Accueil Chronique de concert Ozzy Osbourne
Lundi 9 décembre 2019 : 9985 concerts, 25832 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ozzy Osbourne

Ozzy Osbourne en concert

Bercy - Paris 20 septembre 2010

Critique écrite le par

Ozzy de retour à Paris après plusieurs années d'absence, avec deux groupes connus en ouverture qui devaient attirer des plus jeunes... Ça n'a pas suffit à remplir un Bercy que je ne me rappelle pas d'avoir vu aussi vide depuis que j'y vais... On devait taper dans la moitié je dirai. Et pourtant, quelle putain d'ambiance tout au long du show du Madman !!!

Si les avis étaient très partagés à la sortie du concert des Guns au même endroit la semaine dernière, hier soir c'était la quasi unanimité envers cette légende vivante du Hard ! Un bonheur total pendant près de 1h50, pas mal pour un vieux sénile, hein les détracteurs ?!
Il y a trois ans au Fields of Rock je le voyais pour la première fois, enfin, et j'étais dans un etat orgasmique, malgré le fait que vocalement c'était loin d'être parfait, que Zakk Wylde était plus que gavant avec ses soli, et qu'il n'avait joué que treize titres.
Alors imaginez mon état de pure jouissance si je vous dis qu'il a beaucoup mieux chanté (même avec quelques doutes de samples sur certains passages, doublant sa voix, et un certain épuisement sur le deuxième rappel), que le nouveau gratteux est un tueur reproduisant enfin les beaux soli sans en rajouter des tonnes, et que la setlist était franchement fantastique !

Le démarrage sur "Bark at the moon" est classique mais de suite c'est la salade de cheveux avec les amis présents, c'est le très très bon son dans la tronche, c'est Ozzy qui commence son propre show, c'est le timing parfait qui nous fait dire qu'on va vivre quelque chose d'intense.
Un petit morceau (excellent) du dernier opus, et ensuite tout prend une autre dimension avec l'enchainement "Mr Crowley"/"I don't know", deux de mes titres favoris tout confondu, avec ZE solo sur "Mr Crowley", puis du Sabbath à profusion, alterné avec quelques surprises, dont le génialissime "Shot in the dark", epoque glam aux gros claviers, et l'inattendu "Killer of giants", power ballad très prenante. "Crazy train" atomise un Bercy conquis avant un premier rappel classique... et un second beaucoup moins ! "Flying high again" est loin d'être ma préférée, mais sur scène elle passe bien, et le final sur une cover du Sab' que je trouve obscure avait de quoi étonner. Mais au moins ca change, et je n'aurai qu'un seul regret avec l'absence de "No more tears" encore une fois. Et dommage que "Scream" n'ait pas été plus représente vu sa qualité, mais forcément on préfère tous entendre de vieux hits du bonhomme.

Avec tout ca, comment voulez vous ne pas avoir de purs instants de Bonheur ?! Surtout qu'Ozzy est fidèle à lui même: un vrai gamin qui s'émerveille de tout, avec un immense sourire perpétuel, courant partout, haranguant la foule sans cesse (notamment les fameux "crazy", "I can't fuckin' hear you"...), nous faisant lever les bras et taper dans les mains, puis les "hohohohoho" sur "Iron Man" et consorts, sans oublier la lance à eau (ou mousse ?) sur les premiers rangs, et en pleine tronche des gars de la sécurité...
Putain mais c'est beau de voir ce mec s'amuser comme ca. C'est le seul à me faire cet effet là live, d'avoir un sourire qui me bouffe tout le visage dès qu'il entre en scène seul, avant ses zicos, pour nous dire qu'il est heureux d'être là. Pas de backdrop recherché, pas d'écrans géants, juste Dieu est ses musiciens ! Ouais, maintenant que Dio est mort, il reste Dieu.

Et fidèle à son habitude, il s'est encore une fois bien entouré, avec l'ancienne section rythmique de Rob Zombie, dont un batteur qui cognait juste et fort, et pour une fois le solo de fûts était intéressant, puissant, sans chichis techniques inutiles. Un très bon point ! Comme le solo de gratte bonnard du nouveau [b]Gus G[/b]. Ce dernier n'a pas à rougir de tous ses prédécesseurs, au contraire, il s'applique à reproduire les soli dantesques à la quasi perfection, sans les dénaturer. Avec le ventilateur à fond faisant voler sa chevelure conséquente, c'était too much mais ca collait bien au spectacle !

Ça m'a fait encore plus plaisir que le public soit à fond dedans, et de ressentir la joie générale me fait dire qu'on peut raconter ce qu'on veut sur le pathétisme du gars dans sa vie générale, sur les planches il donne quelque chose de très rare: du Bonheur pur, des souvenirs mémorables.

Pour les deux premières parties, dommage que ca ait commencé si tôt, car j'aurai bien aimé découvrir Danko Jones, et voir quelques classiques de Korn, mais ces derniers n'ayant joué même pas quarante minutes (surprenant à mon sens), on est rentré trop tard dans l'enceinte.
En même temps, le temps passé devant Bercy avec tous les amis et autres connaissances ou revoyures pas croisées depuis longtemps, c'est aussi inestimable qu'un show du Maitre Ozzy Osbourne.

1. Bark at the Moon
2. Let Me Hear You Scream
3. Mr. Crowley
4. I Don't Know
5. Fairies Wear Boots (Black Sabbath cover)
6. Suicide Solution
7. War Pigs (Black Sabbath cover)
8. Shot in the Dark
9. Rat Salad (Black Sabbath cover)
10. Iron Man (Black Sabbath cover)
11. Killer of Giants
12. I Don't Want to Change the World
13. Crazy Train
14. Encore:
14. Mama, I'm Coming Home
15. Paranoid (Black Sabbath cover)
16. Encore 2:
16. Flying High Again
17. Into the Void (Black Sabbath cover)

Ozzy Osbourne : les dernières chroniques concerts

Black Sabbath en concert

Black Sabbath par lol
Bercy, Paris, le 02/12/2013
Black Sabbath existe depuis plus près de 45 ans. Si ce groupe, qui est avant tout celui du guitariste Tony Iommi (seul membre permanent), a connu une multitude de batteurs et... La suite

D.A.D. + Blue Öyster Cult + Motley Crüe + Slash + Ozzy Osbourne (Hellfest 2012) en concert

D.A.D. + Blue Öyster Cult + Motley Crüe + Slash + Ozzy Osbourne (Hellfest 2012) par Abigail Darktrisha
@ Hellfest 2012 Clisson, le 17/06/2012
En ce troisième et dernier jour du Hellfest Festival, la fatigue se fait ressentir et je déciderai de ne regarder de près que quelques groupes précis, à commencer par les... La suite

Hellfest 2011 - 3ème journee : Ozzy Osbourne, Judas Priest, Duff Mc Kagan's Loaded, Ghost, Grand Magus, Mr. Big, Doro, Therion en concert

Hellfest 2011 - 3ème journee : Ozzy Osbourne, Judas Priest, Duff Mc Kagan's Loaded, Ghost, Grand Magus, Mr. Big, Doro, Therion par Abigail Darktrisha
Clisson, le 19/06/2011
Ce dernier jour sera celui des bonnes surprises avec une programmation très variée et aussi moins intense que les jours précédents. Orphaned Land Duff Mc Kagan's... La suite

Ozzy Osbourne par Rama
Paris - Bercy, le 20/09/2010
Dix huit piges que le prince des ténèbres n'était pas venu en France et pourtant c'est pas la foule des grands soirs...Bercy est en petite configuration et, cependant, les gradins sont clairsemés et la fosse pas surchargée. Drouot a sûrement vu trop grand et un Zénith aurait presque suffit. Paradoxal tant, en ce 20/09/10, le P.O.P.B était, pour... La suite

Bercy - Paris : les dernières chroniques concerts

Suprême NTM en concert

Suprême NTM par Electric Eye
Accorhotels Arena, Paris, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume, cette chronique est rédigée en français. Parce que Suprême NTM est un produit de son environnement et de son époque. Ce qui veut dire que si vous... La suite

Orelsan (featuring Damso, Gringe, Vald et Ibeyi) en concert

Orelsan (featuring Damso, Gringe, Vald et Ibeyi) par ag
AccorHotels Arena, Paris, le 06/12/2018
Dans le public parisien, l'excitation était à son comble pour ce dernier concert d'Orelsan qui a clôturé la tournée "La fête est finie" à Bercy le 6 décembre dernier. Avec ce... La suite

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) en concert

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) par Lebonair
AccorHotels Arena - Paris, le 12/09/2018
Pour certains d'entre nous, les Irlandais de U2 représentent le plus grand groupe de rock au monde... Pour d'autres au contraire, Bono and co sont devenue une machine à fric... La suite

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) en concert

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) par Samuel C
AccorHotels Arena - Paris, le 09/09/2018
Vers 20h25 Bono the Vox nous souhaite la bienvenue pour plus de 2 heures de sons et lumières ! On devine la fatigue, sa voix lui a fait défaut quelques jours auparavant à Berlin et... La suite