Accueil Chronique de concert Freschard
Lundi 23 octobre 2017 : 13093 concerts, 24658 chroniques de concert, 5181 critiques d'album.

Chronique de Concert

Freschard

Freschard  en concert

La Tache, Marseille 04 juin 2017

Critique écrite le par

La Tache by Pirlouiiiit 04062017

Arrivée à La Tache à 19h47. Après avoir été plutôt raisonnable niveau concerts (mon dernier remonte à il y a plus d'une semaine) je décide de profiter de ce nième jour férié pour aller découvrir la Tache. La Tache est un lieu qui a ouvert il y a un peu plus d'un an et dont j'ai entendu parlé la première fois via l'agenda Le Vortex. D'ailleurs coïncidant avec la sortie du nouvel agenda le concert d'aujourd'hui est étiqueté Sunday Vortex #4. Lorsque j'arrive l'émission Radio Vortex (que l'on trouve online sur Radio BAM) est en train de finir. L'occasion pour moi d'associer un nom et un visage que je connaissais.

La Tache by Pirlouiiiit 04062017

Ne connaissant pas les habitudes du lieu, j'avais pris soin de demander si le concert allait commencer vraiment à 19h30. Oui Oui ! Ce que j'ai naïvement cru (on ne sait jamais avec le voisinage ...) Bilan des courses bien que légèrement en retard j'attendrai plus d'une heure (en pensant à Svet et les enfants en train de diner et à la newsletter qu'il me resterait à faire en rentrant) ce qui me donnera l'occasion d'observer le lieu. Lieu qui (cela fera peut être un peu cliché) m'a fait penser à certains lieux de Brooklyn et dont je suis donc l'adhérent n°811 (à 2 petits numéros de Stanley Brinks). Il fait beau, pas encore trop chaud, le bar est sympa, les soft à prix libre, comme l'entrée (même si on conseille vivement de ne pas donner moins de 5 euros). Je me demande quel taille peut avoir le sous-sol...

Freschard by Pirlouiiiit 04062017

C'est donc un tout petit peu avant 21h que j'aurai la réponse. Tout petit, bas de plafond, et surtout quasiment pas éclairé. Malgré cela ce qui domine c'est le côté intimiste et non pas le côté cave. Peut être grâce à la profondeur de la salle derrière le groupe ? La ventilation est plutôt bonne car même si certains ne peuvent se retenir d'en griller une (il y en a même qui visiblement attendent d'être en bas pour le faire ?!?) malgré la présence d'enfants, on respire bien. C'est donc dans une obscurité assez importante que Freschard et Stanley Brinks (qui reviennent tout juste du festival Yeah! où ils se sont produits sous son nom à lui) attaquent devant une vingtaine de personnes.

Freschard by Pirlouiiiit 04062017

La dernière fois que je les avais vu sur son répertoire à elle c'était en 2009 à l'Intermédiaire. J'en gardais un bon souvenir même si pas très précis. Aussi ce soir je serai presque amusé de redécouvrir son accent français qui selon les morceaux est vraiment marqué. Cela ne rend les textes que plus facile à comprendre. Succession de petites chansons folk lo-fi chantées par une Clémence qui prend toujours autant de plaisir à être sur scène si on en juge par son sourire et ses yeux qui brillent même dans le noir.

Stanley Binks (Freschard) by Pirlouiiiit 04062017

Stanley assure la guitare (un mini solo par morceau ou presque) mais aussi les chœurs aériens (un des marques de fabrique de Herman Düne) quand ce n'est pas carrément le chant sur la fin de leur set. Commencé aux guitares électriques il finiront par les laisser tomber ainsi que les micro pour faire un pas de plus vers le public et c'est donc accompagné d'un simple ukulélé qu'ils finiront leur set. Plus le concert avance et plus le public est invité à participer (sans avoir besoin de le dire d'ailleurs) avec des morceaux comme Cheese and crackers ou I'm the boss here !.

Freschard by Pirlouiiiit 04062017

Mais je crois que le morceau qui m'a le plus touché est celui très country / blue grass (celui là) qui m'a fait pensé à If I needed you morceau somptueusement repris dans Alabama Monroe et que je les verrais bien reprendre à leur tour. Dans le public quelques personnes dansent mais la plupart sont comme moi à écouter respectueusement le sourire au lèvres. Personnellement je finis par m'asseoir par terre histoire de ne pas être distrait par mon envie de m'asseoir justement. Le bar fermant à 22h ils décident de s'arrêter 10 minutes avant histoire de pouvoir boire un coup avec le public présent ce soir. Pour ma part (pour les raisons évoquées ci dessus) je file en passant devant 5 de leurs disques (dans la plus pure tradition du DIY) à vendre à la caisse.

Freschard by Pirlouiiiit 04062017

Rattrapé sur le palier par Téo je laisse mon contact pour ne pas oublier d'annoncer les prochaines dates sur la newsletter, remercie / dis bonsoir à Clémence que je croise en sortant, récupère mon vélo accroché devant l'école des Abeilles et file chez moi !

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Bonus video :
Freschard by Pirlouiiiit 04062017 - 929


Freschard : les dernières chroniques concerts

Freschard, Johnny Hawaii & the radioactive swampz en concert

Freschard, Johnny Hawaii & the radioactive swampz par Mf
L'Intermédiaire, Marseille, le 21/01/2009
Soirée folk / pop mercredi 21 janvier à l'Intermédiaire : Johnny Hawaii et Freschard. Johnny Hawaii est le projet solo du bassiste de Kid Francescoli. J'avais raté son premier... La suite

Stanley Brinks : les dernières chroniques concerts

Stanley Brinks + The Wave Pictures en concert

Stanley Brinks + The Wave Pictures par Chlorophil
Poste à Galène - Marseille, le 22/01/2009
The Wave Pictures. Bien que ça n'ait aucun rapport, le nom de ce groupe me fait immanquablement penser aux nombreuses estampes d'Hokusai avec une vague au premier plan, volant la... La suite

Freschard, Johnny Hawaii & the radioactive swampz en concert

Freschard, Johnny Hawaii & the radioactive swampz par Mf
L'Intermédiaire, Marseille, le 21/01/2009
Soirée folk / pop mercredi 21 janvier à l'Intermédiaire : Johnny Hawaii et Freschard. Johnny Hawaii est le projet solo du bassiste de Kid Francescoli. J'avais raté son premier... La suite