Accueil Chronique de concert Royal Republic + The Wholls + Tim Vantol
Lundi 24 avril 2017 : 10633 concerts, 24399 chroniques de concert, 5155 critiques d'album.

Chronique de Concert

Royal Republic + The Wholls + Tim Vantol

Royal Republic + The Wholls + Tim Vantol en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 1er mars 2017

Critique écrite le 03 mars 2017 par Jérôme Justine

Ce soir ça va être la fête à la Coopérative de Mai, trois groupes pour le prix d'un : The Wholls, Tim Vantol et Royal Republic...

The Wholls

C'est dès 20 heures 30 pétante que les Londoniens de The Wholls se présentent sur la scène d'un Club de la Coopérative de Mai déjà bien rempli pour les accueillir. Accompagnant Tim Vantol et Royal Rrepublic sur la tournée "The weekend man" 2017, ils ont pour mission de chauffer une salle qui ne demande que cela. Ce jeune groupe qui va sortir un enregistrement courant mars présente un aspect assez disparate, quant au look entre un guitariste sapé comme Tom Morello, un chanteur Italo/gitano/latino version chemise ouverte sur torse velu et chaînes qui brillent, un batteur tatoué et un bassiste discret (un bassiste quoi !), mais une belle unité pour ce qui concerne le fait de balancer un rock alternatif très efficace à défaut d'être original. Tout est en place, même la drague un peu lourdingue du public féminin (et mineur). En 30 minutes chrono, The Wholls a fait le job, le public est chaud et ne risque pas un claquage pour la suite de la soirée, d'autant plus que, dès le changement de plateau, on passe directement aux assouplissements.



Tim Vantol

En effet, arrive vers 21h15, seul en scène avec sa Gibson electro-accoustique le chanteur folk Néerlandais Tim Vantol. La question est toutefois, mais qu'est ce qu'il fout là ? D'ailleurs, il se pose, avec beaucoup d'humour, la même question. On le sait rapidement, cet ancien membre de feu For Japan, fort de ses 7 ans d'expériences sur scènes et sur disques, ne met pas longtemps à conquérir la foule présente. A coup de protest songs, de refrains bien tournés, avec beaucoup d'énergie et de savoir-faire, il met dans sa poche l'assemblée (c'est vrai qu'en plus il est beau gosse !) et permet à l'ambiance de ne pas trop retomber. Il nous emmène gentiment jusqu'à 22 heures...



Royal Republic

22 heures..., heure à laquelle arrivent dans le cette petite salle surchauffée les 4 Royal Republic ! Ces Suédois, qui ont formé leur groupe en 2007 et ont 3 albums au compteur, rappellent très fortement un autre groupe de ces contrées nordiques : The Hives. Ils distillent le même type de pop/punk, s'habillent de manière très similaire, jouent de dualités Les Paul/Telecaster (piquée au Clash) de façon identique, jouent à 1 2 3 soleil (Hop on se fige) comme eux.... mais malgré tout, on se laisse prendre parce que, d'une part c'est bien fait, et d'autre part la joie et l'énergie données sont aussi les mêmes. Dès le premier titre, "When I See you dance with another", Per Andreasson, batteur de son métier, fend du bois dans une tenue (perfecto oblige) digne de Tommy ou Marky Ramones.



S'ensuivent des classiques et des nouveaux titres du groupe, qui nous emmènent jusqu'au titre "Weekend man" où Adam Grahn, nous explique que nous sommes samedi, car il ne joue que le samedi. Après nous avoir envoyé dans l'espace le temps d'un titre ou nous rêvons tous de devenir "Astronaut", les Royal Republic nous prouvent, si cela était encore nécessaire, qu'ils ne se prennent pas au sérieux : le temps du titre "addictive", ils deviennent un cover band folk/country d'eux-mêmes, entonnant en choeur un refrain qui traduit en français pourrait bien rejoindre le top 50 des chansons paillardes.



S'ensuit un chaleureux "Joyeux anniversaire" à l'intention de Jonas Almen, efficace bassiste de la troupe. L'heure de concert étant passé, les discours de Adam se font de plus en plus longs, il a, là aussi, le même discours que Pelle Almqvist : il cause, mais contrairement au chanteur de The Hives, non seulement on comprend ce qu'il raconte, mais en plus c'est plutôt drôle, et puis ça permet surtout à ses compagnons d'ouvrir les capots et de refroidir les moteurs et de reprendre leur souffle.



Parce que du souffle il en a fallu, pour donner toute cette énergie pendant 1 heure 30, durée pendant laquelle les Royal Republic mouillent, au propre et au figuré, la chemise. C'est après un rappel se terminant par un "Full steam space machine" que les 4 compagnons quittent la scène, non pour se diriger vers les loges, mais vers le bar où 4 bières aussi fraîches que méritées les attendaient. Si The Hives est peut-être (certainement) le meilleur groupe Live au monde, les Royal Republic sont de sérieux outsiders pour concurrencer leur modèle, et c'est vraiment une la classe pour mon petit gars de 8 ans d'avoir vécu ce soir là son premier concert !



Photos : Yann Cabello (album complet ici) www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/profocus63...


Royal Republic : les dernières chroniques concerts

Interview avec Royal Republic en concert

Interview avec Royal Republic par fredc
Zénith - Paris, le 08/11/2011
Les Royal Republic font beaucoup du bruit depuis leur Suède natale, au point que les murs des salles françaises commencent à vrombir à l'unisson. Très souvent comparés à leurs... La suite

The Offspring + Royal Republic en concert

The Offspring + Royal Republic par Gerry
Zénith Paris, le 31/08/2011
Bonjour, j'ai cru rêver le 31 août 2011... The Offspring au Zénith de Paris, une salle de concerts pas très grande en plus pour un groupe "si grand" !! Quel pied d'enfer !!!... La suite

Corleone + Oh La La ! + Royal Republic + Vismets + Asaf Avidan & The Mojos (Printemps de Bourges 2011) en concert

Corleone + Oh La La ! + Royal Republic + Vismets + Asaf Avidan & The Mojos (Printemps de Bourges 2011) par Pierre Andrieu
Le 22 d'Auron, Bourges, le 20/04/2011
Il fait beau et chaud dans le Cher, le Printemps de Bourges 2011 débute ce mercredi 20 avril et tout se présente pour le mieux dans le meilleur des mondes avec une soirée... La suite

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Barbagallo + Matt Low en concert

Barbagallo + Matt Low par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 12/04/2017
C'est le printemps et les découvertes fleurissent à La Coopé (oui, j'ai l'âme poéte aujourd'hui, je sais, je sais... ) en ce beau mercredi 12 avril ... Même si l'on est déjà arrivé... La suite

Suicidal Tendencies + 22 Belows en concert

Suicidal Tendencies + 22 Belows par Jerome Justine
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/04/2017
C'est fort d'un très bon nouvel album, "World gone mad", que le légendaire groupe de Crossover thrash originaire de Venice, Suicidal Tendencies, parcoure la France pour 11 dates en... La suite

Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links en concert

Phil Campbell And The Bastard Sons + 4Links par Jérôme Justine
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 23/03/2017
Il y a parfois des reconversions difficiles. C'est le triste constat que nous allons vivre au concert de Phil Campbell ce jeudi 23 mars à la Coopérative de Mai. Il ne suffit pas... La suite

Johnny Mafia + The Rainbones en concert

Johnny Mafia + The Rainbones par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 22/03/2017
Très bonne soirée découverte à La Coopé, avec des concerts de The Rainbones et Johnny Mafia, deux groupes invités par La Vapeur de Dijon dans le cadre d'un échange de bons procédés... La suite