Accueil Lyon Transbordeur - Lyon - Villeurbanne
Vendredi 9 décembre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Transbordeur - Lyon - Villeurbanne

3 Bd Stalingrad
69100 Villeurbanne
Bus : 59 / 70

Plus d'info :

1500 places + petite salle

Plan d'accès

Transbordeur - Lyon - Villeurbanne : les prochains concerts

Je.

15

Déc.

2022

Kalash en concert
Kalash
Kalash
20H00 28.00 €

Ve.

16

Déc.

2022

Prime en concert
Prime
Prime
20H00 28.00 €

Sa.

17

Déc.

2022

O.b.f Sound System
23H30 Early tickets : 18,80€, Regular tickets : 22€

Me.

25

Janv.

2023

Accept en concert
Accept
Accept
19H00 42.10 €

Sa.

28

Janv.

2023

Ibeyi en concert
Ibeyi
Ibeyi
19H30 33.00 €

Ma.

31

Janv.

2023

The Kooks en concert
The Kooks
The Kooks
20H00 36.00 €

Me.

01

Fév.

2023

Iza en concert
IzÏa
Izïa
20H00 33.00 €

Je.

02

Fév.

2023

Alestorm en concert
Alestorm
Alestorm
18H00 36.00 €

Ma.

14

Fév.

2023

Fever 333 (Annulé)
20H00 34.00 €

Ve.

17

Fév.

2023

La P'tite Fumee
20H00 De 23.00 à 25.00 €

Transbordeur : les dernières chroniques concerts 245 avis

The HU

Critique écrite le 17 novembre 2022, par Florentine Pautet

Le Transbordeur, Lyon 15 Novembre 2022

The HU en concert

Une soirée bien spéciale a lieu en ce mardi 15 novembre 2022. En effet, le Transbordeur accueille le groupe de metal mongol, The HU. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les musiciens originaires de Oulan-Bator ont fait déplacer la foule. C'est archi complet ce soir, et ça se voit : dès l'ouverture des portes, la queue est déjà bien longue devant la salle et les fans s'impatientent sous la pluie battante. Aux alentours de 20 heures, un DJ arrive sur scène (il n'a pas été annoncé officiellement) et nous passe quelques morceaux pour patienter : des classiques, allant de "Killing In The Name" à "Master of Puppets". Le Trasnbordeur est déjà bien rempli, autant à l'intérieur que devant le bar. Cela fait plaisir de voir qu'un tel groupe attire la curiosité. Peu avant 21 heures, les lumières s'éteignent. La fosse est bien compacte, il est même difficile de s'y frayer un chemin. Certains ne pourront même pas avancer plus près que dans les couloirs. Il faut dire que The HU est un groupe original, qu'on a envie de voir en concert tant il se démarque par son... Lire la suite

Helloween

Critique écrite le 01 septembre 2022, par Florentine Pautet

Le Transbordeur, Lyon 31 août 2022

Helloween en concert

Les citrouilles sont de sortie ce soir au Transbordeur. C'est Halloween avant l'heure avec la venue du groupe Helloween. Pas de Hammerfall en première partie, c'est donc un show qui commencera assez tôt. Enfin, pas totalement, les Allemands arrivant sur scène avec une vingtaine de minutes de retard. La salle est complète, bien compacte à 20h30. Et lorsque le rideau tombe et que le groupe arrive, avec bien sûr, une énorme citrouille portant la batterie, les applaudissements ne se font pas attendre. Avec "Skyfall", issu de son dernier album, Helloween font une bonne entrée en matière. Le morceau durant plus de 10 minutes, on a le temps d'apprécier la prestation. Les trois chanteurs font le boulot, et vocalement, c'est très propre. Le son est d'ailleurs impeccable, donnant la part belle aux guitares et à la basse. Puis s'ensuit "Eagle Fly Free" et "Mass Pollution". Le public, assez âgé ce soir, chante les paroles par coeur, et cela fait plaisir à voir. Avec un écran géant en fond faisant défiler des images toutes plus belles les unes que les autres, la performance est tout bonnement authentique, avec sa touche de modernité. L'album "Keeper Of The Seven Keys, Part II" est le plus représenté, avec 5 chansons. Suivi par le... Lire la suite

Fontaines D.C.

Critique écrite le 07 juin 2022, par Philippe

Le Transbordeur, Lyon 06 juin 2022

Fontaines D.C. en concert

Que savions-nous de Fontaines D.C. avant ce lundi 6 juin au soir ? Jeune groupe classé post-punk, d'origine irlandaise (mais sans une once de cette touche celtique parfois gonflante et qui va souvent avec !), auteurs d'un formidable premier album, Dogrel, en 2019... Aperçus à cette occasion au festival TINALS, dernier du nom, lors d'une première prestation trop courte - 30 minutes environ, en parfaits petits branleurs sachant se faire désirer/détester ! Armés de l'album révélation de 2019, ces jeunes lads étaient donc partis pour une carrière stratosphérique en 2020... mais se sont fait éclater les rotules à la batte de baseball par Mrs Covid-19 ! Ils ont bien réagi néanmoins, en sortant un deuxième album presque aussi enthousiasmant (et au final même, plus long en bouche), A Hero's Death - sans doute ce qu'on a le plus écouté en 2021 ! Plus une carte postale en vinyle envoyée lors du Disquaire Day, un touchant live sans public enregistré dans une prison désaffectée pour indépendantistes d'Irlande, Kilmainham Gaol... Pour cette raison donc, même en étant un peu plus circonspects devant le 3e album, Skinty Fia, on avait très envie de les revoir, les 5 Fontaines D.C., quitte à devoir roter du sang pour le mériter.... C'est donc après... Lire la suite

Flèche Love

Critique écrite le 14 janvier 2020, par cathy

Club Transbo - Villeurbanne 21 décembre 2019

Flèche Love en concert

En ce dernier week end avant les fêtes de fin d'année, samedi 21 décembre, l'association Mediatone propose un plateau exclusivement féminin avec trois artistes aux styles affirmés. On n'a malheureusement pas pu assister aux performances scéniques de Tracy De Sa et de Romane Santarelli. C'est seulement aux abords de 21h50 que l'on arrive au Transbordeur. Malgré l'heure tardive on tente le parking juxtaposé à la salle qui, à notre grande surprise, possède encore plusieurs places libres. On accède rapidement au Trans Club, on a juste le temps de constater qu'il n'y a pas foule que les lumières s'éteignent. Le public éparpillé dans la salle s'approche timidement de la scène et applaudit à l'entrée de Flèche Love et de ses deux musiciens. Flèche Love, aka Amina Cadelli, est connue pour avoir été la chanteuse et parolière du collectif électro Kadebostany qu'elle quitte en 2015, qui a notamment écrit le fameux titre "Castle in the Snow". Désormais, seule aux commandes, elle s'accompagne de musiciens, ce soir ils sont deux, un batteur et une claviériste, cachés derrière un masque ne laissant paraître aucune émotion mais cela ajoute une touche supplémentaire à l'ambiance mystique qui régnera au fil des chansons. Flèche Love... Lire la suite

Temples + Raoul Vignal + Pom Poko + Marble Arch + Lebanon Hanover (Festival Transfer 2019)

Critique écrite le 05 avril 2019, par Kx Santos

Transbordeur, Lyon 8 Mars 2019

Temples + Raoul Vignal + Pom Poko + Marble Arch + Lebanon Hanover (Festival Transfer 2019) en concert

Deuxième jour, ce vendredi 8 Mars, au Transbordeur, pour la troisième édition du Festival Transfer. La soirée démarre aux alentours de 20h et se poursuivra assez tardivement aux premières lueurs du samedi. Sans interruption aucune, les concerts s'enchaîneront entre le Transbordeur Club et la salle du Transbo. Raoul Vignal Raoul Vignal inaugure la soirée avec son groupe : 4 musiciens au total pour une guitare (Raoul Vignal), un vibraphone (Grégoire Colson), une contrebasse ( Jody Martin) et un batteur (Lucien Chatin). Le Lyonnais entraîne le public dans son univers subtil et chaleureux : une folk légère et reposante. On commence doucement à s'immerger dans les ondes de la soirée. Après "The Silver Veil", son premier album, enregistré en 2015 chez Klangbild, studio berlinois ou il réside quelque temps, il réalise son deuxième album, "Oak Leaf", produit au studio lyonnais Mikrokosm, qui sort chez Talitres en mai 2018. Si le public est encore peu nombreux, les spectateurs présents profitent des sonorités analgésiques qui se dégagent d'une guitare ondulante, d'un fragile timbre vocal lors d'un set empli d'harmonies doucereuses. Tout cela pour évacuer le stress de la semaine. En souplesse, donc, le signal est lancé. Pom... Lire la suite

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019)

Critique écrite le 18 mars 2019, par Dissy

Transbordeur - Villeurbanne 9 mars 2019

Beak>, Toy, Ditz, Lice, Off Models, She Past Away, Drahla (Festival Transfer 2019) en concert

Quoi de mieux qu'un festival de musique indé pour faire passer un week-end hivernal un peu trop maussade. Le Festival Transfer revient cette année pour une troisième édition, et y ajoute même une soirée supplémentaire au Transbordeur pour faire durer le plaisir. Off Models : De très belles promesses Un très bon premier album intitulé "Never Fallen In Love" sorti en janvier, et une occasion ratée de les voir à Clermont-Ferrand quelques jours avant, il n'en fallait pas plus pour attiser l'envie de découvrir les Valentinois sur scène. Emmené par l'énergique et sémillante chanteuse Anita, à la voix captivante avec cette touche sexy sans prétention rappelant par moment une tonalité à la Kim Deal, le groupe entame son set par le titre le plus entêtant de l'album, "Fast Life", qu'on fredonnait justement depuis 2 jours. Après cette très bonne mise en bouche, le quintet enchaîne avec tout un tas de titres jangle pop punk bien fichus, punchy et tout sourire, avec une énergie formidable. A suivre ! Ditz : La bonne surprise Pourquoi ? Parce que je m'étais bêtement trompée de groupe lors de la pré-écoute sur une célèbre plate-forme musicale de l'internet, qui m'avait suggéré un homonyme plus que douteux, provenant du New Jersey,... Lire la suite

Accès