Accueil Chronique de concert Paradise Lost
Samedi 18 janvier 2020 : 11450 concerts, 25884 chroniques de concert, 5283 critiques d'album.

Chronique de Concert

Paradise Lost

Poste à Galène - Marseille 5 mars 2008

Critique écrite le par


Il est bien loin le temps où Paradise Lost remplissait le Moulin plusieurs tournées de suite. En même temps il est bien loin le temps où Paradise Lost faisait du Metal pur et dur.
Cependant, force est de reconnaitre que les anglais doivent bien aimer Marseille, puisqu'ils y viennent régulièrement, même si c'est pour investir un Poste à Galène, qui culmine seulement à 260 personnes environ. Mais 260 personnes présentes, et ca c'est déjà pas mal.


Toujours un plaisir de se retrouver au Poste, surtout avec des amis, croisant des têtes connues, buvant de bonnes binouses pas chères, avec pour objectif de passer une bonne soirée avec un groupe que j'ai laché depuis près de 10 ans ok, mais qui a marqué mes belles années Metal au bahut. Et puis rien que pour "Icon", ce groupe restera important pour moi.


Alors qu'attendre du groupe en 2008, après le revirement de "One second" fin 90s, puis un dernier opus revenu au Metal ? Ben honnêtement, un live bien sympa ! Même si 1h20 c'est trés léger, et avec leur disco, ils auraient largement pu combler encore plus un public tout acquis à leur cause ("Embers fire" ou n'importe quel titre de "Draconian times" auraient fait l'affaire...). Surtout qu'il n'y avait aucune première partie.


Ca commence mal, du fait d'un son totalement pourrave ! Les mecs se pointent simplement, empoignent leurs instruments, et balancent une bouillie de basses trés indigeste ! Ca va nettement s'améliorer en quelques titres, mais ca ne sera jamais clairement parfait. Notamment pour les grattes sous mixées.
Une majorité de chansons du petit dernier est interprétée, ca passe ma foi pas mal, à part une ou deux assez chiantes ("Over the madness"). L'ancienne periode n'est pas oubliée, avec un bel enchainement "True Belief"/"As I die", qui sont, comme toutes les vieilles, réinterprétées en voix claire et moins aggressives. Ce qui donne un rendu inattendu, mais minimise enormément la puissance et la rage originales. Surtout dans la voix. C'est encore plus flagrant pour un "Gothic" sorti des profondeurs ! A cette occasion on note le décalage de génération... L'annonce de ce morceau a soulevé l'enthousiasme d'une minorité dans l'audience, alors qu'un "Say just words" final, ou d'autres titres plus récents recueillent bien plus de suffrages...


M'enfin ca fait plaisir de ne plus entendre Holmes cracher sur ces anciens brulots, ni de le voir avec cette attitude de merde qu'il avait pendant les lives de 95 et 97 à Marseille, ce fut une trés agréable surprise. Il est toujours trés statique derrière son micro, parle peu mais fait l'effort de plusieurs remerciements. Par contre, mention trés spéciale au gratteux Mackintosh et au bassiste chauve, qui etaient à fond dedans ! Le premier vivait son live comme pas permis, faisant corps avec son instrument. Le deuxième se secouait violement en rythme, tandis que l'autre guitariste (on aurait dit Udo !) et le batteur n'ont pas marqué les esprits.


Un bilan plus positif que ce à quoi je m'attendais, avec pour seul regret un temps de jeu si court, d'autant plus dommageable pour certains qui venaient de loin... Mais cela nous a permis d'aller boire un coup au pub d'à coté, après avoir salué Fully et Fabrice du forum, ainsi que les habituels Striker, Pirlouiiiit et j'en passe ;).
Avec une telle bonne attitude, revenez quand vous voulez les gars :)


Setlist :

01 - The Enemy
02 - Ash and Debris
03 - Mystify
04 - No Celebration
05 - True Belief
06 - As I Die
07 - Praise lamented Shade
08 - Enchantment
09 - Requiem
10 - Unreachable
11 - Gothic
12 - One Second
13 - Never for the Damned
14 - Erased
15 - Over the Madness
16 - Say just Words


GANDALF FOREVER FAILURE

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici


Bonus video :

Paradise Lost : les dernières chroniques concerts

Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour  en concert

Kobra & The Lotus + Limp Bizkit + Paradise Lost - Sonisphere 1er jour par Abigail Darktrisha
@ Getafe Madrid Espagne, le 26/05/2012
Il y a des concerts comme ça où le moment de bonheur vient après coup, une fois l'action retombée et le calme revenu. C'est un peu ce que je ressentirai pour ce concert de... La suite

Paradise Lost + Swallow The Sun en concert

Paradise Lost + Swallow The Sun par Karen Solvery
Transbordeur Club, Lyon, le 05/05/2012
C'est avec Paradise Lost, figure iconique de la scène gothique-doom métal, que nous avions rendez-vous ce samedi 2 Mai au Transbordeur Club. Il nous arrive cette année, avec son... La suite

Orphaned Land - Paradise Lost par Maynine
RockStore, Montpellier, le 29/05/2005
Déjà ça démarre à l'heure. Je ne reviendrai pas sur la sono du lieu, mais bon, cette fois-ci, vu que les groupes avaient leurs propres sono c'était correct. C'est comme ça, on sait à quoi on s'expose en allant dans cette salle. Le premier groupe est déjà en place lorsque nous arrivons. Des jeunes locaux dont je n'ai malheureusement pas le nom.... La suite

Paradise Lost par tp
Rock School Barbey - Bordeaux, le 22/03/2003
Le dernier album "Symbol of Life" est considéré par beaucoup comme un juste retour aux sources. Il est vrai que ce petit bijou caresse davantage la période heavy draconienne que ces prédecesseurs. Il en va de même sur scène où le set fut axé sur ce dernier album et sur "Draconian Times". Après une entrée tonitruante sur "Isolate", Paradise Lost... La suite

Poste à Galène - Marseille : les dernières chroniques concerts

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy en concert

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy par odliz
Le Makeda, Marseille, le 30/11/2019
Deux mois après la Rue du Rock, Phocea Rocks remet le couvert, sauf que cette fois-ci, on laisse la sono branchée le temps d'un week-end dédié au rock immortel. Histoire de... La suite

 Histoire du rock à Marseille 1980-2019 (Concerts pour la sortie du livre 1/2) : De la Crau, Screaming Jungle, Oh Wee, Neurotic Swingers, Parade en concert

Histoire du rock à Marseille 1980-2019 (Concerts pour la sortie du livre 1/2) : De la Crau, Screaming Jungle, Oh Wee, Neurotic Swingers, Parade par Philippe
Le Makeda, Marseille, le 29/11/2019
Pour la sortie officielle du beau livre Histoire du rock à Marseille 1980-2019, l'éditeur Le Mot et le Reste a fait les choses en grand, et s'est associé à Phocea Rocks pour... La suite