Accueil Chronique de concert Lïnsen + Guadalajara
Mercredi 19 février 2020 : 10842 concerts, 25924 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Lïnsen + Guadalajara

Lïnsen + Guadalajara en concert

Lounge - Marseille 10 Janvier 2013

Critique écrite le par

La lourde tache d'assurer la première partie de Linsen ce soir au Lounge revient à Guadalajara, un sympathique trio flamenco à la mode jazz (voire même provençale par moment !). Bref, un trio surprenant qui, dès les premières notes de guitare jouées annonce la couleur, avec une vitesse d'exécution assez fabuleuse ... Les yeux quasi rivés au sol et ce, devant un véritable parterre de fan !



Les filles s'assoient en tailleur devant la petite scène qui a revêtue ce soir des allures de mini salon très cosy : Rideau rouge et lampe à cloche de verre. Avec quelques palmas qui résonnent déjà de-ci de-là, sur des ballades flamenca jouées avec énormément de douceur et de poésie. Et quand le rythme s'anime, on ne voit plus que des sourires sur les visages et on peut même entendre de petits cris fuser d'un public qui se sent petit à petit gagné par une irrésistible envie de danser.



Les inspirations se mêlent. Par moment, on voit se rencontrer le classique et un Brésil qui amène sa petite touche de soleil en ce soir de pluie. Et leurs présentations entre les morceaux est juste charmante, toute en simplicité et en sourires.

Une savoureuse petite digression sur Take Five de Dave Brubeck nous entraine vers un univers un peu plus jazzy, mais toujours à leur manière. Chacun d'eux s'accorde aux autres d'un coin du regard et la salle continue à suivre avec quelques petits cris d'encouragements. Puis nous repartons vers le Brésil avec un Tico Tico, mais en version super enlevée. Tant et si bien que ça commence même à parler le portugais-brésilien dans la salle, avec des palmas qui repartent de plus belle. Ce qui va entrainer le réveil, s'il en était besoin, de toutes les âmes de danseurs présentes et eux leur faire tirer une petite langue amusée face à certaines difficultés techniques.



On va ensuite passer de la danse à un peu plus de mélancolie, leur univers se modulant au fil des morceaux et les discrets cris du public leur arrachant toujours quelques jolis sourires. Une valse espagnole. A côté de moi, une jeune femme nous fait d'une main des arabesques, gardant l'autre sur son IPhone ;) La clappe s'accélère au rythme des guitares et leur agilité va vite être récompensée par de véritables cris de joie.



Encore une belle adaptation, avec cette Marche Turque à la mode andalouse ... Notre drôle de voyage passe par tous les sentiers musicaux de leur fantaisie. Puis ce sera un dernier morceau avant de recevoir un invité surprise ... Suspens ... (Paco De Lucia semble même être annoncé :P !!) Mais au final, ce sera plutôt un Nico (c'est bien aussi !) qui se fait attendre pendant la petite séance d'accordage et qui ne viendra d'ailleurs jamais. Mais pas grave, on fera sans et je pense que le dit Nico aura vraiment manqué quelque chose. Tant pis pour lui et tant mieux pour nous ;) !!



Bruno Columbo - Guitare
Florian Caillibotte - Guitare
Jules Pelletier - Cajón

Setlist
1 - La Partida
2 - Tang Tang
3 - Andante / Choro De Semendozza
4 - Yddish Rag
5 - Take Five (Dave Brubeck)
6 - Tico Tico
7 - Moon Flower
8 - Mi Favorita
9 - La Czarda
10 - La Marche Turque (Mozart)
11 - Delicado
12 - Swing En Lam
13 - Bossa De Bicou
13 - Minor Swing
14 - Bossa Provençale

***************************************************************************



Vraiment amusante cette petite ambiance salon. Un décor de scène qui a changé il me semble, avec rideau rouge, tapis et lampe rétro sur fond de tissu noir tendu. Très cosi et chaleureux ce Lounge nouveau look. Avec toujours, par contre, ce grand pan de mur sur le côté entièrement tapissé de BD en noir en blanc. Définitivement une chouette petite salle, où l'on est toujours très bien accueilli.

Après de le départ du trio Guadalajara, c'est Mademoiselle Marion qui prend place sur la petite scène, à deux pas de nous. Avec une coiffure très hollywoodienne d'un côté et rasée de l'autre ... Et un chemisier anis assez vaporeux. La couleur annoncée est donc plutôt intime, pour cette soirée que nous allons passer avec Lïnsen.

Elle est seule avec sa guitare, pour commencer, et entame un T'es Beau de sa voix la plus chaude et emplie par moment de quelques trémolos. Avec une émotion qui est déjà palpable.



Puis voilà que Jules, au cajón, et Florian, à la guitare, viennent la rejoindre ... Mais nos deux transfuges de Guadalajara sont allés mettre une cravate, s'il vous plait ;) !! Ils repartent alors tous trois dans une seconde reprise et je pense qu'il ne doit pas être possible d'avoir plus de plaisir qu'eux, à jouer ainsi en toute simplicité. En tout cas, c'est ce qui se lit sur leurs visages.

Selon les morceaux, la voix de Marion sait se faire un peu plus rauque, un peu plus blues. De bonnes reprises, plutôt personnelles, mais surtout (ce qui est sans doute le plus intéressant) des compos plus personnelles encore. Au fur et à mesure, sa voix se lâche et gagne encore en couleur. Ses textes en français sont d'une belle poésie et nous avons même droit au retour des palmas dans la salle ... Pourquoi pas, même si cela peut paraitre surprenant avec ce genre musical. La musique est belle, le style pas forcément facile à définir. Un subtil mélange de Folk, de Pop et même de Soul. C'est plutôt bien ficelé et la Demoiselle n'hésite pas à donner de la voix ou bien à rendre celle-ci déchirante, pour renforcer le tout.



Le petit bémol va cependant venir de la salle, qui est très bavarde et bruyante, ce qui ne rend pas forcément aisé l'appréhension les textes de Lïnsen. Alors c'est un peu dommage. Parce que les reprises avec tout le monde qui chante, c'est bien sympa, mais moi c'est surtout Lïnsen que je suis venue découvrir ce soir. Et lorsque que je parviens à entrer dans leur monde, j'y trouve un joli sens d'une poésie un peu noire mais très plaisante, avec toujours beaucoup d'âme et de cœur ... Et je regrette de ne pas pourvoir en profiter pleinement.

Dommage donc qu'il n'y ait que les reprises pour rassembler le public avec lequel, ceci étant, elle se lâche avec plaisir. Alors, comme elle dit : "Parce qu'on est d'humeur chantante", on continue sur un Frozen plus qu'intéressant (parole d'une absolue non fan de Madonna !) et un Pastime Paradise très enlevé et rythmé. Mais encore une fois, heureusement qu'il y a les filles assises au premier rang, parce que sinon je ne serais pas sûre d'être à un concert, tant il y a de bruit et de conversations intestines !



En fin de set, elle s'éclipse, ce qui donne l'idée aux garçons de partir dans un petit bœuf plutôt sympa, avant qu'elle ne revienne ... En réclamant du champagne !! Celui-ci va d'ailleurs très vite arriver et va être partagé avec tous ceux qui n'en veulent, pour fêter cette année qui commence ... Encore quelques reprises aux belles couleurs et un Chivas aussi ludique musicalement parlant, qu'au niveau du texte ... Et ce sera la fin de ce joli set plein de finesse et de talent.

Marion - Guitare & Chant
Florian Caillibotte - Guitare
Jules Pelletier - Cajón



Setlist
1 - T'es Beau (Pauline Croze)
2 - Losing My Religion (R.E.M.)
3 - Welcom
4 - Tan Maï
5 - Help Us
6 - Sous La Lune
7 - Otherside (Red Hot Chili Peppers)
8 - Orphée
9 - Frozen (Madonna)
10 - L'Agonie
11 - Pastime Paradise (Stevie Wonder)
12 - La Levée D'La Loire
13 - Karma Police (Radiohead)
14 - Say My Name (Destiny's Child)
15 - Chivas
16 - You Know I'm No Good (Amy Winehouse)
17 - My Heart
18 - Lusty Love

Chronique réalisée par l'équipe de Concerts en Boîte

Lounge - Marseille : les dernières chroniques concerts

Serket & the Cicadas en concert

Serket & the Cicadas par pirlouiiiit
Le JAM, Marseille, le 31/01/2020
Programme un peu trop ambitieux ce soir qui fait qu'une fois de plus je vais arriver trop tard pour vraiment voir le concert de Serket & the Cicadas de ce soir au JAM. En effet... La suite

The Sansev' Blues Band (Sanseverino) en concert

The Sansev' Blues Band (Sanseverino) par Pirlouiiiit
Le JAM, Marseille , le 22/12/2019
Premier week-end des vacances... Pour la première fois depuis longtemps ma fin de semaine n'a donc pas été réglée par mon programme habituel optimisé entre bébé nageurs,... La suite

Jo Keita Experience + Vilains Chicots en concert

Jo Keita Experience + Vilains Chicots par
Le JAM, Marseille, le 18/10/2019
Ce vendredi soir il y avait un nouvelle fois trop de choses en même temps (surtout en octobre et en mars) ... ainsi j'aurais aimé pouvoir aller à Lollipop, à la Baronne, à la... La suite

Jon & John en concert

Jon & John par Pirlouiiiit
Le JAM, Marseille, le 13/09/2019
Ce soir, comme tous les vendredis soir il y avait beaucoup de choix. Comme je vieillis je ne suis allé voir que 2 concerts. Le premier de the Lemon Cars et de No Jazz Quartet... La suite