourg, Lille et à Paris dans la salle du Nouveau Casino quartier Oberkampf ce jeudi 28... La suite

The Congos en concert

The Congos par lol
le Nouveau Casino - Paris, le 16/07/2013
Le reggae Roots est une musique qui se marie avec l'été. C'est quand même plus sympa de voir les Congos sur scène en juillet que sous la neige en novembre. Idéalement , il... La suite

Girls Against Boys  en concert

Girls Against Boys par Lebonair
Le Nouveau Casino, Paris, le 14/05/2013
Le furieux groupe américain Girls Against Boys, combo culte de la scène punk noise rock des années 90, a effectué une tournée en France en mai afin de fêter le 20ème... La suite