Accueil Chronique de concert Festival Do Crato : Eagles Of Death Metal
Mardi 26 septembre 2017 : 14293 concerts, 24621 chroniques de concert, 5172 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Do Crato : Eagles Of Death Metal

Festival Do Crato : Eagles Of Death Metal en concert

Crato (Portugal) 26 août 2017

Critique écrite le 29 août 2017 par Samuel C



La découverte du désormais classique "Cherry cola" sur Ouï FM début 2006, a eu des répercussions sur ma vie que je mesure encore aujourd'hui ! Quelques semaines plus tard, lors de l'Azkena Rock Festival au Pays Basque espagnol, le groupe Eagles Of Death Metal confirmait pleinement les espoirs portés en lui avec un Jesse Hughes entertainer comme on les adore, un Dave Catching guitariste hors pair et des compositions résolument fun et rock'n'roll !

Malgré quelques rendez-vous manqués, notamment le Trianon à l'occasion de la sortie de "Zipper down", la passion pour EODM dans le pire (Bataclan) comme le meilleur (Olympia) ne déclinera jamais. L'annonce d'un concert unique européen le 26 août 2017 à Crato, village de caractère portugais situé au cœur de l'Alentejo, était donc immanquable ! Pour sa 33ème édition, le festival accueillait donc EODM. Après avoir invité au cours d'éditions précédentes les Hives, Kaiser Chiefs ou encore les Beach Boys ! Alors que les fêtes rurales pullulent en août dans tout le pays avec des DJ's ou orchestres de bal parfois passables, Crato et son budget confortable ont opté pour l'exigence et l'éclectisme. Le maire de Crato ne se représente pas aux prochaines élections qui ont lieu à l'automne : ce festival permet selon lui de faire connaitre sa commune (magnifique), sa gastronomie et son artisanat. Il laisse entendre craindre pour la dynamique qu'il a pu porter et son souhait de diffuser et donner accès à la culture au plus grand nombre.



Durant 6 soirées, se succéderont ainsi Seu Jorge, Emir Kusturica, Ky-Mani Marley (un rejeton de Bob) mais aussi des spectacles pour enfants ou encore des chœurs religieux ! Installé sur la place du marché au centre du village, le site rappelle d'ailleurs le festival des Vieilles Charrues à ses débuts. Les terrasses des cafés aux abords du site sont bondées et les festivaliers, au bracelet rouge "Crato 2017", semblent marqués par cette semaine musicale très variée.

Les horaires de passage des groupes sont adaptés à la vie locale, EODM foulera ainsi les planches du Palco 1 à 1h du matin. La bière et le Coca sont à 1€, le café à 0,60€ et la bifana, sandwich local, à 2,50€. Superbock, géant du houblon portugais célèbre ses 90 ans avec une vidéo qui retrace les événements marquants du pays des dernières décennies (dont la révolution de 1974) omniprésent est le partenaire majeur avec Opel, ses publicités sur les écrans géants et ses voitures en démonstration à l'extérieur du site (ce mécénat très visible permet aussi des prix d'entrée très modestes : 14€ la soirée). Le festival a cependant encore quelques évolutions à apporter à sa logistique : en termes de développement durable, les gobelets réutilisables ne sont pas proposés, ni le tri sélectif et une zone "lounge" végétalisée ne serait pas négligeable. Les entrées sont filtrées : fouille et détecteurs de métaux sont au rendez-vous. Hughes remerciera les organisateurs pour la sécurité mise en œuvre.

Eclips - Remember Pink Floyd, combo local, rendait hommage à sa façon au répertoire 70's de Gilmour et Waters, Hughes ne manquera pas de les railler à plusieurs reprises... C'est plutôt fidèle aux titres originaux, à deux ou trois occasions, on croit même reconnaître des intonations vocales très floydiennes ! Mais quand on rouvre les yeux, on peut simplement considérer que cette formation est honnête mais pas exceptionnelle.

En 10 minutes chrono, le matériel de Trêsporcento était en place et les réglages effectués. Espèce de Téléphone lusitanien, ils proposent 45 minutes de rock de bonne tenue, ils mériteraient de s'exporter.



Après un quart d'heure de courtoisie règlementaire (au lieu des 0h45 prévus), sur fond scénique Eagles Of Death Metal, Jesse Hughes en cape argentée siglée EODM, Doc Marten's brillantes et débardeur Kiss débutait 1h15 de show, simplement fabuleux. Son fidèle Catching est à sa droite et ses deux comparses de tournée actuels sont très efficaces : Jennie Vee à la basse et Jorma Vik derrière les fûts. A Chaque concert, on ne pourra s'empêcher d'avoir une pensée pour Julian Dorio, Matt McJunkins et Eden Galindo (présents au Bataclan et à l'Olympia).

Environ 6 000 spectateurs assisteront à la "cérémonie". Des mamies en tricot, des papys en marcel, des enfants agités ou fatigués mais aussi des quadras aux nombreux t-shirts Ramones, AC/DC (dont votre serviteur) et of course EODM. 4 français seront croisés au cours du concert. Absent des salles françaises depuis février 2016, on espère revoir Hughes et sa troupe très rapidement dans l'hexagone (en 1ère partie de Queens Of The Stone Age en novembre ?). Car musicalement et scéniquement les Californiens ont été irréprochables à Crato : Hughes glissera un Obrigado (merci) impératif entre deux interventions dont il a le secret.

Les titres-phares des 4 albums du groupe seront joués avec des moments intenses : "I only want you", géniale mise en bouche, "Save a prayer", émouvant même si on n'imagine que ce n'était pas l'objectif initial, "Moonage daydream" de Bowie, inattendu et réussie et le final habituel, "Speaking in tongues", époustouflant, avec un break basse/batterie revisitant au passage Black Sabbath. A cette occasion, Hughes entouré de 3/4 molosses ira se frotter au public. Revoir EODM ne sera jamais innocent mais certainement salvateur à chaque fois. Revenir à Crato, sem falta, on peut même imaginer/souhaiter Iggy Pop, Neil Young ou encore The Cure en 2018...


Eagles Of Death Metal : les dernières chroniques concerts

Eagles Of Death Metal + White Miles (The Nos Amis Tour) en concert

Eagles Of Death Metal + White Miles (The Nos Amis Tour) par Pierre Andrieu
Olympia, Paris, le 16/02/2016
"THE NOS AMIS TOUR" Trois mois après la tragédie du Bataclan, le groupe Eagles Of Death Metal est revenu à Paris pour finir son concert interrompu définitivement le 13... La suite

Eagles of Death Metal (attentat au Bataclan de Paris) en concert

Eagles of Death Metal (attentat au Bataclan de Paris) par Concertandco
Le Bataclan, Paris, le 13/11/2015
Au lendemain de la tragédie qui a frappé Paris, et plus particulièrement le Bataclan, où au moins 80 personnes ont perdu la vie dans un attentat, Concertandco veut exprimer... La suite

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting en concert

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 05/07/2015
Le samedi, c'était par ici ! Deuxième jour pour nous et dernier pour tout le monde, ce dimanche commence en pente douce comme la veille. Il est vrai que personne de sensé ne... La suite

Eagles Of Death Metal + Dolomite Minor en concert

Eagles Of Death Metal + Dolomite Minor par Pierre Andrieu
Le Trianon, Paris, le 09/06/2015
Veni, vidi, vici... Les Eagles Of Death Metal de Jesse " Boots Electric " Hughes et Joshua " Baby Duck " Homme sont venus relever les compteurs du rock 'n roll glam au... La suite