Accueil Chronique de concert Einsturzende Neubauten
Jeudi 14 novembre 2019 : 11936 concerts, 25765 chroniques de concert, 5274 critiques d'album.

Chronique de Concert

Einsturzende Neubauten

Einsturzende Neubauten en concert

Le Trianon, Paris 17 novembre 2014

Critique écrite le par



Comment parler de ce concert d'Einsturzende Neubauten avec objectivité est une question qui me cause de douloureux problèmes. La salle était parfaite, bar efficace, acoustique idéale, vraiment à conseiller. Bon, l'horaire était acceptable pour un quadragénaire tel que moi, mais probablement trop tôt pour une génération Y active désirant se faire belle avant d'aller au concert (19 h 00 ouverture des portes, 20 h 15 on commence, nicht zu spät, na ?). Pas de première partie de remplissage, très bien, je ne juge pas (même si j'ai connu Kill the Thrill ou Sex Gang Children parce qu'ils avaient fait les premières parties des Young Gods ou Killing Joke mais bon...).

Ça y est, ils arrivent. Hi hi hi : Alexander Hacke ressemble de plus en plus à un musicien de Johnny ! Unruh fait un peu savant fou avec son grattoir sur une plaque métallique, obtenant un bruit ressemblant à celui d'une fourchette griffant une assiette. Et là, l'intro commence vraiment, en crescendo, atteignant des sommets bruitistes dignes de l'album Halber Mensch.

Je souffle un peu : pourquoi avec un tel début ai-je noté moyennement ce concert ? Parce qu'à l'exception de deux trois moments vraiment très bien (par exemple utilisation de sa basse par Hacke dans le plus pur style Al Kyzyis des SWANS version Public castration is a good idea), le reste est demeuré dans le concept (notamment cette "performance", pas d'autre mot pour la qualifier, consistant à nous faire bénéficier de percussions sur tubes de PVC de longueur variable selon un rythme de 120 bpm en 4/4, durant un nombre de temps équivalent à celui du nombre de jours de la guerre de 14, soit 1550 à la louche, représentant environ 388 mesures et une durée de 13 minutes). Bravo, très artistique mais sans grand intérêt musical par rapport à la production habituelle d'Einstürzende Neubauten. Mon vieux pote Yohann m'avait confié que Blixa virait bobo, il y a peut-être un peu de cela.

Mais aussi et surtout (nous en plaisantions en ahanant le lendemain matin en montant les escaliers de Montmartre sur le concept concret, la rigidité malléable etc.), même lors des rappels, ils n'ont joué aucun des titres mythiques du groupe (Hör mit Schmerzen, Schwarz, Kollaps, Meine Seele brennt, Yü-Gung, Armenia, Zerstörte Zelle, Prolog, usw.), demeurant dans le concept de Lament, à la grande déception du public dégarni et vêtu de noir, à la grande ignorance semble-t-il des rares jeunes s'étant égarés ici ce soir-là.

Einsturzende Neubauten : les dernières chroniques concerts

Einstürzende Neubauten en concert

Einstürzende Neubauten par Nymphe.
La Cité de la Musique, Paris, le 17/11/2010
C'était une soirée intéressante parce qu'improbable. Il y en a des comme ça, où on ne peut pas vraiment dire aux absents qu'ils avaient tort - mais quand même, on est bien... La suite

einstürzende neubauten par Reznorboy
Ancienne Belgique - BRUXELLES, le 02/04/2004
Excellentissime concert de la bande a Blixa Bargeld. Ce groupe d'avant-garde bruitiste a confirmé hier soir tout le bien que je pensais d'eux. Ces types font ressortir une musicalité impressionnante de divers machineries (tuyaux, compresseur à air, barres métalliques) avec bien entendu le cri de Blixa par dessus tout ce fracas. Déchirant... La suite

Le Trianon, Paris : les dernières chroniques concerts

Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad en concert

Bill Deraime feat. Tryo, Kad Merad par Pirlouiiiit
Le Trianon, Paris, le 16/11/2018
Ouf il était moins une. Ceux qui me connaissent bien vous diront que j'ai une vision assez personnelle de l'écoulement du temps et de combien de temps à l'avance il faut partir... La suite

Sleaford Mods en concert

Sleaford Mods par Lebonair
Le Trianon - Paris, le 26/09/2018
" Sans aucun doute, absolument, assurément le meilleur groupe de rock'n'roll du monde. " C'est dans ces termes qu'Iggy Pop s'est exprimé à propos du duo de Nottingham, Sleaford... La suite

The Limiñanas (avec Anton Newcombe, Bertrand Belin et Emmanuelle Seigner en invités) en concert

The Limiñanas (avec Anton Newcombe, Bertrand Belin et Emmanuelle Seigner en invités) par Lebonair
Le Trianon - Paris, le 29/03/2018
C'est une magnifique aventure qui est vécue par le couple Liminana, Lionel et Marie. Plus qu'un groupe, c'est surtout une belle histoire d'amour, notamment musicale, qu'ils ont... La suite

The Limiñanas (featuring Bertrand Belin, Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) en concert

The Limiñanas (featuring Bertrand Belin, Anton Newcombe et Emmanuelle Seigner) par lol
Trianon, Paris, le 29/03/2018
Les Limiñanas ont longtemps été le secret le mieux gardé du rock Français ! S'ils existent depuis 2009, je suis, pour ma part, leurs aventures depuis 2012, même si je ne les ai... La suite