Accueil Chronique de concert Imperial State Electric
Lundi 29 mai 2017 : 9400 concerts, 24455 chroniques de concert, 5160 critiques d'album.

Chronique de Concert

Imperial State Electric

Imperial State Electric en concert

Petit Bain - Paris 13 mai 2017

Critique écrite le 18 mai 2017 par Samuel C

"Qui reprend Sonic Reducer tient l'auditeur en très grande estime". Au-delà de ce proverbe intransigeant, une débauche d'énergie rock´n'roll ahurissante et contagieuse se déployait samedi 13 mai au coeur de la salle flottante Petit Bain, amarrée face à la BNF.

Vêtus de chemises sombres, boucles de ceinture siglées ISE, pantalons noirs cintrés et boots réglementaires, le quatuor Imperial State Electric n'est pas qu'un supergroupe : il repose sur des légendes underground vivantes !



Composé de Nicke Andersson (mentor des Hellacopters, ex-batteur d'Entombed et initiateur de nombreux projets - son CV est tout bonnement époustouflant), Dolf de Borst (leader-bassiste des Datsuns), Tobias Egge (guitariste chevronné) et Thomas Eriksson (Nicke ayant collaboré avec ce trio précédemment au sein de Cold Ethyl), les auteurs du récent "All through the night" proposeront une quinzaine de titres purement garage avec des chansons pop passionnées.

Andersson, la casquette militaire vissée sur la tête, sait créer la tension nécessaire pour que son public en redemande... Parfait showman, adepte des poses hard rock millésimées, il laisse pantois avec son camarade soliste, aussi bien dans le jeu de scène que dans la qualité des compos. De Borst complète parfaitement le duo, même si on ressent une certaine frustration de sa part de ne pas être au centre de la dynamique. Le batteur, frappé du syndrome du métronome, trône devant le visuel géant du combo représentant un jaguar vraisemblablement surexcité par l'écoute abusive d'ISE.



Après un court interlude le show allait prendre une nouvelle dimension. 45 ans de classiques hard-boogie et de punk allaient être revisités. Tout simplement dantesque !

Ultime maxime : "une soirée sous le haut patronyme de Jostone Traffic est décidément un gage de folie sonique et scénique" !!

Photos signées : http://francoisvezienphotography.tumblr.com/


Petit Bain - Paris : les dernières chroniques concerts

Theo Hakola & the Wobbly Ashes en concert

Theo Hakola & the Wobbly Ashes par pirlouiiiit
le Petit Bain - Paris, le 24/01/2013
2 jours de boulot à Paris... Un petit tour sur Concertandco pour voir ce qu'il s'y passe au niveau musical le soir où je suis là. Bingo ! Une bien jolie soirée annoncée au Petit... La suite

Anathema + Kids in Glass Houses + Lazywall  (Festival Bring The Noise) en concert

Anathema + Kids in Glass Houses + Lazywall (Festival Bring The Noise) par Lebonair
Le Petit Bain, Paris, le 29/11/2011
Nous sommes invités par la radio rock OUI Fm qui lance ce soir son festival, l'éclectique et bien rock "Bring The Noise". Un festival qui porte le nom de la fameuse émission de... La suite