Accueil Chronique de concert Electrelane
Dimanche 29 mars 2020 : 9784 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Electrelane

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 22 mai 2005

Critique écrite le par




Comment sauver in extremis de l'ennui un morne dimanche pluvieux ? C'est assez simple. Il suffit de se rendre à un concert du groupe anglais Electrelane, qui se chargera de vous botter le cul avec sa musique tout à la fois puissante, planante, remuante et imprévisible... Emmené par Verity Susman, une frontwoman aussi à l'aise aux claviers, au piano, à la guitare qu'au chant ou au saxophone, Electrelane compte également dans ses rangs Mia Clarke, une guitariste scotchante capable de créer un mur du son fascinant ou de se lancer dans des interventions dissonantes extrêmement fines, Ros Murray, une toute nouvelle bassiste parfaite pour le poste, et enfin, Emma Gaze, une batteuse frappant comme un métronome (et avec violence) son instrument de prédilection.



Même si elles ne sourient jamais et si elles ne se regardent quasiment pas entre elles, les quatre jeunes femmes semblent communiquer comme par télépathie pour exécuter de captivantes montées soniques, suivies d'accalmies superbes et de redescentes hallucinantes. Les nombreux soubresauts qui habitent la musique d'Electrelane sont autant de moments où l'auditeur est totalement submergé par l'univers du groupe, souvent instrumental. En empruntant à la pop (ces mélodies... ), au rock velvetien (ce piano martelé avec force, cette voix superbe, à la Nico), au rock planant à la Pink Floyd des débuts (ces sons de claviers) et à l'univers punk bruitiste de Sonic Youth (cette guitare en fusion), Electrelane touche à la perfection sur scène, comme sur disque. Sans avoir la moindre occasion de s'ennuyer, l'auditeur/spectateur est tenu en haleine par les quatre furieuses musiciennes : il en oublierait presque de respirer, tellement leur musique est prenante... Lancé sur des montagnes russes, sans pouvoir descendre ni freiner, le public a la joie et la surprise de découvrir vers la fin du concert une formidable reprise de The Partisan (un classique parmi les classiques, également au répertoire de Leonard Cohen) couplée (en intro) avec le riff joué à la basse d'I wanna be your dog des Stooges... C'est d'autant plus marquant que cela arrive - comme dans un rêve - après une longue montée aux vertus lysergiques. Qu'est ce que c'est beau ! C'est même carrément miraculeux... Comme le rappel magistral qui conclut ce concert, en tous points mémorable. Finalement, les dimanche orageux, ça a du bon !



Sites Internet : www.electrelane.com, www.toopure.com/.

Photo www.electrelane.com

Electrelane : les dernières chroniques concerts

Blanche + Electrelane + Wax Poetic + Flogging Molly (Rock en Seine 2004) par Pierre Andrieu
Domaine de Saint-Cloud, Paris, le 27/08/2004
Le tout jeune festival Rock en Seine, initié par le généreux - et visiblement très prospère ! - conseil régional d'Ile de France, a permis à près de 48 000 personnes de profiter du cadre bucolique du domaine de Saint-Cloud en assistant aux concerts donnés sur deux scènes placées aux extrémités du site. Relativement bien organisé pour sa... La suite

Electrelane par Anthony
La Nef , Angoulême, le 23/11/2007
Je ne connaissais pas trop ce groupe de filles, et j'ai vraiment adoré le concert qu'elle nous ont offert ! vraiment génial des mélodies rock redoudables et très efficaces, un bon groupe de rock avec des quelques passages lents rapidement enchainés avec des morceaux instru très rock'n roll !! Le coktail parfait avec une Mia très belle qui s'est... La suite

Electrelane par ju
Rockstore Montpellier, le 20/05/2005
Séance de rattrapage pour les 5 filles d'Electrelane, dont la prestation m'avait beaucoup déçu lors de leur passage à rock en Seine, malgrè un second album "the power out" jouissivement poppy. Cette semi-prestation s'expliquant peut etre par le fait que ce concert ait été le premier avec leur nouvelle bassiste. En tout cas , depuis une année est... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) en concert

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/03/2020
Dans le cadre des festivités pour le 20ème anniversaire de La Coopé (dont le "point d'orgue" était la venue des dramatiques Indochine quatre jours plus tard, il est bon de... La suite

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) en concert

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/03/2020
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la Coopérative de Mai, vingt ans ça se fête et la salle clermontoise sait le faire avec plein de concerts à l'affiche (IAM, Mustang, Iggy Pop,... La suite

Pomme (Les Failles Tour) en concert

Pomme (Les Failles Tour) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 20/02/2020
Grande Coopé quasi complète pour la pétillante et mélancolique Pomme, venue présenter de manière touchante, drôle et assurée son très beau deuxième album d'obédience chanson folk,... La suite

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) en concert

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2020
Animée chaque année par les efforts de moult cadors rock 'n roll blues, la caravane du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator passe une nouvelle fois par La Coopé en ce... La suite